Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliervendredi 21 octobre 2011 à 17h30

Immobilier : Les Notaires revoient leurs prévisions à la baisse


Le Conseil supérieur du Notariat constate des baisse des prix dans plusieurs départements
Le Conseil supérieur du Notariat constate des baisse des prix dans plusieurs départements
Le Conseil supérieur du Notariat constate des baisse des prix dans plusieurs départements (©Fotolia)

Le mouvement de baisse du prix des logements anciens prend de l’ampleur, même si les grandes villes et leur proche périphérie devraient continuer d’afficher de fortes progressions. Selon Pierre Bazaille, président de l'INI, un quart des marchés locaux sont « d’ores et déjà en baisse » en comparaison annuelle, et cette proportion va croître dans les prochains mois.

(LaVieImmo.com) - A première vue, les dernières données des Notaires de France ne laissent rien transparaître du retournement du marché immobilier constaté par les réseaux immobiliers. Dévoilée cette semaine, la dernière note de conjoncture du Conseil supérieur du notariat (CSN) fait état d’une hausse de 7,8 % des prix des logements au deuxième trimestre, par rapport à la même période de l’année dernière. Les prix des appartements affichent une hausse de 10,3 % en moyenne, tandis que ceux des maisons progressent de 5,3 %. Certes, on note bien un ralentissement par rapport au premier trimestre (+10,5 % pour les appartements, +7,8 % pour les maisons), mais pas vraiment le signe d’une baisse imminente des prix. Même en excluant l’Île-de-France et ses taux de croissance à deux chiffres (+22,5 % à Paris, +15,1 % en petite couronne), les données recueillies en province semblent témoigner d’une bonne résistance du marché : au deuxième trimestre, les prix des appartements y ont progressé de 3,8 % en comparaison annuelle ; ceux des maisons de 4,9 %.

Des prix en baisse dans une trentaine de départements

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

En affinant le trait, la situation n’est pas si rose. « Le marché de la province semble tiré par un certain nombre de grandes agglomérations dans lesquelles les prix augmentent fortement », constate le CSN (voir liste ci-dessous). Ces « poches de résistance » ont en commun une offre de logements disponibles insuffisamment élevée au regard de la demande.

Mais hors de ces « grandes agglomérations », le mouvement de correction amorcé en début d’année s’est confirmé au deuxième trimestre. Les Notaires observent ainsi une baisse du prix des appartements dans dix-sept départements, et un repli du prix des maisons dans seize. Dans deux d’entre eux, le Cantal et la Somme, la baisse est même désormais globale. « Début 2011, nous estimions que les prix baisseraient sur un quart environ des marchés à la fin de l’année. Ce niveau est d’ores et déjà dépassé, et la proportion de marchés baissiers sera nettement supérieure à nos prévisions initiales », reconnaît aujourd’hui Maître Pierre Bazaille, le président de l’Institut notarial de l’immobilier (INI).

Dans les grandes villes et leur périphérie proche, en revanche, les perspectives devraient rester haussières. Au moins à court terme et en comparaison annuelle, la « pénurie d’offre » continuant d’y tirer le niveau des prix.

Vers une « baisse significative » du nombre de vente

Côté transactions, les Notaires estiment que le volume de maisons et appartements vendus cette année sera « équivalent voire légèrement en deçà de celui de 2010 », soit 783 000 environ. 2012 devrait en revanche être marquée par « une baisse significative du nombre de ventes, pouvant atteindre plusieurs dizaine de milliers de transactions », poursuit la note. Le CSN identifie trois raisons qui promettent de peser sur le marché. Tout d'abord le contexte économique et financier, qui incite les banques à durcir leurs conditions de crédit. D'autre part la réforme de la taxation des plus-values immobilières qui, même s’il semble qu’elle sera légèrement assouplie, « dissuadera une partie des propriétaires d’un logement locatif, d’une résidence secondaire ou d’un bien recueilli à l’occasion d’une succession de le proposer à la vente ». Enfin, l’attentisme habituel des périodes pré-électorales.

Prix moyen au m² des des appartements anciens au 2ème trimestre

(variation par rapport au deuxième trimestre 2010)

Prix moyen des maisons anciennes au 2ème trimestre

(variation par rapport au deuxième trimestre 2010)

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 26/10/2011 à 14:25 par antoine

    35 ans et l'age mental d'un vieux c....

  • 0 Reco 25/10/2011 à 07:37 par MisterHadley

    Mais tu n'as qu'un quart de million...

    Moins mon très gros cadeau de Noël, en plus...

