Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 28 avril 2009 à 18h13

Immobilier : De "fragiles signaux d'amélioration" (Crédit Agricole)


(©dr)

(LaVieImmo.com) - Le marché immobilier français poursuit sa correction, malgré l’apparition de « fragiles signaux d’amélioration », estime la direction des études économiques du Crédit Agricole dans une note rendue publique mardi. La baisse, des transactions comme des prix, devrait se poursuivre cette année avant une « amorce de stabilisation » courant 2010.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Olivier Eluère, économiste au Crédit Agricole, estime que la baisse des transactions dans l’immobilier neuf sera « modérée » cette année, soutenue par une série de facteurs encourageants. Ainsi, la mise en place du nouveau dispositif Scellier d’incitation à l’investissement locatif dans le neuf, les offres commerciales pratiquées par les promoteurs pour réduire le niveau de leurs stocks et la modération des taux des crédits habitat semblent avoir entraîné un retour de certains opérateurs sur le marché. Sur l’année, Olivier Eluère estime que les ventes de logements neufs devraient reculer de 5 à 10 % seulement, après un repli de 38 % en 2008. Dans l’ancien, la correction devrait être « plus accusée », de l’ordre de 15 %, après un repli de 16,8 % en 2008.

C’est que, en dépit des signaux d’amélioration qu’il évoque, l’économiste reconnaît que « les facteurs négatifs à l’œuvre en 2008 vont continuer à jouer en 2009 ». Au premier rang de ces facteurs, « la récession économique et la remontée du chômage, vers 9 % fin 2009 et 10 % fin 2010, vont conforter les comportements d’extrême prudence » des candidats acheteurs. Des candidats qui ne sont de toute façon, « dans la plupart des cas », pas encore suffisamment resolvabilisés par le repli des taux et le début de baisse des prix pour revenir sur le marché. « Une bonne partie d’entre eux va attendre que les prix baissent davantage et redeviennent plus attractifs », poursuit M. Eluère. En termes de prix, justement, l’économiste prédit une baisse d’environ 10 % cette année*, dans le neuf comme dans l’ancien, baisse qui permettrait un retour à « des niveaux plus conformes aux « fondamentaux » ».

2010 : baisse plus limitée des prix dans l’ancien, stabilisation dans le neuf « Au vu d’outils comme la « prime de risque » sur un investissement immobilier ou le taux d’effort théorique, on peut considérer que les prix [en France] étaient surévalués d’environ 20 à 25 % début 2008 ». Considérant qu’à la fin de l’année, le repli cumulé sur les deux exercices 2008 et 2009 devrait atteindre 20 % dans l’ancien, le Crédit Agricole prédit pour 2010 un « retour graduel des acheteurs et des baisses de prix plus modérées ». Le neuf, soutenu par les facteurs évoqués plus tôt devrait par ailleurs bénéficier des effets de la réduction des mises en chantier de logements. « Le relatif rebond des ventes et la réduction de l'offre pourraient permettre une stabilisation des prix », avance, avec prudence, Olivier Eluère.

E.S.

*décembre 2009/décembre 2008

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...