Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobiliermercredi 5 décembre 2012 à 15h32

L'immobilier francilien à l'arrêt


En moyenne, le m& se négocie 8 356€ à ParisEn moyenne, le m& se négocie 8 356€ à Paris (©dr)

MeilleursAgents.com décrit un marché francilien à l'arrêt, où offre et demande de logements ont fortement chuté au cours des derniers mois, et où les prix, eux, restent globalement inchangés.

(LaVieImmo.com) - Des volumes de transaction « au plus bas », des délais de commercialisation doublés en un an, des prix en léger replis mais toujours proches de leurs plus hauts historiques… : sans surprise, la 43è édition du baromètre MeilleursAgents.com confirme le blocage d’un marché immobilier parisien rattrapé par la crise.

« Les biens en vente restent de plus en plus longtemps sur le marché et peinent à trouver un acheteur, résume Sébastien de Lafond, président et fondateur du réseau. Inquiets, les vendeurs multiplient les mandats et les annonces, créant ainsi l’illusion d’un stock important de biens en vente. En réalité, il est courant de trouver le même appartement dans les vitrines de nombreuses agences et sur de multiples sites Internet ». Si on oublie les doublons, le volume réel de l’offre a chuté d’environ 30 % au cours des douze derniers mois, tandis que le nombre d’acheteurs « actifs et solvables », lui, affiche un repli de l’ordre de 40 %, poursuit le dirigeant.

Ne pas surévaluer son bien

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Côté prix, pas de changement ou presque, MeilleursAgents constatant tout de même « une correction progressive » : en octobre, les prix ont reculé de 0,3 % sur un mois à Paris, 0,2 % dans la petite couronne et 0,3 % en grande couronne. Pas de quoi corriger le sentiment d’un marché surévalué, ni permettre un retour en masse des acheteurs…

Dans ce contexte, MeilleursAgents, qui exclut « une purge de -15 à -20 % », conseille aux vendeurs de ne pas surévaluer leur bien et de s’armer d’un peu de patience : 3 mois « au moins » sont actuellement nécessaires pour trouver un acquéreur dans la région. Les acheteurs, eux, doivent savoir que le choix de biens disponibles reste limité, surtout sur le segment des petites surfaces, le seul encore actif.

Les prix des appartements au m², selon MeilleursAgents.com

  • Paris : 8 356€ en moyenne (-0,3 % sur un mois)
  • Hauts-de-Seine : 5 660€ (-0,3 %)
  • Seine-Saint-Denis : 3 339€ (stable)
  • Val-de-Marne : 4 132€ (-0,4 %)
  • François Alexandre - ©2014 LaVieImmo
    Donnez votre avis
    (il vous reste 2000 caractères)

    • 0 Reco 15/12/2012 à 08:00 par Vieil homme sage

      @Leif. Ton analyse est juste , tu oublies juste ce dont personne ne parle, c'est la crise qui touche plus ou moins tout le monde et dont le premier effet est une grande inquiétude et un manque de confiance dans l'avenir.;et sans confiance, plus d'achat d'investissement...on se contente de vivre au jour le jour....et ceux qui viennent d'acheter ne sont pas plus dindons que les autres tant qu'ils ne sont pas dans l'obligation de revendre tant que le marché est mauvais!! à moins dêtre de simples spéculateurs qui pensaient revndre dans un an ou deux sur la foi des hausses de priw débiles de la dernière décennie...ceux là ont fait d el'immobilier-casino....o n ne va pas pleurer sur leur sort!

    • 0 Reco 15/12/2012 à 07:52 par Vieil homme sage

      @ped2. C'est pareil pour les c....mais, visiblement, ils survivent mieux que les AI! lol

    • 0 Reco 15/12/2012 à 07:50 par Vieil homme sage

      @onaniste. Tu peux continuer à jouer au petit onaniste un bout de temps avant que ça chute de 50%! même làoù il y a eu effondrement des prix (US, Espagne, par exemple, avec des causes bien plus graves de l'effobdrement du marché) on en est encore loin de ces 50% de baisse!! il y a toujours un moment où les prix ne montent plus..c'est pareil quand ça baisse...il y a un prix plancher en dessous duquel il y a retrait du marché des biens à vendre

    • 0 Reco 10/12/2012 à 16:05 par Onaniste

      très bonne nouvelle, dès que ça baisser de 50% je sors mon chéquier et j'achète cash

    • 0 Reco 09/12/2012 à 09:42 par Internaute

      Pour un Agent immo ce sera tjrs le bon moment pour acheter ce qui parait logique, comment maintenir son chiffre d'affaire sinon ? Comme le précise très bien un commentaire plus bas, les seuls logements qui se vendent encore sont les très hauts de gamme donc la petite baisse est en trompe l'oeil, la réalité est que depuis 6 mois le marché est totalement bloqué et que les agent immo sont débordés par les demandent de ventes qui ce font sentir. Certaines personnes viennent de comprendre que c'est le moment de sortir et de revendre mais c'est un peu tard le marché se retourne et les prix vont fortement baisser dans les prochains mois.
      N'oublions pas qu'il y a toujours environ 6 mois de décalage entre la réalité du marché et ce qu'annoncent les notaires.