    :D

  • 0 Reco 25/10/2011 à 07:33 par exchanger

    j'ai 35 ans, ;)

  • 0 Reco 25/10/2011 à 02:03 par antoine

    il serait interessant de saavoir l'age de ces millionnaires francais: que des vieux schonocs cupides:

  • 0 Reco 24/10/2011 à 22:12 par kinou

    Lamentable cette bande de Pinocchio en herbe. Mais vous voulez vraiment nous faire passer des vessies pour des lanternes.

    Tous les chiffres sont faussés :)

    L'immobilier baisse et il va encore baisser, vous allez avoir le vertige.

  • 1 Reco 24/10/2011 à 14:23 par laverite

    La VERITE en page 4, la COURBE parle d'elle meme...

    http://www.notaires.fr/no taires/media/document/125 7/136

  • 9 Reco 24/10/2011 à 11:46 par Liam

    L'immobilier fabrique des millionnaires

    Le million! La France est championne dEurope des millionnaires! On a du mal à croire cette étude du Crédit suisse. La France compte 2,6 millions de millionnaires en dollars (730.000 euros), cest davantage quau Royaume-Uni, en Suisse, ou en Allemagne! Et leur nombre continue daugmenter : +18% en un an. Lexplication tient en un mot : immobilier. Limmobilier représente les deux tiers du patrimoine des Français. En dix ans, les prix ont plus que doublé, 130% de hausse. Qui dit mieux?

    Maintenant, peut-on poser la question taboue, ouvrir le débat interdit? Pourquoi les plus-values immobilières sur les résidences principales ne sont-elles pas taxées? Après tout, cette étude du Crédit suisse montre bien quil sest constitué des fortunes colossales dans limmobilier (bien plus que par le travail). Et curieusement, devant cette avalanche de milliards, lÉtat a renoncé à toute taxe, même pas la moindre CSG pour financer la Sécurité sociale!

    Nous avons une fiscalité à lenvers. Le boulanger qui se lève tôt le matin pour travailler, est matraqué. La fiscalité sur le travail sélève à 51,7%. Celui qui prend des risques en investissant dans les entreprises voit ses plus-values taxées à 32,5%. En revanche, sur limmobilier, rien, zéro impôt sur les plus-values. On garde tout pour soi. Régime Bahamas!

    Et cest même mieux, lÉtat vous aide! Véridique, lÉtat subventionne limmobilier et dépense chaque année 2,5 milliards deuros en prêt à taux zéro. Une politique procyclique qui pousse les prix à la hausse. Exactement, comme si en pleine bulle boursière, on donnait de largent aux boursicoteurs pour les aider à acheter des actions! Avec, à la clé, le risque de créer une bulle qui finira par exploser. Il est donc urgent de faire tout le contraire. Supprimer les aides à lachat et taxer les plus-values. Il y a des milliards à récolter, une bulle immobilière à éviter, et un triple A à conserver!

  • 0 Reco 23/10/2011 à 23:58 par antoine

    pour les terrains a batir, cest pareil! nechetez pas un terrain aujourdhui hors de prix et pourri: attendez les changements de PLU de 2012! l'offre devrait augmenter de beaucoup!

  • 0 Reco 23/10/2011 à 23:57 par antoine

    une maison a Epinay a 350,000 en avril dernier. A l'epoque cetait inegociable. Elle est passé a 300,000 cet été.. Et aujourdhuii, elle est a 285,000 euros.. ca se vend pas! car cest de la merde! :)))

  • 0 Reco 23/10/2011 à 23:56 par antoine

    faites des proprositions a moins 20, -30%
    les AI vous ont pris pour des pigeons! cest a votre tour acheteur d'etre aux commandes!

  • 0 Reco 23/10/2011 à 23:50 par antoine

    Manu, les AI on tellementt l'habitude de prendre les gens pour des cons qu'ils ne sen rendent meme plus compte!

