Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 26 avril 2016 à 16h43

Immobilier : la hausse des prix s'est poursuivie en mars


LPI/SeLoger publie son dernier baromètre des prix
LPI/SeLoger publie son dernier baromètre des prix
LPI/SeLoger publie son dernier baromètre des prix (©Boyan Topaloff - AFP)

Malgré une moindre pression sur les prix des logements anciens, la tendance haussière s'est confirmée en mars un peu partout en France, selon le baromètre LPI/SeLoger. Du côté des ventes, l'activité est restée soutenue.

(LaVieImmo.com) - La hausse des prix de l’ancien amorcée au printemps 2015 s'est poursuivie en mars en dépit d'une moindre pression exercée par les vendeurs, redevenus plus raisonnables dans leurs propositions, a indiqué mardi le baromètre LPI-SeLoger.

Ainsi, le prix du mètre carré signé en France a progressé de 0,5% au cours des trois derniers mois (+0,4% pour les appartements et +0,8% pour les maisons). Sur un an, il affiche une hausse de 1,3%. Plus globalement, une tendance haussière est observée dans 73% des grandes villes.

À Paris, le prix du m² signé s’établit à 8.551 euros à fin mars, soit +0,2% sur 12 mois. Les VIe, VIIe, IXe et Xe affichent entre 2% et 3% de hausse, tandis que les XIIIe, XIVe et XVIIIe ont grimpé de 1%. Dans certains quartiers, la dégringolade se poursuit, notamment dans les Ier et IVe arrondissements de la capitale (respectivement -4,2% et -9% sur un an).

Accélération à Bordeaux, Lyon ou Nantes

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Dans les autres grandes métropoles, telles Bordeaux, Lyon ou Nantes, les prix des appartements anciens augmentent toujours rapidement et leur progression s'est récemment accélérée, souligne l'étude. En revanche, la baisse des prix reste soutenue sur Mulhouse, Perpignan ou Tours.

Enfin, les tendances des prix restent incertaines, comme sur Angers, Marseille ou Nice, mais sans réelles perspectives d'amélioration à court terme. A l'inverse, Lille et Grenoble devraient prochainement voir leur prix se stabiliser.

Quant au volume de transactions, il a progressé de 10,1% en niveau trimestriel, contre +2,7% il y a un an. Et sur une année glissante, les ventes augmentent de 11,5%. "L'activité bénéficie de la faiblesse des taux d'intérêt, sans toutefois retrouver son niveau de 2011 (...)", mais le marché francilien est toujours hésitant après il est vrai une année 2015 de forte activité", conclut le baromètre.

Retrouvez les prix au m² ville par ville, partout en France >>

J. M. - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...