Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobiliervendredi 4 janvier 2013 à 13h01

Immobilier : La hausse des prix pèse (aussi) sur la compétitivité des entreprises


La hausse des prix de l'immobilier nuit à la santé des entreprisesLa hausse des prix de l'immobilier nuit à la santé des entreprises (©dr)

Dans son rapport économique, social et financier annexé au Budget 2013, Bercy estime que l’inflation des prix de l’immobilier nuit aux entreprises. Explications.

(LaVieImmo.com) - Hormis son effet évident sur l'état des finances des ménages, la hausse des prix de l’immobilier « a pu dégrader la compétitivité-prix des entreprises ». C'est ce que relève le ministère de l’Economie dans son rapport publié en marge du Budget, intitulé « Perspectives économiques 2012-2013 et évolution des finances publiques ». La flambée de l'immobilier ces quinze dernières années n’est pas sans effet sur les coûts des entreprises : « à la fois directement via le prix des loyers et des investissements immobiliers mais également plus indirectement du fait de la pression sur les salaires nominaux ».

Un constat déjà effectué l’an dernier par le Credoc, qui avançait que les problèmes de logement des salariés affecteraient la bonne marche des entreprises, notamment en compliquant le recrutement, et en freinant la mobilité interne des salariés. In fine, selon l'organisme, c'est leur productivité même qui s'en trouverait diminuée.

Mise en concurrence du foncier

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

L’autre effet de la hausse des prix : la rareté du foncier, et « sa mise en concurrence entre utilisation pour le logement ou utilisation pour le foncier des entreprises ». Un phénomène qui conduit inévitablement à augmenter les coûts de l’immobilier pour les entreprises. De même, la hausse des prix des logements anciens est-elle susceptible d’avoir influé à la baisse l’activité économique « en orientant davantage l’épargne vers les crédits immobiliers plutôt que vers le financement des entreprises ». En effet, entre 1993 et 2012, la part des crédits aux entreprises a diminué de 13 points au profit des crédits à l’habitat, rappelle Bercy.

En comparaison, l’étude cite enfin le cas de l’Allemagne, qui n’a pas connu la même envolée qu'en France : « il est probable que la politique de forte modération salariale aurait été plus difficile à mettre en œuvre si les prix de l’immobilier avaient connu la même envolée qu’en France ».

Le gouvernement justifie ainsi les mesures destinées à freiner l'envolée prises ces derniers mois : l'objectif de construction de 150 000 logements sociaux par an, l'encadrement des loyers privés, la loi de mobilisation du foncier public (relèvement du taux de logements sociaux à 25 % dans les communes et cession décotée voire gratuite des terrains de l'Etat), et encore l'entrée en vigueur toute récente du dispositif d'investissement locatif Duflot.

André Figeard - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 07/01/2013 à 13:53 par acheteur en 2007

    La baisse devra se faire à la m^me vitesse que la hausse, c'est à dire 10 ans, sinon on va tout bloquer car les acheteurs attendront une baisse encore plus forte pour se lancer. J'ajoute que si l'état, de manière actice agit sur les prix des biens immobiliers, donc d'un élément de patrimoine des ménages, il serait logique qu'il consente des baisse d'impots équivalentes.

  • 0 Reco 05/01/2013 à 00:12 par lerat

    en attendant, rien a ete fait pour faire baisser les prix du foncier...moins de blabla et plus d'actes !

  • 0 Reco 04/01/2013 à 22:18 par antoine

    j'allais le dire cher "sans blague".......

  • 0 Reco 04/01/2013 à 21:15 par koalaii

    Comparaison avec un état aussi décentralisée que l'Allemagne est ridicule.
    Le problème en France c'est que tout le monde veut vivre à Paris ou dans les hyper centre villes à cause des problèmes de banlieues. Développez l'économie et le bien être sur une large partie du territoire et ça ira mieux. A la campagne des maisons se vendent une bouchée de pain...

  • 0 Reco 04/01/2013 à 20:54 par Misterhadley

    Maintenant, pas de blague, il est urgent de tout faire pour que le prix du foncier baisse drastiquement.

  • 0 Reco 04/01/2013 à 20:51 par Misterhadley

    Cette bulle est un non-sens économique et ne profite qu'aux improductifs et aux rentiers oisifs. Il aura fallu virer les principaux responsables de cette arnaque générationnelle pour que ça sorte.

  • 1 Reco 04/01/2013 à 16:05 par Bubulle

    Merci aux gouvernements précédents d'avoir gonfler cette magnifique bulle sur le dos des français... L'immobilier porte bien son nom : l'épargne qui est investie est 'immobilisée'. De l'air, vite, faite nous claquer cette bulle, que cet argent hypothétique disparaisse et que les investisseurs se re-concentrent vers l'emploi et les entreprises...

  • 0 Reco 04/01/2013 à 13:25 par sans blague

    il leur a fallu 10 ans pour s'en rendre compte....combien de ménages endettés au taquet entre temps et d entreprises ayant délocalisé ?