Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 29 novembre 2011 à 17h33

Immobilier : Les notaires de plus en plus pessimistes


Les notaires n'avaient pas été aussi pessimistes depuis le début de l'année 2009
Les notaires n'avaient pas été aussi pessimistes depuis le début de l'année 2009
Les notaires n'avaient pas été aussi pessimistes depuis le début de l'année 2009 (©dr)

Baisse des prix comme des transactions immobilières : pour les deux tiers des notaires de province, les prochains mois s’annoncent difficiles.

(LaVieImmo.com) - La dernière enquête de conjoncture du site Immonot.com* révèle que les deux tiers (66 %) des études notariales de province s’attendent à ce que les prix des logements baissent d’ici deux à six mois, tandis que 3 % seulement anticipent une hausse. Les 31 % restants penchent pour une stabilisation sur les niveaux actuels.

La raréfaction du crédit pèse déjà sur le secteur

Immonot, qui ne recensait en septembre que 50 % de notaires « baissiers », explique qu’outre « les craintes sur l’imminence de la crise » qui pesaient déjà sur le secteur et se sont largement confirmées depuis la fin de l’été, les notaires prennent désormais en compte « les récentes mesures prises par le gouvernement pour conserver son triple A », ainsi que « la limitation des recours au crédit », qui « apparaît dès à présent comme un facteur aggravant pour l’évolution des prix ».

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Plus pessimistes, les notaires le sont également en termes de volumes de transaction. Interrogés sur les perspectives d’évolution du nombre de contrats et compromis signés par leur étude, 62 % des sondés disent tabler sur une baisse, contre 51 % fin septembre et 40 % deux mois plus tôt. La part de ceux qui anticipent une reprise d’activité dans les prochaines semaines se maintient à 7 %, mais ils ne sont plus qu’un petit tiers (32 %) à tabler sur une stabilisation de leur activité.

Une baisse qui pourrait durer « plusieurs mois »

Une dégradation rapide, donc, et qui a toutes les chances de se confirmer dans les prochains mois « en même temps que celle de l’environnement économique », selon Bernard Thion, chercheur associé au Centre de recherches sur la gestion et la finance (CEREG) de l’Université de Paris Dauphine et responsable des études Immonot. « Jusqu’en 2008, une large majorité de particuliers pensaient que l’immobilier serait toujours porteur. On voit bien aujourd’hui que ce n’est plus le cas. Une fois que le marché s’est retourné, la période de baisse peut très bien durer plusieurs mois », poursuit M. Thion, qui s’attend d’ores et déjà à ce que la prochaine édition de l’étude Immonot, fin janvier 2012, dresse un portrait moins engageant qu’aujourd’hui du secteur.

*Tendance du marché immobilier, étude bimestrielle réalisée par le professeur Bernard Thion, sur la base d’un questionnaire envoyé à l’ensemble des études notariales de province faisant de la négociations immobilière, soit 1 800 environ.

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 08/12/2011 à 23:26 par yahoo

    Ca fait plaisir à entendre, Vivement que cette bulle soit connue de tous !!!

  • 0 Reco 06/12/2011 à 15:00 par bubure

    d'apres le rapport KAROUCHI en 2012 les prix pourraient baisser de 40/100 . eclatement de la bulle immobiliere sachant que tous les facteurs pour la declencher sont reunis . hausse des taux , baisse des transactions , hausse du chomage , baisse du nombre de credits accordes etc... ceux qui voulaient acheter savent qu'il n'y a plus beaucoup a attendre pour vivre la grande baisse ...

  • 0 Reco 06/12/2011 à 14:59 par bubure

    d'apres le rapport KAROUCHI en 2012 les prix pourraient baisser de 40/100 . eclatement de la bulle immobiliere sachant que tous les facteurs pour la declencher sont reunis . hausse des taux , baisse des transactions , hausse du chomage , baisse du nombre de credits accordes etc... ceux qui voulaient acheter savent qu'il n'y a plus beaucoup a attendre pour vivre la grande baisse ...

  • 0 Reco 06/12/2011 à 14:58 par bubure

    d'apres le rapport KAROUCHI en 2012 les prix pourraient baisser de 40/100 . eclatement de la bulle immobiliere sachant que tous les facteurs pour la declencher sont reunis . hausse des taux , baisse des transactions , hausse du chomage , baisse du nombre de credits accordes etc... ceux qui voulaient acheter savent qu'il n'y a plus beaucoup a attendre pour vivre la grande baisse ...

