Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 6 janvier 2011 à 13h00

Immobilier : Les professionnels envoient des signaux divergents


Les études se suivent... et ne se ressemblent pas toujours
Les études se suivent... et ne se ressemblent pas toujours
Les études se suivent... et ne se ressemblent pas toujours (©dr)

En hausse de 1,5 % en 2010, les prix de l’immobilier en France devraient croître de 3 à 6 % cette année selon la Fnaim. Des chiffres sensiblement différents à ceux publiés en début de semaine par le réseau Century 21.

(LaVieImmo.com) - Nouveau couac dans les statistiques immobilières. Deux jours après le réseau Century 21, la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) a publié jeudi ses statistiques 2010. Sur le fond, le constat est le même : après deux années de baisse, les prix de l’immobilier en France ont renoué avec la hausse, retrouvant, voire dépassant en fin d’année leur niveau d’avant-crise. Mais dans le détail, les deux études divergent. Et pas qu’un peu : là où Century constate une progression de près de 9 % en moyenne sur les douze derniers mois au niveau national, la Fnaim fait état d’une hausse d’à peine 1,5 %.... Soit une situation comparable à celle de l'été dernier, quand Century annonçait que le marché avait gommé les effets de la crise et que la Fnaim décrivait un marché encore au point mort.

+3 à +6 % en 2011

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Différence d’appréciation, également, mais plus légère, dans la description de l’exception parisienne. Selon la Fnaim, les prix de l’immobilier à Paris ont progressé de 15,7 % en moyenne en 2010, atteignant au quatrième trimestre un nouveau record de 7 645 euros. Le réseau Century 21, lui, annonçait mardi une hausse de plus de 18 % sur un an – plus proche des 20 % estimés en fin d’année par les Notaires de Paris-Île-de-France sur la base des promesses de ventes.

En termes de prévisions, les deux institutions s’accordent sur le fait que les prix ne devraient pas baisser cette année en moyenne nationale. Leurs pronostics divergent néanmoins de manière assez nette. La Fnaim, qui estime qu’« aucune raison ne justifie, a priori, aujourd’hui une nouvelle baisse « possible » des prix », table sur une progression comprise entre 3 et 6 % sur les douze prochains mois, selon l’ampleur de la remontée attendue des taux des crédits habitat. Moins précis, et certainement plus prudent, Century 21 estimait mardi qu’« une hausse des prix de l’immobilier entre 2 et 3 % n’est pas à exclure ».

Attentisme en vue

En marge de la présentation de ses statistiques, la Fnaim a envoyé un message en demi-teinte à ses membres. Si elle estime que l’immobilier pourrait être « la valeur refuge de 2011 », la fédération craint en effet que « les agences aient à faire face, dès le premier semestre de cette année, à un attentisme de marché lié aux hésitations portant sur l’évolution des prix et, au second semestre, à un essoufflement de l’activité, conséquence des tensions sur les taux [et] du pré-attentisme électoral grandissant ».

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 07/01/2011 à 18:57 par lapoliss

    @Agent_I
    "pour Paris les chiffres ne sont pas si différents". On en vient à s'étonner de ce qui devrait être normal !

  • 0 Reco 07/01/2011 à 15:05 par Agent_I

    Différences d' implantation car pour Paris les chiffres ne sont pas si différents . J attends l avis de chebi sur la question


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...