Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 16 octobre 2012 à 16h28

Immobilier : Chute des ventes en Île-de-France


La cherté des logements a pesé sur les volumes de transactions
La cherté des logements a pesé sur les volumes de transactions
La cherté des logements a pesé sur les volumes de transactions (©dr)

Selon des chiffres présentés mardi, la baisse des ventes de logements anciens dans la région capitale atteindrait 30 % sur l’ensemble de l’année. La baisse des prix, encore modérée, devrait s’accentuer dans les prochains mois.

(LaVieImmo.com) - Le marché immobilier d’Île-de-France est à l’arrêt. Gilles Ricour de Bourgies, le président de la chambre francilienne de la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim), a estimé mardi que la baisse du nombre de ventes de logements anciens dans la région serait comprise « entre 25 et 30 % » en 2012, par rapport à 2011. Soit un repli deux fois plus marqué que celui que la Fnaim anticipe en moyenne nationale.

Des prix en baisse de 5 à 10 % en 2013

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

M. Ricour de Bourgies, qui s’exprimait en marge de la présentation de la dernière note de conjoncture de la Fnaim, a rapproché cette chute des volumes franciliens de la résistance des prix. Au vu de la situation à la fin du mois de septembre, Paris et sa banlieue devraient terminer l’année sur une contraction de l’ordre de 2 à 3 % en comparaison annuelle. Deux fois plus marquée également, que la baisse attendue en moyenne nationale (« 1 à 1,5 % »), mais nettement moins prononcée que ce qui avait été anticipé en début d’année. « Nous estimions que les prix baisseraient de 5 à 10 %, nous savons aujourd’hui que ce ne sera pas le cas », a reconnu le dirigeant.

La prévision semble pourtant d’actualité pour 2013. « Cela fait maintenant environ un mois que les vendeurs commencent à accepter des offres qu’on leur passe à des prix légèrement inférieur à ce qu’ils demandaient initialement. Des offres qu’ils refusaient jusqu’à maintenant », a poursuivi M. de Bourgies. Cette baisse de prix, « logique dans la mesure où les prix parisiens sont montés plus haut et plus vite que la moyenne nationale », devrait prendre de l’ampleur dans les prochains mois et permettre, à son tour, une légère reprise des volumes de transactions dans le courant de l’année prochaine.

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 16/10/2012 à 23:21 par Fredb

    -3,4% à Paris

    http://www.lavieimmo.com/ immobilier-international/ la-ville-ou-les-prix-de-l -immobilier-ont-le-plus-a ugmente-est-16075.html


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...