Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermercredi 11 mai 2011 à 19h17

Immobilier : Des baisses de prix parfois marquées en province


Montluçon, où les prix ont baissé de 7 % sur un an
Montluçon, où les prix ont baissé de 7 % sur un an
Montluçon, où les prix ont baissé de 7 % sur un an (©Croquant, Wikimedia Commons)

La dernière mise à jour des chiffres des Notaires de France confirme qu'il n'y a pas un, mais plusieurs marchés immobiliers aux comportements distincts. Si la hausse des prix reste vive dans les grandes métropoles, plusieurs villes de moindre importance évoluent désormais en baisse. Tour d’horizon rapide du niveau des prix hors de Paris et son agglomération.

(LaVieImmo.com) - Sur le fond, les derniers chiffres des Notaires* sur les prix de l'immobilier en province ne réservent pas de surprise. Deux semaines après la présentation de la dernière note de conjoncture de l'Institut notarial de l’immobilier (INI), l’heure reste à la hausse dans les grandes villes, tandis qu’un début de tassement, souvent de baisse, se fait jour dans les villes petites et moyennes. Les données qui suivent sont des chiffres définitifs, arrêtés au 31 janvier 2011. Les comparaisons sont annuelles. Attention, ces chiffres diffèrent des données provisoires publiées sur la base des avant-contrats de vente, également publiées il y a quinze jours par les Notaires. Ces données là, arrêtées au 31 mars, devront être confirmées dans les prochaines semaines.

Fortes hausses à Lyon, Marseille…

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

A fin janvier, la tendance annuelle reste largement haussière à Lyon, où le deux arrondissements affichent des taux de croissance à deux chiffres : le 3ème (2 903 euros/m², +12 % sur un an) et le 6ème (3 448 euros/m², +10 %). Nette hausse, également, dans le 4ème (+9 %, 3 159 euros), le 2ème (+9 % également, 3 294 euros), ou le 7ème (+8 %, 2 726 euros).

Pas de réelle inflexion non plus pour Marseille, malgré une baisse d’environ 4 % dans le

François Alexandre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 16/06/2011 à 15:02 par ahah

    Tigrus représente des millions de vrais travailleurs alors à lui tout seul ! Bravo TIGRUS !
    Pour votre information personnelle : pour les AVOUES...c'est déja acté : cette profession disparait définitivement !
    A+

  • 0 Reco 12/06/2011 à 23:19 par poilagratter

    Tigrus a raison..supprimons les notaires, les pharmaciens, les avoués, les agents immobiliers, les promoteurs, les fonctionnaires, les bénéficiaires du RSA , les agriculteurs subventionnés, les médecins ibéraux , les pdg du CAC40, les péripatétitiennes, les politiques, les joueurs de foot surpayés, les .......et les.......... . qu'est ce qui reste? ah ben ya pu personne? ah si, ya encore Tigrus!!!

  • 0 Reco 12/06/2011 à 23:09 par poilagratter

    les actes notariés de vente de maison portent rarement la surface du bien (le métré Carrez n'est obligatoire que pour les biens en copropriété, donc esentiellement les appartements)); de ce fait les stats des notaires pour les maisons ne donnent que la moyenne des prix des maisons vendues , ce qui n'a pas grande signification en soi.....s'il y a des statisticiens qui nous lisent is savent bien qu'il faudrait se pencher sur les prix medians, les écarts type, la variance, etc....pour analyser sérieusement l'es évolutions de prix.....

  • 0 Reco 01/06/2011 à 16:00 par Zouil

    @ Tigrus

    Si ce ne sont plus les notaires qui s'assurent de la réalisation de l'acte, peut être les avocats ? Comme cela est en cours ?? Cela deviendrait totalement scandaleux, encore un métier qui va récupérer de l'argent plus facilement. Et pour la concurrence, vous êtes encore libre de choisir le notaire que vous souhaitez. C'est justement par ce que les notaires représentent l'état qu'il y a moins de magouille que si ca passe par les avocats....
    Et je ne vois pas pourquoi les notaires bidouilleraient les stats...

  • 0 Reco 23/05/2011 à 19:03 par phounet

    privilégions donc les villes avec un prix correct au détriment de celles surcotées; ce qui est le meilleur calcul pour une gestion de patrimoine intelligente.
    Et comme les modes sont faites pour changer, on fait ainsi coup double!

