Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 1 juin 2010 à 15h15

Immobilier : Fin de la baisse des prix ?


Deux années de transition
Deux années de transition
Deux années de transition (©dr)

La baisse des prix de l’immobilier serait terminée. Le cabinet Xerfi prédit « une phase de croissance molle » d’ici la fin de l’année prochaine, avant l’amorce d’un cycle haussier dès 2012.

(LaVieImmo.com) - Un petit tour et puis s’en va ? Selon Vincent Desruelles, chargé d’études chez Xerfi et auteur d’une étude intitulée « Immobilier de logements à l’horizon 2015 », le mouvement de baisse des prix observé sur l’ensemble du territoire en 2009 s’épuise déjà. « L’évolution à cinq ans va se caractériser par le maintien des prix à un haut niveau », explique l’économiste. Un niveau « certes inférieur aux sommets atteints en 2007, mais toujours au-dessus de la moyenne de long terme ».

Xerfi, qui tablait à l’automne dernier sur une baisse de 5 % des prix cette année, voit désormais 2010 et 2011 comme deux années de « croissance molle ». Il n’est plus question de « rupture », tout juste d’« une phase de transition », avant une accélération. Ce maintien des prix à un niveau élevé, « en déconnexion totale avec les fondamentaux de l’économie », s’appuiera sur les fondamentaux du marché, à savoir notamment par un faible taux de propriétaire (inférieur d’environ 7 points à la moyenne européenne), et le décalage persistant entre l’offre et la demande de logements.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Ce maintien des prix à un niveau élevé, « en déconnexion totale avec les fondamentaux de l’économie », s’appuiera sur les fondamentaux du marché, caractérisé notamment par un faible taux de propriétaire (inférieur d’environ 7 points à la moyenne nationale), et le décalage persistant entre l’offre et la demande de logements.

Côté transactions, Vincent Desruelles prédit deux hausses d’environ 2 % cette année et la suivante. A moyen terme (2012-2015), le nombre de ventes devrait retrouver « un niveau équivalent à celui de la fin des années 1990, soit près de 700 000 par an », ajoute l’économiste.

François Alexandre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 29/08/2010 à 13:08 par VOLAPUK

    CE TYPE EST UN ECONOMISTE ?
    LES PRIX AUGMENTENT ?
    UN ECONOMISTE QUI PARLE DE FONDAMENTAUX ET SE CONTREDIT SUR LES DIVERS DESEQUILIBRES QUI EN SONT LA CONSEQUENCE ?
    UN ECONOMISTE INCAPABLE DE DONNER LE DETAIL DES STATISTIQUES QUI MONTRENT UNE BAISSE PARTOUT SAUF A PARIS ET QUELQUES CENTRES VILLES;

    SOYEZ SERIEUX SVP ET ARRETEZ DE MENTIR.

  • 0 Reco 04/06/2010 à 04:40 par ATTENTION DANGER

    Avec la crise qui se prépare et qui correspond à une phase de descendettement les prix vont baisser fortement.

  • 0 Reco 03/06/2010 à 20:10 par Janfi

    La seule certitude, c'est que l'auto-construction va continuer sa progression. Tous propriétaires, non tous constructeurs... comme avant avec les copains (du troc).
    Les Utopistes s'accrochent à l'arbre qui tombe...
    On va enfin contruire de vrais maisons à des vrais prix (pas vendu au Kilos avec des crédits à la louche...depuis 70).
    Les pseudos intellos vont peut-être respecter les manu.

  • 1 Reco 03/06/2010 à 10:19 par robert75

    Attention Greg !! Sur SeLoger les mêmes biens sont souvent proposés par plusieurs agences immobilières, il n'y a pas 1 090 000 biens à vendre sur ce site.

  • 0 Reco 02/06/2010 à 21:23 par greg

    il y a eu en france 588 000 ventes l'année derniere, 600 000 prevues cette année.
    sur se loger il y a 1 090 000 biens à vendre - se loger n'a pas l'exclusivité des annonces mais represente 1 an et 10 mois de stock à lui tout seul !
    ou est la pénurie !!

  • 1 Reco 02/06/2010 à 17:58 par Bernique

    Sachez qu'il "manque" également en France : 18 million de voiture, 9 millions de piscines individuelles.... comparé à la Californie.

  • 0 Reco 02/06/2010 à 17:54 par Bernique

    Un petit mot sur les financements peut-être ? Mmmm ? Ha bon, pas d'avis sur le sujet ! Vraiment ? Comme c'est dommage...

  • 0 Reco 02/06/2010 à 12:55 par thom

    ce serait bien re relire avant de poster!

  • 0 Reco 02/06/2010 à 12:08 par copleboss

    Parce que la baisse avait déja commencée??
    Allez faire croire ca aux acheteurs en ile de france...Peut être à Montauban ou à Carcassonne mais dans les grandes agglomérations, point de baisse il n'y a eu...

  • 1 Reco 02/06/2010 à 09:37 par xbox

    étrange qan mm

  • 2 Reco 02/06/2010 à 09:34 par Kisuisje

    Ce qui me gene le plus c'est cet argument "décalage entre offre et demande" - un peu comme le fameux "pénurie de logements". Rien n'est plus faux, ou plutôt le terme employé n'est pas exact. Des logements, il y en a plethore, allez sur SeLoger.com par exemple. En revanche, des biens de qualités (sans critère de prix) ça, c'est très rare. Le nombre de taudis à vendre est incroyable. Et chers.

  • 0 Reco 01/06/2010 à 21:22 par Un AI

    Surtout pour pour les primos.

  • 0 Reco 01/06/2010 à 21:21 par Un AI

    Comment peut ont dire des idioties pareils, c'est lamentable.

  • 0 Reco 01/06/2010 à 18:32 par pat 35

    encore la méthode coué,on préfère nier l'évidence!!cela me fait penser au nuage de tchernobyl qui s'était arréte a la frontière!!comme si la crise immobiliere qui touche le monde entier épargnait la france!!ils continuent a perdre leur temps avec cette méthode qui ne dupent plus personne!!!

  • 0 Reco 01/06/2010 à 17:39 par lapoliss

    je suis d'accord avec UFFA 92 sur le fond, mais je ne crois plus trop à une remontée des taux...

  • 0 Reco 01/06/2010 à 17:29 par UFFA 92

    Encore une méthode "coué" destinée à faire se ruer les acheteurs dans les agences immobilières. On en reparlera à la fin d' année lorsque les taux d'intérêts auront remonté et que en 2011 les aides à l'achat seront diminuée. La nouvelle crise économique, avec la dette à payer, ramèneront tout le monde à la raison. Il ne s'agit pas seulement de vouloir être propriétaire, il faut le pouvoir...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...