Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierlundi 26 janvier 2009 à 16h14

Immobilier : Les Notaires de France restent prudents dans leurs prévisions


(©Maille)

(LaVieImmo.com) - On ne se refait pas. La dernière note de conjoncture immobilière des Notaires de France confirme le retournement du marché mais se garde de toute conclusion hâtive. Ainsi, alors que la Fnaim et les principaux réseaux nationaux ont déjà dressé le bilan de santé 2008 de l’immobilier depuis plusieurs semaines, l’Institut notarial de l’immobilier (Indi), lui, réserve son diagnostic définitif et ses prévisions pour le début du printemps.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

« Il est désormais acquis que l’année 2008 est caractérisée par une baisse des volumes très brutales » et « par l’apparition d’une baisse des prix a priori très modérée, non générale, et non uniforme », reconnaît néanmoins d’ores et déjà Pierre Bazaille, président de l’Institut notarial de l’immobilier. Début septembre, les Notaires avaient indiqué tabler sur une baisse de l’ordre de 25 % des transactions immobilières sur l’ensemble de l’année – soit un total de 600 à 650 000 ventes contre 870 000 en 2007. Une prévision laissée, pour l’heure, inchangée. En termes de prix, Me Bazaille note que l’indice Notaires/Insee des prix de l’immobilier en Province est en baisse de 0,3 % en comparaison annuelle au troisième trimestre pour les appartements, et de 0,4 % pour les maisons. Cette légère baisse contraste avec la résistance dont fait encore preuve la région parisienne. « Si la baisse [est] d’autant plus importante dans les secteurs où les prix ont trop rapidement progressé ces dernières années […], Paris et certaines agglomérations semblent faire de la résistance ». Les chiffres du quatrième trimestre devraient confirmer cette tendance. Ils pourraient cependant réserver leur lot de surprises. L’Indi précise ainsi « qu’au vu des chiffres publiés par l’Observatoire national des marchés de l’immobilier, il aura été distribué en 2008 plus de crédits au logement aux ménages qu’en 2000, 2001 et 2002, qui ne sont pas des années réputées mauvaises pour l’immobilier ». On en saura plus début avril, quand les Notaires auront fini de dépouiller l’ensemble des actes conclus en fin d’année.

L'immobilier, l'or des années 2010 En termes de prévisions, l’Institut notarial de l’immobilier table sur des évolutions contrastées selon les zones géographiques. « Dans le marché immobilier qualifié de rural, en dehors des grandes agglomérations et de l’Île-de-France, la baisse des prix s’annonce sensible », prédit Me Bazaille. « Dans les quartiers non privilégiés des grandes agglomérations, nous devrions constater un repli de 5 % en moyenne. Dans les quartiers d’excellence de ces mêmes agglomérations, en revanche, nous devrions avoir une relative stabilité ou peut-être une très légère baisse », poursuit-il. Un constat qui s’applique notamment à Paris.

Mais ces pronostics ne sont pas forcément définitifs. La grande inconnue reste l’ampleur de la crise économique. « Si celle-ci s’avère être également une crise monétaire majeure, si le chômage bondit et passe la barre des trois millions, il est difficile d’imaginer quel sera l’impact réel sur le volume des transactions et sur les prix », reprend Me Bazaille. « Sans doute assisterions-nous à une contraction des volumes encore plus importante que celle que nous connaissons actuellement ». Une aggravation de la crise ne manquerait cependant pas de renforcer l’attrait pour l’immobilier, qui jouerait alors un rôle de valeur refuge, comparable à celui de l’or dans les années ayant suivi la crise de 1929, ajoute-t-il.

E.S.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...