Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermercredi 14 septembre 2011 à 15h38

Immobilier : Baisse de prix dès 2012 ?


La baisse des prix pèsera sur le patrimoine des Français
La baisse des prix pèsera sur le patrimoine des Français
La baisse des prix pèsera sur le patrimoine des Français (©Fotolia)

Le scénario d’une baisse des prix de l’immobilier se précise. Le Bipe, qui notait en juin une tendance au « ralentissement progressif », anticipe désormais un repli à partir de l’année prochaine. Le mouvement pourrait même durer « plusieurs années ».

(LaVieImmo.com) - Déjà à l’œuvre dans certaines villes de province selon les indices Insee-Notaires, la baisse des prix des logements anciens pourrait gagner en ampleur dans les prochains mois. Dans une courte note diffusée sur le site Internet de la société d’études*, les analystes du Bipe indiquent que « les craintes évoquées au premier semestre […] se sont confirmées » au cours des dernières semaines. Un repli des prix du logement ancien est désormais attendu « dès 2012 ».

Marchés baissiers

Cette assurance rompt avec le ton encore prudent qu’adoptait le Bipe au mois de juin, quand rien ne permettait d’affirmer avec certitude que « le ralentissement progressif » déboucherait effectivement sur une baisse. Elle fait écho aux propos récents de Pierre Bazaille, notaire dans la banlieue de Lyon et président de l'Institut notarial de l’immobilier (Indi). Dans un entretien à LaVieImmo.com, ce dernier estimait en début de semaine que « le nombre de marchés baissiers » avait progressé en France depuis le début de l’année, laissant entendre que la tendance se poursuivrait au cours des mois à venir.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Une baisse durable, mais pas d’effondrement

Si, pas plus que les Notaires, le Bipe ne s’avance sur des prévisions chiffrées, il estime dans sa note que « le resserrement des conditions de crédit et les menaces sur le pouvoir d’achat des ménages pourraient générer un processus de baisse sur plusieurs années ». Mais même s’il dure, ce mouvement de contraction des valeurs ne devrait pas être suffisamment marqué pour permettre de combler « les fortes hausses des années passées ». Pour mémoire, les prix de l’ancien ont gagné quelque 140 % depuis le début des années 1990.

Baisse du patrimoine immobilier en 2013

le Bipe prédit que cette baisse de prix, couplée à un repli des volumes de transactions de logements anciens, pèsera sur le patrimoine immobilier des ménages Français. Là non plus, pas de prévision chiffrée, mais la certitude que, en dépit du « maintien des dépenses dans le neuf », ce patrimoine devrait connaître une croissance nulle en 2012, baisser en 2013, « avant un retour à la croissance à partir de 2014 ».

*Synthèse de l’Observatoire des Marchés de l’Epargne et du Crédit du 8 septembre 2011

François Alexandre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 1 Reco 20/10/2011 à 23:21 par Maugis

    Je suis d'accord avec Antoine, le marché est déjà en baisse. Tous les indicateurs sont dans le rouge...Pour ceux qui aurait encore des doutes, je viens de lire un article intéressant sur le sujet :

    http://immobilisexpertise .wordpress.com/2011/10/19 /comptoir-de-limmobilier- actualite-octobre-2011/

  • 0 Reco 29/09/2011 à 13:51 par Agaro

    Il est clair que la tendance haussière ne peut plus durer. Néanmoins je suis sceptique sur cet effet de ralentissemtn qu'on nous annonce à cause/grace à cette réforme sur les plus-values.

    Un petit article bien fait également sur le sujet pour ceux que ca intéresse: http://bit.ly/ovY8oO

  • 1 Reco 23/09/2011 à 10:10 par kekenet

    serieux ; ils y a encore des gens qui pensent que ca peut monter?Baisse des prix en 2012?
    Mais y a un bon moment que ca baisse, il suffit de suivre des annonces de bien surestimé qui au file des mois ne cessent de baisser par manque d acheteur.
    je connais pas la situation a paris mais en rhone alpes c est comme ca

  • 6 Reco 17/09/2011 à 15:25 par UFFA92

    "Les craintes évoquées au premier semestre...se sont confirmées". Craintes pour qui ? Par pour ceux qui sont candidats à l'achat. Non plus pour les français qui ne sont propriétaires que de leurs résidences principales car si le prix de leurs logements baissent les logements plus grands couteront aussi moins chers et ils seront gagnants. Alors craintes pour qui ? Les multipropriétaires et les investisseurs bien sûr, pour ceux pour qui un logement peut faire l'objet de spéculation en ayant oublié que la spéculation peut entrainer des hausses et des baisses . Et aussi les professionnels évidemment pour cause de commission moindre...

  • 0 Reco 17/09/2011 à 12:53 par tomitoma

    "mentez alez y de bons coeur!!!! negociez a fond!"

    ahahahaha, et après ça fait la morale, quel naze...
    450 000 € Pffffffff

  • 0 Reco 17/09/2011 à 09:37 par Evidence

    Avec la taxe sur les plus values, les investisseurs cessent d'acheter. Au contraire, ceux qui le peuvent vont se précipiter pour vendre avant l'entrée en vigueur de la taxe. Plus d'offres, moins de demande, et surtout une demande réduite aux moyens des gens qui cherchent à se loger et non artificiellement gonflée par l'afflux de liquidité des spéculateurs... Tous les ingrédients d'un Krach...

