Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 15 octobre 2013 à 16h23

Immobilier : Une stabilité des prix en trompe-l'œil


La stabilité des prix n'est qu'apparente
La stabilité des prix n'est qu'apparente
La stabilité des prix n'est qu'apparente (©dr)

Le Crédit Foncier Immobilier met en garde contre la stabilité des prix, qui n’est qu’apparente. Dans un marché aux volumes réduits, seuls les biens offrant « un très bon rapport qualité-prix » se vendent, tirant les moyennes vers le haut.

(LaVieImmo.com) - Les chiffres sont parfois trompeurs. Lors de la présentation de son point de conjoncture, ce mardi, le Crédit Foncier a mis en garde contre une lecture trop hâtive de la statistique immobilière : l’« apparente résistance des prix déforme les réalités du marché ».

Sur la base de ses propres études et des données des notaires, le groupe bancaire fait pourtant état de baisses contenues : au deuxième trimestre, les prix des appartements ont reculé de 1,9 % en glissement annuel à Paris, de 0,1 % en petite couronne, de 0,7 % en grande couronne et de 1,3 % en province. Les prix des maisons affichent des replis tout aussi modérés, compris entre 0,9 et 1,8 % selon la zone. « Pas de décrochage brutal, mais une tendance à la baisse », résume le document.

La baisse des volumes cache la baisse des prix

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Sauf que ces chiffres sont obtenus sur la base de volumes de transactions en net repli, et doivent donc être manipulés avec prudence. Le groupe, qui indiquait hier tabler sur une baisse de 9 % des transactions dans l’ancien cette année, évalue à 849 000 le nombre total d’opérations qui devraient être signées sur l’ensemble du marché résidentiel privé (ancien + neuf), contre 936 000 en 2012 et près de 1,1 million en 2011. « La sélectivité des acquéreurs s’accroît, et seuls les biens qui offrent un très bon rapport qualité/prix parviennent à s’échanger », explique le document. De fait, ce phénomène « masque la baisse globale du prix de l’immobilier ancien ».

Du moins pour l’instant. Car un certain nombre de vendeurs de biens mal situés ou en mauvais état « vont devoir lâcher du lest », explique Emmanuel Ducasse, directeur des études du Crédit Foncier Immobilier. Si la baisse des prix semble, à terme, inévitable, le dirigeant note que, dans un marché dominé par l’anxiété, 2014 s’annonce comme une « une réplique de 2013 ». Aucune forte baisse des moyennes n’est à anticiper à court terme, donc. Les prochains mois devraient être marqués par une accentuation des différences déjà constatées. Dans les zones tendues, caractérisées par une pénurie de l’offre, comme Paris et les centres des grandes métropoles régionales, Crédit Foncier Immobilier estime que les prix pourraient « subir une nouvelle décote, même légère, tandis que les biens avec défauts accuseraient une décote plus sensible ». Ailleurs, « la sélectivité des acheteurs devrait s’accroître et entraîner une baisse des prix encore plus nette, voire un blocage des ventes pour les logements présentant des défauts ».

Afin d'estimer un bien, consultez notre simulateur pratique : Cliquez-ici

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 06/11/2013 à 10:30 par Internaute95

    Hello,
    Je comprends ceux qui attendent, mais ça risque de ne pas fonctionner pour les grandes villes.

    Pourquoi ? Même si des départs en retraite arrivent, les gens doivent travailler et le travail n'est pas en majorité à la campagne...

    Même les anciens veulent du service et pouvoir aller aux centres commerciaux, ils ne peuvent vivre reclus.

    Bref, l'Ile de France continuera d'accueillir les professionnels et la population active, ça reste la région la plus active de la France avec Paris. Les besoins en logements existent, pas par envie mais par survie ou pour pouvoir vivre et trouver un emploi. Donc il n'y a pas de vérité générale, il y a des tendances, des statistiques...
    Il y a des investisseurs et des gens qui vivent, qui ont des besoins,... tout dépend de ce que tu fais de l'immobilier....
    ça ne peut pas baisser tant qu'il y a un smic, qu'il y a du travail, etc. Ce qui faire reprendre cela c'est de favoriser le travail, les salaires et les prix pourront reprendre sur l'immobilier comme le reste (inflation contenu avec l'euro).

