Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliervendredi 24 juin 2011 à 13h15

Immobilier : Nouveau record à Paris, pas d'accalmie en vue


La croissance des prix approche les 22 %
La croissance des prix approche les 22 %
La croissance des prix approche les 22 % (©dr)

La hausse des prix de l’immobilier en Île-de-France s’est accélérée au printemps, en dépit d’un tassement du volume de transactions. La croissance reste particulièrement forte à Paris, où le niveau des 8 000 euros du mètre carré a, vraisemblablement, été d’ores et déjà franchi.

(LaVieImmo.com) - Ceux qui attendent une baisse des prix de l’immobilier à Paris peuvent, cette fois encore, passer leur tour. Selon la dernière note de conjoncture des Notaires franciliens, le taux de croissance trimestriel du prix des appartements dans la capitale était de 5,4 % à fin avril, contre 5,6 % un mois plus tôt. Sur douze mois, la progression atteint le niveau record de 21,7 %.

En moyenne, le mètre carré à Paris se négociait fin avril à 7 890 euros, nouveau plus haut historique. « Le seuil des 8 000 euros a vraisemblablement été franchi dans le courant du deuxième trimestre, mais il faudra quelques mois avant que cela soit pris en compte dans nos chiffres », confie à LaVieImmo.com Thierry Delesalle, notaire dans le 1er arrondissement de Paris et président de la Commission de conjoncture immobilière des Notaires de Paris Île-de-France.

Pas de baisse en vue à court terme

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Côté transactions, les chiffres présentés ce matin confirment le tassement déjà observé depuis plusieurs mois. 7 300 logements anciens ont changé de main à Paris du 1er février au 30 avril (à 98 % des appartements), soit 14 % de moins qu’à fin mars. Sur un an, la baisse des ventes ressort à 7 %. Attention aux conclusions hâtives : cette évolution ne saurait être le signe avant-coureur d’une baisse des prix. « Si les volumes se tassent, c’est parce qu’il n’y a pas assez de vendeurs… Pour que les prix baissent, il faudrait que les acquéreurs disparaissent, or la demande reste toujours très soutenue… », poursuit Me Delesalle. « A court terme, une baisse de prix à Paris est impossible ».

+3,3 % en Île-de-France

Tous types de logements confondus, les prix dans la région Île-de-France sont ressortis en hausse de 3,3 % sur le trimestre, et de 14,1 % sur douze mois. La croissance reste plus forte pour les appartements (+17,2 % sur un an, avec un mètre carré à 5 360 euros) que les maisons (+8,3 %, 302 300 euros). « Paris tire les prix de la banlieue, selon un schéma « en escargot » », reprend Thierry Delesalle, tout en excluant la perspective d’« une croissance de 20 % généralisée » à l’ensemble de la région.

Les Notaires ont enregistré un total de 33 700 transactions dans l’ancien dans la région entre février et avril, en baisse de 5 % sur un an. Le cumul des ventes est cependant proche de celui observé à la même période de l’année dernière.

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 30/06/2011 à 15:35 par investisseur pro

    a 780,000 euros, jachète la villa sans le sud mec :))) faut bien etre c.. pour acheter un pauv appart pourri dans Paris! :)))

  • 0 Reco 30/06/2011 à 15:34 par investisseur pro

    ouhai mais butterfly, cest peut-etre toi qui avait sous-evalue en Octobre :))
    et puis ya toujours un pigeon etranger, ou un c.. qui ne sait pas quoi faire de sa tune, qui achete.

  • 0 Reco 30/06/2011 à 15:32 par investisseur pro

    ah ben butterfly Bravo mec! T'as fait comme moi quoi vendu au bon moment. Mais bon moi c'etait des petits deux pieces. Je suis un investisseur pro, mais debutant :)) Pour etre un bon investisseur pro, faut
    1) acheter au bon moment
    2) vendre au bon moment :))

    Apres chacun son capital hein mec? :)

    La tu vois j'attends que ca descnde, tranquille. J'achete quand les imbeciles d'investisseurs de decembre 2010 commencerront a paniquer et a revendre en bradant. Et je revendrais dans 15 ans environs.

    Aux investisseurs du dimanche, vendez des aujourdhui, tant qu'il ya des acheteurs. Dans un an (voire six mois), ce sera cuit pour vous: ahahhahhahahahhahah

  • 0 Reco 30/06/2011 à 14:07 par butterfly

    J'ai vendu en octobre 2010, un appartement à 725 000€.
    Il y a deux mois, un appartement, un étage au-dessus avec 3m² de moins, c'est vendu à 780 000€ ! oups !
    aurais-tu perdu de l'argent "investisseur pro" c'est ballot !

  • 0 Reco 25/06/2011 à 22:18 par Antoine

    A misterhadkey qui nargue tout le monde: ca monte peut-etre a paris, mais a Grigny ca monte pas. Personne na envie de vivre dans une region coupe gorge..:)

  • 1 Reco 25/06/2011 à 20:08 par Trop cher

    Je ne doute pas de l'existence de millionnaires, mais la question est : cherchent-ils tous un logement ? Disposent-ils de ces sommes en liquide ? Si vous répondez non à une de ces questions, vous pouvez les rayer de la liste des acheteurs.
    Quant à Londres ou Genève. Ce sont des centres financiers internationaux où les revenus sont très élevés et les impôts substantiellement plus faibles. Par ailleurs, les prix y sont en baisse.
    Par contre Rome et Berlin sont autour de 3500-4000 euros le m2. Alors le potentiel d'expansion de Paris...

  • 0 Reco 25/06/2011 à 15:04 par sisi8

    pour info 'trop cher' il ny a pas moins de 400000 millionnaires francais uniquement

  • 0 Reco 25/06/2011 à 14:46 par sisi8

    le mess precedent est une blague?

  • 2 Reco 25/06/2011 à 11:54 par Ange

    Pour info il y a 4708 personne pouvant mettre 800 000eur même beaucoup plus!
    Regardez les prix a londres ou , ou Moscou... Paris a encore du potentiel...

  • 1 Reco 25/06/2011 à 01:03 par Trop Cher

    Diminution de l'offre ? Il y avait moins de 10 000 biens à vendre sur seloger fin décembre. Il y en a plus de 14 000 aujourd'hui. Ca fait une augmentation de 40 % !
    http://www.seloger.com/re cherche.htm?idqfix=1&idtt =2&idtypebien=1,2&cp=75&c i=&
    Je sais que certains biens sont proposés par plusieurs agences (et c'était le cas en décembre) mais ça donne une tendance.
    Par ailleurs qu'est-ce qui se vend ? Des petites surfaces seulement. Un 100 m2 est inaccessible à 800 000 euros (5 millions de francs !). Et quand les 4702 vendeurs de ces biens à 800 0000 devront baisser leur prix (y-a-t-il 4702 personnes qui peuvent payer 800 000 ?), que va-t-il se passer ?
    "Une baisse est impossible" ? On verra bien.

  • 0 Reco 24/06/2011 à 14:26 par Agent I

    Evidemment, la baisse c'est pas pour demain à Paris.

  • 0 Reco 24/06/2011 à 13:33 par copleboss

    C'est clair, je sais que certains vont encore le nier mais en IDF les prix sont plus élevés que jamais et les volumes de ventes neufs/anciens retraités des trucs défisc sont à un haut niveau...

  • 0 Reco 24/06/2011 à 13:23 par MisterHadley

    ;)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...