  • 0 Reco 30/11/2011 à 15:15 par Mika

    @flaubert Disons que le budget pour passer une ap sur les champs est à la porté de beaucoup contrairement à celui pour l'achat d'un apart sur Paris.

  • 0 Reco 30/11/2011 à 15:05 par Une étude dernièement

    montrait que les acheteurs de maintenant intégrer des plus-values ç court terme dans leur "calcul". On va se marrer ))))))))))))))

  • 0 Reco 30/11/2011 à 14:09 par Flaubert

    A ce que je vois actuellement dans les rues (un monde fou dimanche dernier sur les Champs et plus une place pour voir Tintin en 3 D) les Français n'ont vraiment pas l'air de savoir que c'est la crise !
    Y aurait-il que l'immo qui le sait?

  • 0 Reco 30/11/2011 à 12:16 par poilagratter

    à lire beaucoup de monde ici on se demande si l'immobilier en France n'est réservé qu'aux "investisseurs" scotchés sur la courbe des prix comme les boursicoteurs sur le CAC 40...à la recherche du profit maximum dans le minimum de temps!! mais que faites vous de la grande majorité des gens qui achètent simplement pour se loger? et de ceux qui ont placé dans l'immo en bons pères de famille sur de longues périodes pour leurs vieux jours ou leurs enfants? pourquoi leur conseiller de vendre dès que le marché rentre dans une mauvaise passe? après la pluie reviendra le beau temps.....forcément...un jour.....alors, un peu de sagesse aussi ça ne nuit pas à une bonne gestion patrimoniale...

  • 0 Reco 30/11/2011 à 12:01 par poilagratter

    joakim...depuis quelques mois on n'est plus dans le scénario des dernières années....la crise n'est pas derrière nous, elle est devant.....certes il faut bien se loger et il y aura toujours un marché immobilier....mais à quels prix? trop de critères irrationnels rentrent en jeu pour prédire vraiment l'évolution des prix...mais la baisse de 5 à 10% dans beaucoup de régions on y est déjà....alors selon l'intensité de la récession qui se prépare c'est quoi demain? - 10, -20 , - 30%? peut-être plus? Allo, madame Irma?

  • 0 Reco 30/11/2011 à 11:47 par poilagratter

    et on va nous annoncer que la conso a repris fort en fin d'année, vu que en période anxiogène de crise, on se serre la ceinture toute l'année mais on s'éclate au moment des fêtes, histoire de pas sombrer dans la dépression!! les reportages aux JT de 20H vont nous montrer les magasins bondés et le visage réjoui des vendeurs d'huitres et de dindes, d'écrans plasma, d'iphones, de jouets etc.....ah si tout ça pouvait durer jusqu'en avril....ça arragerait bien nos candidats aux élections....

  • 1 Reco 30/11/2011 à 11:45 par joakim

    Cela fait 6 ans que l'on attend une baisse des prix qui n'arrivent pas....

    Moi je n'y crois plus, tout au plus 5 à 10 % de baisse en fonction de l'augmentation des taux immobiliers en 2012 mais cela repartira plus tard.

    Dans quoi voulez vous que les gens investissement à part leur maison ou leur appart??

  • 0 Reco 30/11/2011 à 11:35 par Manu

    Poilagratter, les grands esprits se rencontrent :)

  • 0 Reco 30/11/2011 à 11:34 par Manu

    En réponse à MisterHadley : la "décollecte de l'AV" ça ne veut pas dire qu'on retire qu'on retire toute sa thune de son plan d'assurance vie. C'est qu'on suspend les versements, moi même en cette fin d'année c'est ce que j'ai fait (URSSAF oblige). En plus avec la crise rien d'étonnant à ce que les priorités soient revues.
    Si des plans d'AV sont liquidés ce n'est pas forcément pour aller sur un achat immo d'ailleurs. Les offres pour des livrets rémunérés à 5% fleurissent en ce moment, puisque les banques ont du mal à se refinancer, elles orientent leur offensive sur les livrets d'épargne non fiscalisée.

