Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermercredi 14 avril 2010 à 17h30

Immobilier : Les Notaires attendent des hausses de prix en 2010


La reprise se fera par paliers
La reprise se fera par paliers
La reprise se fera par paliers (©dr)

Finie la baisse ? Les Notaires estiment que les prix des logements anciens pourraient repartir à la hausse cette année, à Paris, mais également dans certaines grandes métropoles régionales. Ailleurs, pas de stabilisation prévue avant 2011.

(LaVieImmo.com) - Sans surprise, les chiffres dévoilés mercredi par les Notaires de France font état d’une baisse généralisée des prix de l’immobilier en France en 2009. Une baisse plus ou moins marquée en fonction des régions, puisqu’au quatrième trimestre, en variation annuelle, l’indice des prix Insee / Notaires pour les logements anciens ressort en baisse de 3,9 % à Paris intra-muros, de 5,6 % en Île-de-France (-4,5 % pour les appartements, -7,5 % pour les maisons), et de 3,5 % en province (avec une baisse identique pour les deux types de biens).

En termes de volumes, les Notaires ont observé une baisse d’environ 12 % du nombre de transactions, avec un total de près de 590 000 ventes, contre 669 200 en 2008 et 802 000 en 2007. « La baisse constatée au début de l’année 2009 a été atténuée, commente la chambre. Pour autant, elle n’a pas été compensée totalement en fin d’année par la reprise d’activité du second semestre ».

Paris entraînera l’Île-de-France et certaines villes de province

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

2010 est vue comme l’année de la stabilisation, au moins partiellement. « Le marché immobilier de Paris intra-muros se stabilisera en 2010 sur l’ensemble de ses arrondissements, avec un retour de la hausse des prix, en particulier dans les quartiers les plus recherchés ». L’Île-de-France devrait suivre. En province, des disparités devraient apparaître. Ainsi, « si certaines grandes métropoles régionales espèrent connaître le même phénomène, tant pour leur centre-ville que pour leur agglomération, un certain nombre de villes ou régions touchées par la crise économique devront attendre 2011 pour voir leur marché se stabiliser ». Côté volume, pas de précision précise. Une seule certitude : « la barre des 600 000 ventes annuelles devrait être atteinte. On restera encore loin des 800 000 transactions signées en 2007.

François Alexandre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 19/04/2010 à 14:58 par chebi

    pour Anivirus
    C'est notamment parce que les transactions reprennent que le stock baisse.
    les ventes se font dans l'ancien (rien à voir avec les stocks) et le neuf (là oui !)
    après, si les promoteurs ne produisent plus rien, on peut se demander si la hausse va se poursuivre, mais c'est une autre histoire (ou pas !)

  • 0 Reco 17/04/2010 à 15:36 par nico

    qui vivra verra, les opinions reflettent les envies.

  • 0 Reco 15/04/2010 à 18:40 par Anivirus

    Ha vi, mal lu pour les T4 / T1, j'acquiesce. Par contre, comment peut on avoir des transactions qui repartent fortement avec un stock qui s'effondre ?

  • 0 Reco 15/04/2010 à 17:53 par copleboss

    "Ainsi, à Paris, où les prix s’affichent en hausse de 7,4 % entre le quatrième trimestre 2009 et le premier trimestre 2010".

    Oui enfin entre le T4 2009 (31/12/2009) et le T1 2010 (31/03/10), ca fait un trimestre pas un an...et il m'a semblé que le communiqué était + 8,7% par +7,4%...
    Et pour ton info les transactions repartent fortement, il n'y a d'ailleurs rien à vendre de sérieux sur Paris.

  • 0 Reco 15/04/2010 à 17:27 par Anivirus

    Moi je lis de la part de C21 : "Ainsi, à Paris, où les prix s’affichent en hausse de 7,4 % entre le quatrième trimestre 2009 et le premier trimestre 2010". Donc sur 1 an et pas sur 1 trimestre. Et l'échantillon doit être funky (10 studios et une douzaine de F6 dans le marais ?)

  • 0 Reco 15/04/2010 à 16:25 par pat35

    les professionnels de l'immobilier prennent vraiment les francais pour des imbéciles,il suffit de se balader pour voir les pancartes "a vendre"fleurir ici et la,je parle des six départements de l'ouest ou je vais très souvent,pour comprendre que la crise n'a meme pas commencée,le jour ou ils seront obligés d'aller lire les annonces au pole emploi,peut-etre arreteront-ils de raconter n'importe quoi

  • 0 Reco 15/04/2010 à 14:31 par copleboss

    Ben le dernier communiqué C21 (+8,7% on va pas chipoter) à l'identique du dernier communiqué FNAIM. Et surtout c'est ce que je constate dans la vraie réalité des annonces seloger ou en vitrines...désolé pour toi

  • 0 Reco 15/04/2010 à 12:11 par Anivirus

    @ copleboss : quand on affirme un 10 % de hausse, on cite ses sources. A défaut, on enfile son costume de troll.

  • 0 Reco 15/04/2010 à 09:30 par copleboss

    Sur Paris et l'IDF les prix sont remontés de 10% sur le T1 2010, en effet il n'y aucun stock de biens à vendre. Quelques nanards sont toujours à la vente depuis 6mois, mais leurs prix sont toujours supérieurs de 30% à ce qu'ils étaient en 2005...

  • 0 Reco 15/04/2010 à 00:02 par bricolo

    La hausse est en effet très possible (du moins sur Paris où je suis situé). Les stocks en agence ne cessent de baisser? Je connais bien notamment le réseau imax dans l'Ouest parisien et leur stocks est très bas depuis quelques semaines. Des mandats ! On veut des mandats ! On rencontre cela sur toute la France ?


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...