  • 0 Reco 06/11/2013 à 10:24 par test

    test

  • 0 Reco 26/10/2013 à 12:16 par Roger

    @reve : ta maison est payé tant mieux pour toi! Encore un qui a profité des conditions d'achat favorables qui encourage les jeunes à aller dans le mur ! Ta capacité de réflexion limité est le pire des vecteurs de la propagande immo car tu la relaies en auto persuadant d'une réalité qui n'existe pas encore...

  • 0 Reco 25/10/2013 à 15:17 par michel

    Patience, patience, les agences continuent de fermer et les transactions de chuter.

  • 0 Reco 25/10/2013 à 00:24 par reve

    et pour ceux qui n ont pas les moyen, il achete une vieille maison a retaper comme j ai fait au debut faut juste prendre sont courage a 2 mains ca vous fera un pecul pour la second mais franchement rester a donner 1 quart de son salaire voir la moité pour certain pour rien????????ca m etonne, je donne juste mon point de vu c est tout

  • 0 Reco 25/10/2013 à 00:12 par reve

    moi je suis pres de toulouse pas vue de baisse sur les bien de qualité,sur des merdes oui et elle vont encore baisser ....obligé
    mon frere vient juste d acheter dans le 77 pres de meaux sur 400 000 euros il a reussi a baissé de 7000 euros lol..... mais franchement le pavillon et super, grand parcs, bassin avec .poisson etc... il a aussi visité des maison pas terrible mal placé et la surprise les nego etait ouverte "normal"
    apres c est juste une question de critere ....

  • 0 Reco 24/10/2013 à 12:52 par jeanjean

    @reve, vous ne comprenez pas que même si vous désirer pas vendre et tant mieux pour vous. il y a des ménages qu'il veulent voir peut-être autre chose, avoir plus grand ou plus petit ou changer de région, mutation, etc... Pas forcément de la galère mais l'immobilier est un marché fluide, car quand il bloque bah attendez-vous à des hausses de taxes par manque de droit de mutation. Mais faut-vous mettre en tête avec les taux qui remonte depuis 4 mois et cela continu que les prix sont à la baisse malgré-vous. S’il y a une vente, y a probablement une baisse! Sauf saint-patus lol

  • 1 Reco 24/10/2013 à 08:14 par dagoba11

    et donc, tu comprends pas que certains veulent attendre avant d'acheter quand en deux ans, ils ont vu le prix d'un appartement passé de 100 000€ à 85000€ aujourd'hui?

    moi ce que je vois, c'est qu'en ayant attendu, le loyer a été plus que largement couvert par la baisse du prix, que mon prêt durera moins longtemps donc taux plus cours, que je payerais moins de droit de mutation...

    des villes où les prix se sont cassé la gueule pour revenir au prix d'avant robien et toute les aide accordé par sarko, il y en a quelques une

    encore une fois, on ne parle pas d'attendre toute une vie mais deux ou trois ans max

    après, je suis loin de galérer et pourtant, je préfère attendre tout simplement parce vu que les prix baisse rien ne presse et en plus, je peux me permettre de déménager plus facilement si je trouve mieux ailleurs.

    non parce que tu insiste bien pour dire que c'est le moment d'acheter, que ça sert à rien de réfléchir, que c'est l'achat d'une vie... bref le discours classique des pro immo

  • 1 Reco 23/10/2013 à 08:01 par dagoba11

    mouais, on a compris, en faites, reve doit être un AI qui craint pour son agence du faites du manque de vente ou un vendeur refusant de baisser son pris alors que son bien est en vente depuis deux ans.

    refuser la baisse des prix actuel c'est nier la réalité et donc perdre toute crédibilité.

    entre avoir acheter il y a deux et dans un an ou deux (je suppose) quand les prix auront fini de baisser, d'une part la baisse aura largement payé tes loyer et d'autre part ta durée de crédit aura diminué.

    pour construire une vie, c'est plus simple quand la corde que tu as autour du cou n'est pas trop serré que tu peux t'accorder quelque extra...

    sinon, la situation risque pas de changer, avec les taux qui remonte, les futur nouveaux impôts pas encore créé mais qui vont arriver... les primo seront très souvent incapable d'acheter et sans primo, le marché se grippe

  • 0 Reco 22/10/2013 à 23:05 par reve

    ce que je voulais surtout dire ,c est qu un bien immo et un projet de vie,attendre ???
    une baisse de prix ? mais votre vie passe en attendant
    l epanouissement est de de construire une vie pas de l attendre vous n acheter pas pour revendre dans 1 ans ??? alors ca baisse ca monte et ca continuera apres votre mort "NON"

  • 0 Reco 22/10/2013 à 13:30 par Immondice Immo

    @reve : ce serait bien que les pros immo se mettent à comprendre un peu le sujet. la question d'acheter ou pas, se pose pour les jeunes, ce qui n'étaient pas né il y a quarante ans, et n'auront peut être jamais la chance de revoir des conditions de logements telles que vous les avez connu.