    • 0 Reco 07/12/2012 à 20:13 par ped2

      un bon AI est un AI m...

    • 0 Reco 07/12/2012 à 11:25 par Mick

      même avec des taux de crédits historiquement bas le marché de l'immo est à l'arrêt !
      Qu'est ce que ça va être quand il remonteront , car c'est sûr les taux d’intérêt remonteront (ce n'est pas l'Etat Français qui décide, je ne suis pas expert en éco mais une chose est sûr les taux d’intérêt sont corrélés à la dette française qui croît de trimestre en trimestre => il y a 1500 chômeurs de plus / jours en France )

    • 0 Reco 06/12/2012 à 22:47 par Tony de kohlanta 2

      Contrairement a ce qui est ecrit dans l'article, une baisse progressive de -15/-20% est très probable... Si ce n'est plus ^^

    • 0 Reco 06/12/2012 à 18:23 par bouasse

      le marché est completement bloqué. Les derniers prix des notaires auquels je me réfere pour mettre mes biens en vente sont déja caduques, il faut enlever au moins 10% pour que la vente se déclenche, sur les bien normaux sans defauts majeurs. Les autres ne recoivent meme plus de visites.

    • 0 Reco 06/12/2012 à 12:39 par Onaniste

      une fois le stock de pigeons épuisé, on va tomber dans des baisses d'au moins 40% tant l'immobilier est sur-évalué

    • 0 Reco 06/12/2012 à 09:37 par Leif

      Le message des AI :
      1. les taux sont au plus bas
      2. Les prix ont baissé (1,5 % ! ), mais font de la résistaaance ! (expression à la mode)
      3. Il y a si peu d'offre, et une telle demande
      Sempiternelle conclusion : c'est le moment d'acheter (comme d'hab, quoi !).
      La vérité, c'est que :
      1 les primo n'ont simplement pas les moyens d'acheter à ces prix bullesques (même si le taux était nul ou négatif).
      2. La capacité d'endettement des français est maintenant quasi saturée
      3. les secundo-accédants qui voudraient changer et racheter plus grand sont eux-mêmes bloqués par les prix, car plus personne ne veut rentrer dans la chaîne de Ponzi, d'où la chute simultanée de l'offre et de la demande.
      La manivelle retourne en arrière, et les dindons (c'est bientôt Noël !) qui viennent d'acheter se taperont une belle negative equity comme cadeau.

      Joyeuses Fêtes !

    • 0 Reco 05/12/2012 à 19:29 par antoine

      les pros de limmo envisageaient une hausse des prix en 2012. On constate tous aujourdhui quil nen est rien et quils se sont foutu e nous les acheteurs. aujourdhui ils annoncent qu'il ny aura pas de purge.... On verra sils son ussi bon en prediction en 2013.....:)))

    • 1 Reco 05/12/2012 à 18:47 par hé-hé

      la stagnation des prix biaisée ! Dans les annonces les prix baissent de l'ordre de 10 pour cent sur un an et ça ne part toujours pas. Comme les volumes se sont éfondrés il n'est plus possible de parler d'un prix moyen. Il est faux. Ce que se vend ce sont des appartement d'exception pour un publique qui n'a pas besoin de payer des crédits, rien à voir avec la solvabilité de la population active, qui est nulle.

      La vraie correction est déjà là. Celui qui va essayer de vendre au prix "du marché" ne va pas réussir.

    • 0 Reco 05/12/2012 à 17:27 par gondzou

      "Si on oublie les doublons, le volume réel de l’offre a chuté d’environ 30 % au cours des douze derniers mois" : Je n'y crois pas, c'est de l’enfumage ou du subliminal pour inciter à acheter (les bien restent rares). Personnellement, je suis solvable et mon logement et trop petit pour ma famille mais j'attendrai encore quelques trimestres que les prix baissent significativement avant de me lancer dans un achat.