Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierlundi 13 février 2012 à 16h36

Immobilier : "Une bulle gigantesque" en France ?


La bulle immoiblière, un sujet "tabou" en France pour Primeview
La bulle immoiblière, un sujet "tabou" en France pour Primeview
La bulle immoiblière, un sujet "tabou" en France pour Primeview (©Fotolia)

Le cabinet de recherche Primeview évoque l’existence d’une bulle immobilière en France. Si le sujet est « tabou  », selon l'observateur, il n'en demeure pas moins que la bulle est là : « gigantesque » et « dangereuse »...

(LaVieImmo.com) - Y a-t-il ou non bulle immobilière ? Alors que la bataille fait rage au sein des experts du secteur, pour Primeview, la réponse est claire : il y a bien une « bulle gigantesque d’autant plus dangereuse qu’elle est étendue à l’ensemble du territoire ». Et ce, même si le sujet reste « tabou » dans l’hexagone, selon Primeview à cause de l’importance prise par la pierre dans le patrimoine des ménages. Le cabinet de recherche explique ainsi qu’en une cinquantaine d’années, « le prix de l’immobilier a été multiplié par 26, soit une hausse annuelle moyenne de +7,3 % ». Depuis 1998, la flambée des prix, de 161 %, ne trouve d’explication ni dans « l’inflation générale des biens et services » ni dans « l’augmentation du revenu disponible des ménages », facteurs souvent évoqués pour justifier une progression des prix.

Accélération de la hausse depuis 1998

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Si l’on soustrait des prix de l’immobilier l’inflation des biens et services, restée « quasiment stables entre 1965 et la fin des années 90 », le prix réel de l’immobilier montre une hausse de 110 % depuis quatorze ans, qu'aucun de ces deux facteurs ne peut justifier, estime Primeview. Evoquant à l'appui le célèbre tunnel des prix élaboré par Jacques Friggit, le cabinet met en avant l’écart observé entre les années 60 et 90 et les années 2000 : « Les prix de l’immobilier ont évolué quasiment de la même manière que le revenu des ménages entre les années 60 et la fin des années 90, le ratio prix/revenu restant dans un étroit tunnel autour de la moyenne ». Or, depuis 1998, la progression s’est accélérée, « pour atteindre un rythme de croissance annuel de +9,4 % jusqu’en 2008 » et faire plus que doubler la valeur des biens en 13 ans.

Pas que Paris

Mais si la hausse des prix a surtout été observée à Paris et dans les zones tendues, elle ne s’est pas arrêtée là, selon Primeview. Plus généralement, l’accessibilité à la propriété « a évolué défavorablement sur tout le territoire depuis 1998, contrairement à la surchauffe de l’immobilier des années 80 qui était uniquement parisienne ». De quoi mettre l’ensemble de « l’immobilier français sous pression, rendant un retournement d’autant plus dangereux pour l’économie française ».

Retrouvez les prix au m² ville par ville en France : cliquez ici.

André Figeard - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 1 Reco 10/01/2014 à 16:47 par Fredb

    HP123 : Contribution au raz des pâquerettes. Vous caricaturez le discours de ceux qui attendent une baisse, vous ne comprenez visiblement pas le sujet.

  • 13 Reco 18/02/2012 à 09:44 par HP123

    bulle ou pas bulle ça change quoi? Quand bien même les prix devraient chuter, les vendeurs ne vont pas brader leur bien. Si les prix doivent baisser, ils baisseront (offre et demande) mais ca ne sera jamais aussi violent que certains le sous entende.

    Bon et pour ceux qui n’achètent pas et attendent le bon moment, dites vous quand même que le temps passé à attendre serait autant de mensualités déjà acquittées. A vous de voir. J'ai acheté en 2009, on s'est foutu de ma gueule, n'empêche, déjà 3 ans de remboursé , dans 3 ans j'ai amortis les frais notaires et intérêts, et FRIGITT il continue de vendre ses livres à la con pour débilos. C'est vrai ca , un mec te pond une courbe toute naze et tout le monde se caresse dessus ! Même madame soleil ne ferait pas mieux !

    Message édité 18/02/2012 à 09:49

  • 12 Reco 18/02/2012 à 09:36 par bhuv16

    VIVEMENT QUE CA EXPLOSE !

