Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobiliermardi 16 octobre 2012 à 16h28

Immobilier : Chute des ventes en Île-de-France


La cherté des logements a pesé sur les volumes de transactionsLa cherté des logements a pesé sur les volumes de transactions (©dr)

Selon des chiffres présentés mardi, la baisse des ventes de logements anciens dans la région capitale atteindrait 30 % sur l’ensemble de l’année. La baisse des prix, encore modérée, devrait s’accentuer dans les prochains mois.

(LaVieImmo.com) - Le marché immobilier d’Île-de-France est à l’arrêt. Gilles Ricour de Bourgies, le président de la chambre francilienne de la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim), a estimé mardi que la baisse du nombre de ventes de logements anciens dans la région serait comprise « entre 25 et 30 % » en 2012, par rapport à 2011. Soit un repli deux fois plus marqué que celui que la Fnaim anticipe en moyenne nationale.

Des prix en baisse de 5 à 10 % en 2013

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

M. Ricour de Bourgies, qui s’exprimait en marge de la présentation de la dernière note de conjoncture de la Fnaim, a rapproché cette chute des volumes franciliens de la résistance des prix. Au vu de la situation à la fin du mois de septembre, Paris et sa banlieue devraient terminer l’année sur une contraction de l’ordre de 2 à 3 % en comparaison annuelle. Deux fois plus marquée également, que la baisse attendue en moyenne nationale (« 1 à 1,5 % »), mais nettement moins prononcée que ce qui avait été anticipé en début d’année. « Nous estimions que les prix baisseraient de 5 à 10 %, nous savons aujourd’hui que ce ne sera pas le cas », a reconnu le dirigeant.

La prévision semble pourtant d’actualité pour 2013. « Cela fait maintenant environ un mois que les vendeurs commencent à accepter des offres qu’on leur passe à des prix légèrement inférieur à ce qu’ils demandaient initialement. Des offres qu’ils refusaient jusqu’à maintenant », a poursuivi M. de Bourgies. Cette baisse de prix, « logique dans la mesure où les prix parisiens sont montés plus haut et plus vite que la moyenne nationale », devrait prendre de l’ampleur dans les prochains mois et permettre, à son tour, une légère reprise des volumes de transactions dans le courant de l’année prochaine.

Emmanuel Salbayre - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 16/10/2012 à 23:21 par Fredb

    -3,4% à Paris

    http://www.lavieimmo.com/ immobilier-international/ la-ville-ou-les-prix-de-l -immobilier-ont-le-plus-a ugmente-est-16075.html