    Alors vous avez eu de la chance, soyez humble et comprenez que la situation est bcp plus délicate pour les nouvelles générations...

  • 0 Reco 22/10/2013 à 07:52 par dagoba11

    quand les prix baisse plus vite que ce que te coûte ton loyer, il serait assez mal avisé de passer à l'achat.
    on parle pas d'attendre 30ans mais le temps que les prix arrêtent de baisser

    acheter au prix fort quand on sait que les prix vont baisser, c'est pas super super

  • 0 Reco 21/10/2013 à 22:21 par reve

    moi perso j en suis pas a ma premiere acquisition j ai 40ans une maison plus de credit en plus un bon bas de laine ...
    franchement si j etais rester locataire ?????????
    j en serait encore a attendre une malheure baisse de prix ,....lolllllllllll
    faut attendre encore 30 ans c est sur il y aura un crack immo lollllll......
    a chacun sa route

  • 1 Reco 21/10/2013 à 22:12 par roger

    Les prix baissent bien a paris....

  • 0 Reco 21/10/2013 à 10:27 par curieux

    Mouais, pas vraiment d'argumentaire au final...

  • 0 Reco 18/10/2013 à 17:51 par curieux

    "Certains ne sont pas du tout en phase avec la réalité d'une acquisition, et restent schotchés à des préjugés idiots et autres stéréotypes tout droits sortis de leur imaginaire virtuel..."

    Je serais curieux d'avoir des faits plus précis ou les chiffres de votre affirmation?

  • 0 Reco 18/10/2013 à 17:49 par @immondice

    antoine, c'est bien toi qui a acheté un terrain à vil prix à une pauvre vieillle et qui a fait construire un maison pas terminée, en béton énergivore en plus..?

    Curieux, ton attitude...

  • 0 Reco 18/10/2013 à 17:48 par @immondice

    Certains ne sont pas du tout en phase avec la réalité d'une acquisition, et restent schotchés à des préjugés idiots et autres stéréotypes tout droits sortis de leur imaginaire virtuel...

    C'est leur droit et leur liberté, tout comme celles et ceux qui avancent sont en droit et sontlibres de le faire...

    D'ailleurs, c'est ce qu'ils font...

  • 0 Reco 18/10/2013 à 17:23 par @@Immondice

    Certain surtout raisonne avec les chiffres de la décennie passé et ne se rendent pas bien compte de l'effort financier que représente désormais un achat immo pour un jeune couple en région parisienne...

  • 0 Reco 18/10/2013 à 16:30 par antoine

    C'est comme cela que l'on a avancé durant les dernière année, mais peu sont capables de changer leur fusil d'épaule au bon moment...bcp continue de croire que s'endetter au max sans possibilité de retournement correspond à avancer

  • 0 Reco 18/10/2013 à 16:17 par Gaston

    Comment peut on parler d'avancer en s'endettant pour un investissement avec des frais d'entrée de 12%, des frais de gestion énorme (taxe + intérêt) avec des perspective de plue value plus que médiocre à moyen terme, lorsque l'on est jeune et que l'on souhaite être mobile pour justement avancer dans la vie????

  • 0 Reco 18/10/2013 à 16:07 par Immondice Immo

    Ton discours sur ceux qui en ont parce qu'ils achètent et parfaitement symptomatiques de l'état d'esprit français, de pousser vers la rente...Pour le coté couillu, l'expérience montre tout le contraire, ce sont ceux qui ont peur de l'avenir. N'ont aucune ambition sinon celle de se "sentir" protéger.

    et pour le coté économique, les argument ont été mille fois exposé, n'est pire sourd qu ecelui qui ne veut pas entendre.

    Les chefs d'entreprise prennent des risques pour avancer, progresser. et comme tu dis, il y a es autres....

  • 0 Reco 18/10/2013 à 14:22 par @immondice

    Sinon, ils font la même chose, mais au lieu d'acheter leur plus grand logement, ils le louent quelques temps, tout en percevant donc, en plus de leurs revenus actuels, les loyers de leur actuel logement...