  • 15 Reco 18/02/2012 à 09:16 par bhuv16

    Vu les taudis hors de prix, je préfère garder mon argent à la banque...
    Les acheteurs ne sont pas des pigeons !

  • 6 Reco 16/02/2012 à 16:38 par librepaix

    Investissez dans l'OR et l'Argent physiques pour pouvoir vous loger et vous nourrir prochainement. L'histoire se répète. Si nous restons basé sur la monnaie fiduciaire "papier", alors oui, la monnaie sera trop chère et ce, même avec un éclatement de la bulle immobilière.

  • 3 Reco 14/02/2012 à 13:26 par pongolo

    **** taux d'emprunt (vous m'aurez corrigé par vous meme ...)

  • 6 Reco 14/02/2012 à 13:25 par pongolo

    la liberation de 30% cnstructible en plus est une bonne chose en soi.
    Mais la hausse des taux d'interet inevitable (les banques doivent se reconstituer une marge) + du chomage et de le precarité + des prelevements obligeant les gens à se serrer la ceinture, méneront au refoidissement de l'immo pour quelques années

  • 3 Reco 14/02/2012 à 09:01 par MisterHadley

    L'excellence, Marcuccio, l'excellence...

    ;)

    Et loger le bon peuple qui, tout comme toi, se caille les miches à "attendre", le tout sans EMPRUNT...

    C'est aut'chose que ce que n'a même pas à proposer le souflet que je viens de regarder chez Bourdin, là...

    ... qui l'a eu malgré les "consignes" et le verrouillage des "communicants"...

    Well done, Bourdin... ;)

  • 4 Reco 14/02/2012 à 08:42 par marc19

    C'est quoi qui va "déchirer grave " ?????

  • 2 Reco 14/02/2012 à 08:19 par MisterHadley

    ZE solution arrive...

    Tremblez..! :D

    Pour les "djeuns" ou les pas djeuns du tout...

    Pour les "célibataires", ou les divorcé(e)s, sépar(e)s qui n'osent pas l'avouer en préférant se qualifier de "célibataires"... ;)

    Pour les familles monoparentales...

    Pour les "pauvres", pour les "classes moyennes" vraiment moyennes qui en ont réellement besoin...

    Dans le neuf, dans l'ancien...

    Sans "apport", sans même un, ou plusieurs, emprunt(s)...

    Pour les "actifs", pour celles et ceux qui sont privé(e)s d'emplois...

    ZE solution va mettre tout l'monde d'accord...

    Une personne seul(e) gagnant honnetement sa vie, avec un SMIC mensuel, soit 1096.94€ par mois net, avec ZE solution, peut donc accéder à la propriété, jusqu'à 124856€, le tout SANS EMPRUNT.

    Un couple, deux personnes donc, gagnant chacune un SMIC mensuel, soit deux fois la même somme, c'est à dire 2193.88€ net mensuel, peuvent donc y accéder aussi, pour un montant allant jusqu'à 212798€, le tout, là encore , SANS EMPRUNT..!

    Cette mesure "électrochoc" annoncée sur ces +30% de constructibilité en plus est absolument ce qu'il fallait, afin que les bases de ce qui est ZE solution soient donc maintenant posées...

    ET ça va tout déchirer..!

    Même les banques commencent à le comprendre : l'immobilier va être métamorphoser et enfin entrer dans le 21ème siècle...

    68 jours...

    ;)

  • 7 Reco 14/02/2012 à 08:06 par Touxee

    C'est drôle que personne ne fasse le lien avec le taux moyen d'emprunt ces 20 dernières années !? Quand celui-ci remontait, c'était l'état qui comblait le vide à coût de renfort de PTZ.
    Maintenant les taux vont remonter, donc l'immobilier va baisser et l'état va retirer ses aides car on rentre dans une logique inverse, de fait ça va baisser aussi vite que c'est monté et ça n'augure rien de bon, même pour celui qui attend que ça baisse car il ne pourra plus acheter, même à bas prix l'argent coûtera trop cher.