  • 0 Reco 23/10/2011 à 23:49 par antoine

    135 maions en ente a Palaiseau: (120 la semaine derniere)

    ca monte ca monte ca monte! rien ne se vend, tout s'accumule :)))

  • 0 Reco 23/10/2011 à 22:23 par Manu

    Ca y est, les prix baissent ! Pas dans les transactions, non, mais dans les annonces : -5, -8, parfois -10% d'un coup, et seulement au bout de 15 jours !
    Pour être en panique à ce point en si peu de temps, c'est que la situation doit vraiment être compliquée pour les vendeurs : genre 0 appels ou presque.
    En attendant, sans parler des courbes de Friggit, des élections, ou autre phénomène psychologique de masse, il y a un signe qui ne trompe pas : le taux des OAT 10 ans a pris 0.8% en 3 semaines, une progression hallucinante liée au projet de recapitalisation des banques (qui va être monstrueux, vu la décote de 50% de la dette grecque).
    Quand on sait que les taux immo sont calculés sur le taux OAT, on voit que le scenario de 2008 se reproduit... mais en beaucoup plus prononcé. La chute va être sévère, et pas en pente douce.
    PS : à tous ceux qui brandissent l'argument de la "pénurie des logements en IDF" (je parle des AI), arrêtez de vous foutre de la gueule des gens. Tout le monde se rend compte que les prix de l'immobilier ont cru bien plus rapidement que la démographie. Argument pipeau qui est sur le point de se dégonfler comme un soufflé.

  • 0 Reco 23/10/2011 à 12:02 par Olivier

    108 milliares pour les banques venant tout droit de nos impots..... la crise nest pas pret de se terminer!

  • 0 Reco 22/10/2011 à 22:43 par investisseur pro

    ben faut quand meme le temps de sinscrire: faut sy prendre a l'avance vu le nombre de places limitées

  • 0 Reco 22/10/2011 à 19:18 par MisterHadley

    Pourquoi pas maintenant, puisque tu es "riche", hum..?

    Mets donc ça sur ta lettre au Père Noël...

    ;)

  • 0 Reco 22/10/2011 à 18:52 par investisseur pro

    cher misterhadley

    regarde bien sur youtube pour le flight school 2012 de Jordan, dans un an,tu verras tonton investisseur pro jouer contre "his airness"

    ca deja cest mon objectif:)

  • 2 Reco 22/10/2011 à 14:34 par MisterHadley

    Entre exchanger et ses 250000€, et investisseur pro, et ses 550000€...

    Bah ça nous donne déjà 800000€...

    Et comme Noël approche à très grands pas, je leur suggère vivement de ne pas être regardant à la dépense pour mon très gros cadeau d'Noël...

    :D

  • 0 Reco 22/10/2011 à 13:57 par Hali

    Moi j'ai laissé tombé d'acheter: je cherchais un terrain a batir: C'est hors de prix! J'attends les changements de PLU en 2012! En ce moment cest la vraie penurie et tout est surévalué! Ca va etre bien plus facile dans un an!

  • 0 Reco 22/10/2011 à 13:28 par investisseur pro

    exhanger, cest le moment d'acheter les prix sont tres elevés et sont en train de baisser! Si tu es un parfait pigeon digne de ce nom, achete!

    ahahahhahahhahahahahhahah ahhaha

  • 0 Reco 22/10/2011 à 13:26 par investisseur pro

    pas mal hein pour un debutant en bourse?

    ahahhahahahhahahhahahaa

  • 0 Reco 22/10/2011 à 13:25 par investisseur pro

    jai tout mon temps pour acheter:

    oui en effet jai pas loins de 550,000 euros (plus que mes 524, 000 de depart), car l'autre jour jai tout revendu mes actions SG (avant que ca rebaisse..:))

    ahhahhahahah

    Cest ca la grande classe! Rockfeller: toujours revendre trop tot! Rappele toi cela!: Rockfeller et investisseur pro

    ahahhahahahahhahahahhahah ahhhaha

  • 0 Reco 22/10/2011 à 13:12 par MisterHadley

    Donc, en gros, tu spécules à la baisse...

    Bah ça en fait pas mal ici, finalement, hein..!

    :D

    Tu nous dis que tu penses acquérir quelque chose à "-30%" dans deux ans, et que tu penses y mettre 550000€... impliquant que tu penses acquérir quelque chose qui serait, sans tes fameux "-30%" de dans deux ans, à plus ou mois 785000€...

    Tu penses donc ainsi "gagner" 235000€ d'ici deux ans en spéculant à la baisse...

    Question : si tes fameux "-30%" de dans deux ans devait ne pas exister, qu'achèteras tu à ce moment là..?

