Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierlundi 10 mars 2014 à 09h42

Immobilier : Pas de "rebond du marché" en vue (Logic-Immo.com)


Prix Immobilier

Les prix au m2 de votre ville

(LaVieImmo.com) - Le nombre de candidats à l’accession se réduit encore en 2014, selon le dernier observatoire du moral immobilier Logic-immo.com/TNS Sofres. Le marché reste demandeur : quelque 2,5 millions de prétendants à l’accession (contre 3 millions l’an passé) font face à 2 millions de vendeurs. Ce qui ne laisse « pas entrevoir de rebond du marché », selon Logic-immo.com.

Si les acheteurs sont moins nombreux à trouver l’offre restreinte (50 % en janvier 2014 contre 68 % en 2011), « la recherche d’un bien reste un parcours anxiogène », poursuit l’étude. « Ils sont pourtant 60% à considérer le moment opportun à une acquisition et autant à prévoir la concrétisation de leur projet dans les 6 prochains mois. C’est bien là le paradoxe de ce marché », conclut Stéphanie Pécault, Responsable Etudes de Logic-Immo.com.

*Enquête réalisée sur un échantillon représentatif de 1 142 personnes ayant un projet d’acquisition d’un logement d’ici à un an, interrogées du 29 janvier au 2 février 2014.

A. F. - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 11/03/2014 à 09:39 par Gaston

    @friand : quel est donc votre pays où l'herbe est plus verte en matière d'immobilier?

  • 0 Reco 10/03/2014 à 17:33 par Friand

    Oui les vendeurs campent sur leurs positions.
    Et du coup les annonces s'entassent...
    Dans cette situation, il faut s'attendre à une correction brutale des prix.
    En ce qui me concerne, j'ai effectivement un projet d'acquisition d'un logement d'ici à un an, mais sûrement pas en France !

  • 0 Reco 10/03/2014 à 10:31 par UFFA92

    Inutile de faire un sondage. La cause principale de cette raréfaction des acheteurs est tout simplement que les prix sont bien trop hauts. Tant que les 2 millions de vendeurs camperont sur des prix basés sur le "haut" de la vague immobilière les candidats à l'achat n’achèteront pas car ils n'en en pas les moyens . Il est vrai que les vendeurs sont abreuvés d'informations contradictoires par les professionnels qui oublient souvent d'affiner leurs chiffres du prix des ventes. On sait par exemple qu'en ce moment sur Paris et la petite couronne seuls les biens sans défaut et bien placés (centre ville) se vendent vite et bien. Le vendeur qui possède un bien dans la grande couronne croit d'après les chiffres qui lui sont communiqués que c'est pareil pour lui !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...