    C'est comme ça que l'on progresse dans la vie...

    Il y en a qui ne prennent jamais aucun risque et se contentent de geindre benoîtement en enviant les autres... Et puis, il y a les autres.

  • 0 Reco 18/10/2013 à 14:19 par @immondice

    On te croit sur parole...

    ;)

  • 0 Reco 18/10/2013 à 13:58 par Immondice Immo

    Le "reliquat"... une broutille! + les impôts sur les loyers, les frais de bail et la taxe foncière!

    Avec un endettement à 33%, c'est bien de rêver. Je ne vais même pas leur proposer. Ils ont fait la bêtise d'acheter, ça reste néanmoins des amis.

    quand à racheter alors qu'ils n'ont pas commencé à rembourser le capital...oui bien sûr!

    Je préciserai : c'est comme cela que vous croyez "avancer"!

  • 0 Reco 18/10/2013 à 13:46 par @immondice

    Tes amis n'ont qu'à tout bêtement le mettre en location, ce type de surface et "à deux pas de Paris" s'arrache immédiatement avec une file d'attente longue comme le bras..!

    Ils n'auront donc plus qu'à mettre le delta restant entre le reliquat de leur emprunt en cours - le loyer perçu, et leur nouvel emprunt, si toutefois ils ne font pas un rachat d'emprunt, au taux plus favorable, pour solder l'emprunt initial d'une part, et racheter un nouveau logement plus en adéquation avec leur situation matrimoniale présente et à venir...

    Ils le rembourseront sans problème avec leurs revenus actuels, plus le loyer de leur logement actuel...

    C'est comme ça que l'on progresse dans la vie...

    Bon après midi

  • 0 Reco 18/10/2013 à 12:50 par Immondice Immo

    J'ajouterai qu'un investissement immo en 2000 n'avait strictement rien à voir avec la situation de l'immo aujourd'hui.

    Le nier c'est simplement être de mauvaise foi ou totalement incompétent sur le sujet.

  • 0 Reco 18/10/2013 à 12:48 par Immondice Immo

    @reve : j'ai des amis qui ont acheté en 2011, un petitT3 de 50m² à deux pas de Paris, là ils attendent le deuxième enfant et ils ne savent même pas où le caser! Ils n'ont même pas encore fini de rembourser les frais de mutation et avec la baisse qui se profile, pas de changement possible...c'est triste.

  • 0 Reco 17/10/2013 à 19:56 par Winner

    @reve j'ai un collègue qui a acheté en 1990 puis divorcé en 1995 ça maison a été saisie par la banque puis vendue aux enchères à un prix bien inférieur, il a du continué de payer la différence du crédit pendant des années alors qu'il n'avait plus rien. En France c'est pas comme aux USA les banques ne perdent jamais. il n'y a pas que des gagnants dans l'immobilier.

  • 0 Reco 17/10/2013 à 15:23 par Mister Hadley

    @reve
    "dernierement un collegue m a dit que ca fait 10 ans qu il est en location dans le meme logement;
    et que si s etait a refaire il l aurait acheter car il etait en vente a l epoque ,"

    Moi j'ai un collègue qui a acheté en 1989....et dû revendre en 1996..... il a dit que si c'était à refaire, il n'aurait pas acheté et serait resté locataire.... tout son apport est parti dans la moins value réalisé à la vente de son appart de son appart.

  • 0 Reco 17/10/2013 à 12:05 par hé-hé

    c'est toujours plus facile de dire qu'il y a 10 ans c'était plus intéressant d'acheter au vu des prix maintenant. Certes. Mais qui c'est qui vous dit qu'on peut extrapoler les 10 ans passés sur les 10 ans futures ?!

    Et puis il y a 10 ans moi personnellement j'étais un étranger avec un récépissé à renouveler tous les 3 mois à la préfecture et je gagnais 1500 euros net/mois. J'acheterai QUOI même il y a 10 ans ?!!! QUOI et QUI m'aurait prêter pour acheter ?!