  • 0 Reco 19/05/2011 à 13:38 par TIGRUS

    à notaire
    j estime payer suffisamment d impots pour que l etat puisse sortir des indices de prix immobiliers conformes a la realite (ne serait ce que par les services des impots eux meme) sans devoir passer par une profession de l ancien regime (notariat) qui est vouee a disparaitre comme le sont actuellement les avoues près des cours d appel...J'en ai un peu marre de payer des impots pour maintenir des OFFICES qui se transmettent de pere en fils la plupart du temps et qui en fait profitent à une profession qui bénéficie des avantages du privé (grosse rémunération) sans en connaitre les inconvénients (concurrence etc...)...Une profession qui vit en partie de l immobilier n est de toute facon pas credible dans ses statistiques ou predictions...et je ne suis absolument pas convaincu que le fait que le gouvernement vous ait chargé de cette mission de service public soit une preuve de fiabilité............... .................

  • 0 Reco 14/05/2011 à 19:25 par Soupçon

    @midève,
    Le marché est effectivement considérablement ralenti depuis début 2011.
    Les "biens qui partent dès la première visite", dont les AI parlent tout le temps, c'est un sur 100 dont ils essaient de faire une généralité.

  • 0 Reco 13/05/2011 à 08:07 par midève

    Marché complètement arrêté depuis deux mois à Paris? Non, mais je rêve? La plupart des biens (à part les rez-de chaussée et les sixième sans ascenseur) partent en moins d'un mois.
    Ras le bol de la désinformation!

  • 0 Reco 12/05/2011 à 21:51 par kaiser

    souhaitable pour qui ?

  • 0 Reco 12/05/2011 à 17:02 par Agent immobilier Paris

    Tout ces excès de prix ont été engendrés par des taux bancaires scandaleusement bas et des investisseurs peu regardant sur la réelle rentabilité de leur acquisition. Le marché parisien dans l'ancien est complètement arrêté depuis 2 mois et les prix vont retrouver rapidement un niveau acceptable. Une baisse de 30 à 35 % serait souhaitable. O

  • 0 Reco 12/05/2011 à 16:55 par Zouil

    @ Lapoliss
    Pour les appartements c'est une chose. P-pour les maisons, même si ce sont les prix moyens, la demande de renseignements que les notaires remplissent demandent toujours le nombre de m² habitable.... donc, les statistiques doivent prendre en compte un prix global des maisons, avec une moyenne de m² tout de même.... bref, les stats ne tiennent pas la route, j'insiste sur le secteur campagne.

  • 0 Reco 12/05/2011 à 13:00 par Lapoliss

    @Zouil
    Point très intéressant! D'ailleurs, les prix au m² ne sont généralement utilisés que pour les appartements : pour les maisons, ce sont des prix moyens qui sont donnés.

  • 0 Reco 12/05/2011 à 12:53 par Zouil

    Les données recueillies pour ces statistiques fonctionnent très bien, dans les villes car il y a beaucoup d'appartements, auxquels un prix au m² est possible.
    En campagne, comment voulez vous que le prix au m² entre 2 maisons se ressemblent ?
    Je vends des maisons de village de 150m² habitable avec 400m² de jardin à 66 000 €, donc 440 € le m², avec des travaux mais habitable en l'état, et d'un autre coté des maisons de campagnes dans des hameaux au même prix, pour une superficie de 60m² avec jardin aussi donc un prix au m² qui se monte à 1100 €. Des produits aussi différents ne peuvent pas faire l'objet de statistiques, en tout cas pas avec les quelques éléments de renseignements demandés... Avis d'un agent immobilier de campagne

  • 0 Reco 12/05/2011 à 12:33 par Notaire

    Les données publiées par les Notaires sont les plus fiables que l'on puisse trouver. Pour preuve : le gouvernement nous a chargé de cette mission de service public de l'information. Si la transparence est là - personne ne le conteste - nous tendons vers toujours plus de célérité dans le traitement de l'information. C'est pourquoi nous y incorporons les promesses de vente, et c'est aussi pourquoi certains ajustements doivent être faits.

  • 0 Reco 12/05/2011 à 11:27 par Tampopo

    @chisoro
    l'article auquel vous faires ref s'appuie sur les promesses de vente au 31 mars. là il est question des ventes constatées au 31 janvier... pas facile facile de s'y retrouver, je suis bien d'accord...

  • 0 Reco 12/05/2011 à 11:08 par chrisoro

    Alors je prends une ville au hasard: Bordeaux.
    Dans cet article on annonce +5%
    Dans cet autre article toujous sur lavieimmo, on annonce au contraire -1%
    http://www.lavieimmo.com/ prix-immobilier/immobilie r-ces-villes-ou-les-prix- baissent-11363.html

    Etrange n'est ce pas ?

  • 1 Reco 12/05/2011 à 10:52 par chrisoro

    Les prix dans les villes périphériques sont les derniers à monter et ce sont aussi les premier à descendre.
    Après viendra la baisse des villes moyennes puis des grandes villes puis de Paris.
    C'est comme ça depuis toujours.
    Le marché est à présent baissier et c'est parti pour plusieurs années.

    Tous les excès, à la heusse, à la baisse sont un jour corrigés...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...