Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermercredi 5 février 2014 à 17h29

L'encadrement des loyers se fera bien avec la Fnaim


Les premiers observatoires devraient être prêts avant la fin de l'année
Les premiers observatoires devraient être prêts avant la fin de l'année
Les premiers observatoires devraient être prêts avant la fin de l'année (©dr)

Jean-François Buet, le président du syndicat immobilier, estime que le moment n’est plus à « l’opposition de principe » et appelle les professionnels à être « responsables ».

(LaVieImmo.com) - La Fnaim enterre la hache de guerre. Un peu plus sept mois après avoir demandé aux adhérents du syndicat immobilier, qu’il préside, de suspendre l’alimentation des observatoires de loyers mis en place en prévision de la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (Alur), Jean-François Buet appelle les professionnels à collaborer avec les pouvoirs publics.

Une mise en place cet été

« Maintenant que la loi est en passe d’être promulguée, il est dans l’intérêt de tout le monde que nous participions, confie le dirigeant en exclusivité à LaVieImmo.com. Une opposition de principe serait, à ce stade, aussi stérile que néfaste au bon fonctionnement du marché ».

L’analyse de « la mécanique des différents observatoires locaux » va être reprise, afin d’assurer une mise en place « pour l’été », après publication des décrets.

Les observatoires, au nombre de dix-neuf, doivent permettre l’encadrement de loyers dans les zones tendues tel que le prévoit la loi Alur. Votée en deuxième lecture au Sénat la semaine dernière, celle-ci devrait être adoptée avant les élections municipales, après un passage devant la Commission mixte paritaire (CMP).

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Le fait de ne pas alimenter les observatoires s’est révélé un moyen de pression efficace dans les discussions menées avec le ministère du Logement. Plus particulièrement sur la question de la suppression des honoraires de location. « Depuis la première version du projet de loi, le texte a subi de nombreuses modifications et il entrera en vigueur dans une version plus mesurée, même si certains points mineurs ne nous conviennent toujours pas. Mais vous savez, c’est comme au tarot : il vaut mieux jouer avec que contre ».

François Davy, le président du groupe Foncia, qui a récemment claqué la porte de la Fnaim, appréciera. A propos de cette scission, M. Buet déplore qu’elle ait eu lieu « au plus mauvais moment, celui où la profession a plus que jamais besoin d’agir et de parler de manière unie. Je suis en contact permanant avec les responsables de réseaux comme avec ceux des autres syndicats immobiliers (SNPI, Unis), et je regrette profondément la décision de M. Davy, même si je comprends que les intérêts économiques d’une société ne sont pas forcément ceux d’une profession ».

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 09/02/2014 à 07:46 par antoine

    "De toute façon, que le locataire parte en un mois ou en 3 mois, cela ne change rien : l'appartement est à relouer une fois, pas 3...."**

    discours à a la noix, completement idiot! cest plus facile de toruver un locataire solvable en 3 ois qu'un seul... sutout si le loyer est tres élevé!

  • 0 Reco 09/02/2014 à 07:45 par antoine

    ca change tout cher Un agent justement lol: quand un prorpio monte son loyer, (selon l'indice), sil nest pas trop con, il doit se poser la question si son loyer ne serait pas plus levs qu'une mensualité de credit, sinon il va perdre son locataire..

    ce mois de preavis va en calmer plus d'un pour augmenter les loyers..

  • 0 Reco 07/02/2014 à 14:17 par Un agent justement

    La réduction du préavis à un mois n'augmente pas le CA. Il complique les choses au contraire car il laisse moins de temps pour trouver un locataire répondant aux critères (imposés par la Loi d'ailleurs, et non les bailleurs pour info (3 fois le salaire net, etc etc).
    De plus, le préavis d'un mois existait déjà (mutation, nouvel emploi, etc etc) donc pas une grande révolution...

    Voilà pourquoi le sujet reste très mineur.

    De toute façon, que le locataire parte en un mois ou en 3 mois, cela ne change rien : l'appartement est à relouer une fois, pas 3....

    Enfin, pour info encore, les honoraires de locations représentent moins de 10% du CA et ne sont pas les plus rentables (temps des visites, du montage des dossiers, et budget publicitaire).

    Espérant vous avoir apporté des réponses.

  • 1 Reco 06/02/2014 à 10:02 par hé-hé

    je crois qu'ils ont compris que le préavis réduit à un mois c'est ça qui va booster leur chiffres au final... La Fnaim grosso modo se fout du montant, certes ils touchent un pourcentage mais c'est des peanuts. Alors que le nombre de logements reloués à l'occasion de la réduction du préavis ça fait multiplier les chiffres d'affaires.

    C'est bizarre tout de même ils en parlent jamais... comme d'hab, les chose inutiles comme la GUL seront discutées à maintes reprises alors que les choses essentielles seront même pas mentionnées une fois

  • 1 Reco 05/02/2014 à 18:58 par Mireille

    C'est pour mieux manipuler les chiffres.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...