  • 11 Reco 13/02/2012 à 22:49 par Fredb

    C'est assez triste de voir comment les bonnes infos resurgisse quand la situation devient critique.
    Ce qui est dit ici est connu depuis 2006 et encore...mais en France , on attend d'être au bord du gouffre pour réagir...On a sacrifié le bien-être des Français et des jeunes au nom d'une croissance virtuelle et de l’intérêt d'un petit groupe de planqué. Vive la république, vive la France...

  • 6 Reco 13/02/2012 à 22:38 par pongolo

    welcome back Mr. Friggit !!!

  • 7 Reco 13/02/2012 à 18:11 par Igloo

    jean-lou : vous lisez les mauvaises infos. Celles données par les acteurs directs ou indirects de l'immo. A ce propos, il est amusant de constater que même entre eux ils ne sont pas d'accord, puisque selon les sources il y aurait entre 300000 et 1 million de logements soit disant manquant. De nombreuses études ont montré qu'il n'en n'est rien. C'est bien d'une bulle dont il s'agit. A Paris en particulier. Il y aura donc une correction forte, aucun doute. Comme partout ailleurs dans le monde où l'immo est monté trop haut. Le petit village gaulois ne fera bien évidement pas exception et le nuage de la baisse ne s'arrêtera pas à la frontière.

  • 1 Reco 13/02/2012 à 18:02 par jean-lou

    vous lisez pas les infos..il parait qu'on manque de logements!

  • 8 Reco 13/02/2012 à 18:00 par jean-lou

    et la pression démographique en france?

  • 2 Reco 13/02/2012 à 17:59 par Silver

    Pourquoi vos remarques retombent tout le tps sur de la politique ? Ne pouvons nous pas pour une fois parler des choses concretes, en l'occurence les chiffres qui nous sont donnés par cet article et y reflechir ensemble? Bulle ou non, personne ne pourra nier que les prix ont doublé en un peu plus de 10 ans, ce qui ne s'explique par aucun facteur economique. Apres je laisse chacun appeler cela comme il le souhaite mais cette hausse est injustifiée, et une correction s'impose. Sur les baisses les experts ne s'accordent pas non plus (quand ils s'accordent il vaut mieux se mefier aussi) donc difficile de faire des previsions, mais une simple baisse de 20% sur 3 ans comme je l'ai vu dans de nombreux articles me parait tres faible par rapport a la hausse de ces dernieres annees. Rien ne sert de blamer les proprio, ils essaient de sauver les meubles comme ils peuvent en ce moment en faisant de la retention (qui ne le ferait pas a leur place) mais je pense personnellement que les prix vont s'ajuster assez fortement ces 3 prochaines annees, en commencant par 10% cette annee. A la vue des baisses importantes de credit au mois de janvier 2012 je pense ne pas etre trop alarmiste.

  • 9 Reco 13/02/2012 à 17:58 par Igloo

    Marrant, Hollando, pour toi le titre est "racoleur".. Pourquoi, c'est tabou de dire qu'il y a une bulle de l'immo en France? Que cette bulle a permit depuis 10 ans une croissance virtuelle de l'économie française, basée sur du crédit, donc sans réelle création de richesse? Que ce qui se passe en France est unique? Que dans TOUS les pays l'immobilier baisse mais qu'en France ça continue de monter, rendant la correction à venir de plus en plus sévère?

    Bizarre comme réaction. La tête dans le sable et le c.. en l'air, ça donne un air un peu bête tu sais?

  • 1 Reco 13/02/2012 à 17:38 par antoine

    non, il n'y en a pas, c'est vrai, mais je passe ma vie à me lamenter en tent que chercheur de stage parce que mes vieux cupides ne me donne pas dargent d'poche alors que je squate leur canape..!!!!!

  • 4 Reco 13/02/2012 à 17:36 par Lapinou chafouin

    Une bulle non, mais un pays qui ne songera qu'à buller si la gauche passe, oui !

  • 3 Reco 13/02/2012 à 17:36 par Hadlaid

    Mais non, il n'y a pas de bulle en France, juste une surévaluation des prix de 30% ))))))))))))))))))))))))) ))))))))))))))))))))))))) )))))))

  • 9 Reco 13/02/2012 à 17:35 par exchanger

    14000 euros le M2 aux batignolles, mais non il n y a pas de bulles hahaha


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...