  • 0 Reco 30/11/2011 à 11:22 par poilagratter

    @MisterH.... Et si le pognon rétiré des ass vie ne servait qu'à payer les dépenses courantes? Ce qui serait juste le signe que les français sont de plus en plus fauchés et contraints de puiser dans les réserves pour essayer de maintenir leur niveau de vie....ce serait bien de voir où en sont les livrets d'épargne, aussi....qu'en penses tu??

  • 0 Reco 30/11/2011 à 11:08 par Parfait

    Moins d'argent pour financer la dette, conditions de crédits amenées à se dégrader toujours plus, parfait pour l'immo )))))))

    Dans 1 ou 2, les moutons remettrons leur argent en sécurité dans les banques et assurances (si tout doit exploser, elles exploseront en dernier) quand ils verront la tronche de leur placement immo surévalué à la base.

  • 0 Reco 30/11/2011 à 10:31 par MisterHadley

    En attendant, décollecte massive des AS et autres...

    Ce qui implique que toute la thune retirée massivement de ces placements-là vont :

    Soit être réinjectées directement dans la consommation...

    Soit être réinvesties ailleurs que dans ces placements d'où elles auront justement été retirées...

    Donc, où..?

    ;)

  • 2 Reco 30/11/2011 à 10:24 par aaaaaaa

    Quand ils verront que l'immobilier baisse, les montons vont tirer une sacrée tronche...

  • 1 Reco 30/11/2011 à 10:12 par MisterHadley

    C'est drôle que personne ne moufte sur ce qui est pourtant une TRES GROSSE info, à savoir que les Français sont en train de puiser massivement dans leurs épargnes ces derniers temps...

    Que vont-ils pouvoir bien en faire, de toutes ces liquidités...

    ;)

  • 1 Reco 30/11/2011 à 09:50 par bungle

    Une baisse qui pourrait durer plusieurs mois , plusieurs années il voulait dire... Imbécile.

  • 0 Reco 30/11/2011 à 09:13 par UFFA92

    Baisse du pouvoir d'achat donc baisse des prix, voilà qui semble logique. Sauf que l'immobilier ne nous avait pas habitué à la logique économique car il était "dopé" aux aides de l'état (PTZ, Scellier, etc.). Un sage retour à des prix raisonnables ? Pas sûr car si les professionnels se montrent pessimistes pour leur activité, ils ne communiquent pas tous sur les éventuelles baisses de prix à venir préférant nous répéter les mêmes arguments deouis des décennies : c'est le moment d'acheter, valeur refuge, etc.

  • 1 Reco 30/11/2011 à 02:41 par antoine

    vendez avant la tempete!

  • 0 Reco 30/11/2011 à 02:36 par cocoyalex

    Là faut tout croiser :)

  • 1 Reco 30/11/2011 à 00:47 par Kraaach en vue.

    Ben oui, plusieurs mois de baisse et puis après, François Hollande (ou Bayrou ?) va arriver au pouvoir, rembourser la totalité de la dette européenne en réduisant les impôts et dans 6 mois, quand la France sera classée AAAAAA, les banques nous donneront de l'argent et nous paieront pour qu'on emprunte, tandis que les chinois, les saoudiens etc... décideront d'investir des millions en France pour acheter des apparts sous-évalués et toucher des loyers à 3% de rentabilité.
    Donc dans quelques mois, ça repart.
    On croise les doigts !

  • 3 Reco 29/11/2011 à 21:50 par Hache et Fer

    "Une baisse qui pourrait durer plusieurs mois" LOL, ca fait juste 10 ans qu'on subit une hausse délirante, une bonne baisse de 30 ou 40% ne serait qu'un juste retour vers des prix un peu plus en phase avec les salaires des gens...

  • 1 Reco 29/11/2011 à 20:47 par Les ventes s'écroulent

    d'après les infos qui filtrent des conseils généraux...

  • 1 Reco 29/11/2011 à 19:02 par exchanger

    la bulle va exploser début 2012, ca va faire mal, je table sur -30% d'ici 2014, cash is king!

  • 1 Reco 29/11/2011 à 19:02 par Flaubert

    En effet, cette baisse en province est une excellente chose.

  • 2 Reco 29/11/2011 à 18:17 par CitizenInsane

    Hey! Faut pas être pessimiste, c'est plutôt une bonne nouvelle, non ?

    Une mauvaise nouvelle, ça serait plutôt des prix qui continueraient d'augmenter sans lien avec les revenus des gens... enfin bon, chacun son point de vue...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...