Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierjeudi 5 avril 2012 à 10h01

Immobilier : Record en 2011, gueule de bois en 2012


Volumes de transaction et prix baisseront cette annéeVolumes de transaction et prix baisseront cette année (©Fotolia)

Après un cru 2011 particulièrement faste, le marché de l’immobilier devrait connaître cette année « un retrait substantiel » en termes de volumes, selon les Notaires de France. Côté prix, l’heure est à la baisse - un repli « plus ou moins accentué » selon les régions, et qui durera au moins jusqu’à fin 2012.

(LaVieImmo.com) - Record battu ! Selon les chiffres dévoilés ce matin par les Notaires de France, 858 200 transactions immobilières ont été signées l’année dernière en France, soit 9 % de plus qu’en 2010 (784 000 ventes) et 6 % de mieux qu’en 2007 (810 000). Pour mémoire, le précédant record datait de la mi-2006, avec 837 000 transactions cumulées sur douze mois.

Les Notaires avancent plusieurs éléments d’explication possibles à ce dynamisme :

  • l’effet « plus-values », qui a fait que « les ventes se sont accumulées avant l’entrée en vigueur de la nouvelle imposition sur les plus-values immobilières », décidée à l’automne 2011 et en vigueur depuis le 1er février dernier ;
  • les taux d’intérêt immobiliers qui « restent bas » ;
  • le prêt à taux zéro (PTZ+) dans l’ancien, qui a soutenu les ventes jusqu’à son recentrage sur le seul logement neuf, le 1er janvier 2012
  • La baisse est déjà amorcée

    Estimez votre bien
    Estimez votre bien

    Type de bien :

    Sans surprise, les Notaires préviennent que l’année 2012 ne ressemblera pas à 2011. Ils prévoient, tant dans le neuf que dans l’ancien et toutes régions confondues, « un retrait substantiel des volumes » de vente.

    Côté prix, après une hausse de 6,5 % en moyenne nationale l'année dernière, 2012 s’annonce comme une année de « baisse plus ou moins accentuée » sur l’ensemble du territoire sur le segment des logements anciens. Seule exception envisagée, les « bonnes adresses de Paris et des villes dynamiques », où les niveaux de valorisation pourraient rester, « au mieux », stables. A noter que ce mouvement de baisse devrait se poursuivre en 2013, « mais d’une manière moins tranchée que celle constatée lors du trou immobilier de 2008/2009 ».

    Dans le neuf, les Notaires estiment que les conditions d’attribution du PTZ+ devraient avoir un impact sur les prix, « les programmes devant alors se positionner sur des secteurs où le foncier est moins cher ».

    Emmanuel Salbayre - ©2014 LaVieImmo
    Donnez votre avis
    (il vous reste 2000 caractères)

    • 0 Reco 06/04/2012 à 16:54 par antoine

      cher journaleux, on nest plus en 2011, cest fini la fete: arertez votre nostalgie..

    • 1 Reco 06/04/2012 à 15:58 par Pas tout à fait d'accord

      Il ne s'agit pas d'une baisse des volumes mais d'une véritable boucherie : le volume des prêts immobiliers a chuté de 48,8% sur 12 mois, ce qui signifie que le volume des ventes subit une baisse identique (exception : les transactions payées cash qui sont marginales).
      Et ceci alors que les taux sont bas. Lorsqu'ils remonteront, il n'y aura plus un seul acheteur.
      Les plus malins baisseront leur prix de 10 % et vendront avant le krach inévitable, les autres s'accrocheront à leurs illusions avant de subir une décote de 40 à 50 %.