  • 1 Reco 17/10/2013 à 08:20 par dagoba11

    @rève

    c'est sur qu'être locataire 10ans c'est pas top et hormis à Paris où t'as pas le choix car prix trop délirant il vaut mieux penser à acheter.

    par contre, aujourd'hui, il faut réfléchir entre acheter maintenant ou attendre la fin de la baisse des prix.

    attendre dans ce cas là, n'est pas forcement une mauvaise chose car la baisse des prix compense l'attente et que derrière, ça vaut dire frais de notaire moindre, durée d'emprunt plus courte...

    par chez moi, il y a deux ans pour un t2/t3 en bonne état c'était 100 000€/110 000€ aujourd'hui j'en ai trouvé un à 73 000€ avec une bonne surface 53m².
    bon après la plupart coûtent environ 80 000€/85 000€. y en a toujours à 110 000€ et c'est les même qu'il y a deux ans

    il peut donc être judicieux d'attendre ou au moins négocier avec le vendeur.
    surtout que si le bien est libre, il paye la taxe foncière pour rien et on arrive en hiver et donc appartement qui chauffe pas = appartement qui se détériore plus vite

  • 2 Reco 16/10/2013 à 20:02 par reve

    dernierement un collegue m a dit que ca fait 10 ans qu il est en location dans le meme logement;
    et que si s etait a refaire il l aurait acheter car il etait en vente a l epoque , il a claqué de l argent pour rien en loyer et au prix ou il etait en vente il l aurait deja payer
    c est triste

  • 2 Reco 16/10/2013 à 19:53 par reve

    franchement un bien
    bien placé en bonne etat faut pas reve de le voir bradé
    la france et le seul pays ou il n y a que 40% DE PROPRIO et dont seulement 30% ont encore un credit a payer "a mediter"
    j etais comme ceux qui veulent un crack immo a force d attendre j aurais attendu la retraite pour m acheter un bien immo lol.......

  • 0 Reco 16/10/2013 à 19:06 par rappels toi la crise immo 2

    ils ont déjà fait le coup entre 2008 et 2010 en changeant 3 fois leurs méthodes de calcul pour masquer la baisse.

  • 0 Reco 16/10/2013 à 17:09 par Evident

    qu'un bien de bonne qualité se vend aujourd'hui au prix du taudis d'il y a 2 ans. Le taudis, lui, ne se vend plus.

    Et avec ça, les notaires arrivent à pondre des statistiques faisant apparaître une relative stabilité des prix. C'est beau le monde de l'immobilier...

  • 0 Reco 16/10/2013 à 13:36 par Mister Hadley

    Mais à mon avis c'est plus de 15%. En tant que chômeur longue durée je suis content d'avoir accès au logement social, mais c'est quand même dommage de ne pas être propriétaire, surtout à Grigny. J'espère trouver du boulot un de ces 4 et m'acheter un petit studio dans ma tour. J'ai déjà un oeil sur une petite pépite : exposé sud et RdC, comme ça j'aurais plus à me taper les 17 étages à pied à cause des ascenseurs toujours en panne. Le top.

    :D

  • 0 Reco 16/10/2013 à 11:26 par Mister Hadley

    non tu te trompes, mon appart a augmenté j'en suis sûr, c'est un agent immo qui me l'a dit....

  • 1 Reco 16/10/2013 à 10:02 par Grigny

    il est drôle ce Hadley...
    c'est plutôt -15% en 3 mois surtout proche d'une cité

  • 0 Reco 16/10/2013 à 09:28 par Mister Hadley

    ne vous inquiétez pas. L'immobilier ne peut structurellement pas baissé....
    la baisse est en trompe l'oeil c'est en fait une hausse. tout le monde le dit.

    moi à Grigny, mon F4 en face de la cité a pris 15% les 3 derniers mois...

  • 0 Reco 16/10/2013 à 08:02 par dagoba11

    tiens, pour une fois que c'est un organisme qui fait le même constat que plusieurs sur ce site, est ce qu'on va voir les pro immo dire que c'est du n'importe quoi

  • 1 Reco 15/10/2013 à 19:35 par Robert

    La baisse des prix va etre enorme, car l'etat va mettre a disposition du foncier par le biais de baux emphytéotique ( il s'agit de louer le terrain c'est tres commun dans d'autre pays) pour faire rentrer des taxes et impots. Cela relancera tout le secteur immo car en louant le terrain il devient possible de lancer des programmes 2 fois cher....donc d'excellent rendement locatif.
    Ceux qui viennent d'investir en locatif vont boire le bouillon car il ne pourront pas s'aligner niveau loyer sans y perdre de l'argent, le seul moyen sera pour eux de brader rapidement a des primo accédant le plus vite possible....


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...