  • 0 Reco 16/09/2011 à 21:42 par misericorde

    pauvre laurent 75018 , ne parlez pas d'oiseaux de mauvais augure , occupez vous de votre naiveté , il n'y a plus que vous pour croire qu'il y a pénurie de logements !! mais c'est vrai qu'à force d'avoir été martelé , l'argument est resté figé dans la tete des plus manipulables ...

  • 1 Reco 16/09/2011 à 17:52 par antoine

    Cher Lolo, je suis peut-etre daltonien, mais la couleur des fleches sur seloger .com prix, elle est bien verte!! :)))))

  • 2 Reco 16/09/2011 à 17:25 par Laurent 75018

    Vous avez tous la mémoire courte ... fin 2008 les mêmes oiseaux de mauvaises augure s annoncaient déja un crack immobilier, un effondrement des prix de 30 à 40 % ... que cette baisse serait durable ... En 2011 l'immobilier a encore atteind des sommets et vu la pénurie de logement actuelle, vu le peu d'intérêt de la bourse pour les investissseurs la basse significative je n'y crois pas un instant !!! Un ralentissement des ventes sans doute, le temps de traverser cette ennième crise financière qui plombe le moral de tous le monde, avec de baisse de prix sur des biens qui aurjoud'hui sans sans doue sur évalué et puis d'ici quelque mois le marché repartira à la hausse encore une fois ....

  • 0 Reco 16/09/2011 à 16:44 par antoine

    pour ceux qui ne savent pas negocier, je vous conseille de faire un tour en Egypte! La-bas on comence la negociation en divisant le prix par 4.... voire pas dix

  • 0 Reco 16/09/2011 à 16:42 par antoine

    Paris s'entoure de flches vertes en petite courronne sur seloger.com prix, et les fleches grises commencent à pousser a Paris intra-muros!

    Ca devient bon tout ça:))

    vendez vite chers proprios, pour éviter la taxe! vendez tres tres vite:! Ou alors attendez comme des cons que les prix baissent et pour la payer, cette fameuse taxe :))

    ca baisse ca baisse!

    acheteurs soyez patient et negocier a fond!!!! faites jouer la concurrence entre agences et entre biens!!! mentez alez y de bons coeur!!!! negociez a fond!

  • 2 Reco 16/09/2011 à 12:07 par lamalice

    chers lecteurs : on vous dupe ! bien sûr que les prix de l'immobilier ne vont pas baisser ; c'est juste le prix de tout le reste qui va etre multiplié par 2 , HAAHAHAHAAA!! WEIMAR , le retour .....vous n'entendez donc pas la planche à billet qui s'emballe ?? et qui sera capable , alors , de subvenir à l'entretien de nos maisons actuelles ( fisc, chauffage , transport ) alors que c'est chomage général ??? OUVREZ LES YEUX BORDEL !

  • 2 Reco 15/09/2011 à 10:50 par poilagratter

    @chebi.....les prix demandés par les vendeurs ne baissent pas encore de façon très nette mais ils ne vendent plus.....il faut toujours quelques mois pour que la demande étant tarie les vendeurs acceptent l'idée même de baisser leur prix...patience donc....par contre les biens de qualité dans les zones où la demande reste active ne restent pas trop longtemps sur le marché et finissent par partir à des prix encore stables....ne généralisons donc pas trop vite .... il n'y a pas un marché immobilier mais de nombreux marchés avec des disparités très marquées d'une région à l'autre, d'une vile à l'autre, d'un quartier à l'autre même souvent!!

  • 0 Reco 14/09/2011 à 19:24 par Friand

    Ils ont en effet un an de retard les pauvres !

    Pour 2011 le titre est : "Immobilier : baisse des prix dès 2011 !"
    Pour 2012 le titre est : "Immobilier : effondrement des prix dès 2012 ?"

  • 1 Reco 14/09/2011 à 17:27 par antoine

    chebi; les prix a paris baissent.. et la province cest meme pas la peine! :)))

    tu sais la methode Coue a ses limites

  • 2 Reco 14/09/2011 à 17:20 par chebi

    France entière, les prix ne baissent pas encore, non !

  • 0 Reco 14/09/2011 à 17:08 par Badaboom

    Pourquoi dès 2012, la baisse a déjà commencé!

  • 1 Reco 14/09/2011 à 17:06 par midève

    Eh bien, en voilà des prévisions à long terme:
    "croissance nulle en 2012, baisse en 2013, reprise de la croissance en 2014"
    Prévision du BIPE dans un face à face au combien ténébreux avec sa boule de cristal.
    il y a franchement des rigolos dans ce genre d'instance. Même Marc Touati, grand professeur Nimbus devant l'Eternel, ne s'avance tout de même pas à ce genre de bêtise.
    Et pour 2009 qu'avait prévu le BIPE?

  • 1 Reco 14/09/2011 à 16:35 par antoine

    cest deja une baisse en 2011

    Message modéré 15/09/2011 à 07:56


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...