    ;)

  • 0 Reco 22/10/2011 à 12:57 par exchanger

    l'immobilier est devenu un actif comme les autres, un investissement financier, aujourd'hui, les investisseurs vendent et vont acheter des actions! on attrape pas un couteau qui tombe! reportez votre achat, soyez patients! pour ma part j'ai vendu ma RP en juin, j'ai 250k au chaud, je compte acheter un bien à 550k, dans 2 ans avec -30% j'aurai fait qqes menues economies :) PS: je suis dans le 92 :)

  • 0 Reco 22/10/2011 à 12:06 par investisseur pro

    hahaahhahha*

    alors les gonzesse, ca achete dur? ahahhahahhahahahahhahahha a aller faites construire! achetez plien pot les terrains et les maisons ! ahahhahahhahhaha

    endettez vous a mort! ahhaahhah

  • 0 Reco 22/10/2011 à 11:39 par MisterHadley

    En attendant, les pris au m² médian donnés sur les appartements sont assez "parlant":

    Sur 33 villes et agglomérations, seule Poitiers affiche un "catastrophique" -0.1%...

    La question est donc de savoir, au regard de ces prix au m², si les accédants à la propriété peuvent se les permettre...

  • 0 Reco 22/10/2011 à 11:34 par Stephane

    Le marché a commencé à fléchir à partir de septembre, bien avant cette histoire de taxation sur les PV. Les prix sont indécents, c'est tout.

  • 0 Reco 22/10/2011 à 10:32 par Mika

    C'est sympa de communiquer sur une période englobant plusieurs mois de hausse et se finissant avant la baisse significative.

    Comment faire dire n'importe quoi aux chiffres !!!

  • 0 Reco 22/10/2011 à 10:24 par UFFA92

    Les notaires mettent en cause la taxation des plus values pour justifier en partie une baisse de prix. Combien de logements proposés à la vente sont concernés ? Ils donnent des explications mais n'ont pas la franchise de dire que pour la majorité des français les prix sont devenus...hors de prix justement. L'autérité économique qui va venir ne devrait pas changer la situation bien au contraire. D'où évidemment dans certaines zones des vendeurs accrochés à des prix démesurés et de l'autre côté des acheteurs qui n'ont plus les moyens d'acheter même si ils le voulaient.

  • 0 Reco 22/10/2011 à 08:16 par patwon

    "si cela était plus vrai aujourd'hui qu'hier, les prix des loyers auraient eux aussi augmentés de façon déraisonnable, or ils n'ont fait que suivre les revenus des gens."
    Cet argument qui est totalement vrai et d'une logique implacable, les gens refusent de l'entendre. Ca prouve bien l'irrationalité de la situation, qui est un symptome évident de la bulle...!

  • 0 Reco 22/10/2011 à 06:21 par Citizen insane

    Merci à cet article et son auteur de rappeler q'une hausse sur an qui ralentie signifie une baisse sur les derniers mois. D'autres articles dans l'actualité en attestent et ont enfin la décence de ne plus jeter à la face des primo-accédant les mots "triste", "sombre", "mauvais chiffres" pour l'immobilier, mais enfin "baisse salutaire" après la hausse délirante de ces derniers années.

    Quant aux acteurs qui agitent encore le mot de pénurie, et qu'il manque 1 million de logement en France, c'est certes en partie vrai (et il manque par ailleurs aussi 65 million de Ferrari, une pour chacun) ; mais si cela était plus vrai aujourd'hui qu'hier, les prix des loyers auraient eux aussi augmentés de façon déraisonnable, or ils n'ont fait que suivre les revenus des gens.

  • 0 Reco 22/10/2011 à 04:20 par antoine

    cest en chute libre je confirme, notamment pour les maisons de merde que personne ne veut!

  • 0 Reco 21/10/2011 à 22:22 par Stephane

    Le marché est en chute libre depuis juillet, les notaires revoient leur communication pour que le marché ne soit pas trop bloqué...

  • 1 Reco 21/10/2011 à 19:57 par imortderire

    Les notaires se foutent vraiment de la gueule du monde !!!!!!!!!!!

  • 0 Reco 21/10/2011 à 19:56 par imortderire

    EHHHH les notaires arrêtez de nous BARATINER avec vos analyses du 2ème trimestre on nous ressort les même" bon" chiffre tous les mois depuis 6 mois !!!!!!!

    On est au 4ème trimestre !!!

    Et l'analyse du 3ème trimestre elle est ou ???????

    La baisse des prix de plus de 4.1% à Paris depuis Juillet par exemple !!!!!

    Allo ya quelqu'un ?

  • 0 Reco 21/10/2011 à 18:59 par machin


    Tant mieux, car dans le contexte de faits réels comme la stagnation des salaires, le chômage important, avec la perspective d'une augmentation des taux d'emprunt, la correction risque d'être encore plus sévère dans les agglomérations où les prix auront le plus fortement augmenté, qu'il y ait pénurie ou pas.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...