Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 23 mars 2010 à 18h14

L'immobilier francilien reprend des couleurs


Un marché toujours caractérisé par le manque de logements
Un marché toujours caractérisé par le manque de logements
Un marché toujours caractérisé par le manque de logements (©dr)

La hausse des ventes de logements anciens en Île-de-France se confirme. Selon les Notaires de la région, le nombre de transactions a progressé de plus de 30 % en comparaison annuelle entre les mois de novembre et janvier. Côté prix, l’heure reste à la baisse malgré une tendance à la stabilisation.

(LaVieImmo.com) - Lors des mois de novembre 2009, décembre 2009 et janvier 2010, la Chambre des Notaires de Paris – Île-de-France a observé un total de 26 200 transactions immobilières, soit 34 % de plus qu’à la même période un an plus tôt. Au seul mois de janvier, la hausse approche les 50 %, confirmant le rebond observé dès le troisième trimestre. Attention, « cette hausse importante doit être relativisée, tempèrent les notaires. En effet, la comparaison est effectuée par rapport à des mois pendant lesquels s’était manifestée de manière marquée la crise de confiance des ménages résultant de la situation économique de l’automne 2008 ».

Les prix des appartements retrouvent leur niveau de mars 2006

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

En moyenne, à fin janvier 2010, les prix affichaient une baisse de 3,8 % en comparaison annuelle dans l’ensemble de la région, dans une fourchette de -2 % pour Paris à -4,7 % pour la Grande Couronne. Par types de logements, les Notaires confirment la meilleure résistance des appartements (-2,8 %, dont -1,9 % à Paris intra-muros, -3,6 % dans la Petite Couronne et -3,8 % dans la Grande Couronne) sur les maisons (-5,5 %, dont -6,1 % en Petite Couronne et -5,1 % en Grande Couronne). Sur les trois derniers mois glissants, les prix sont en hausse de 1 % tous types de logements confondus (+2,2 % à Paris, +0,3 et +0,4 % dans les deux couronnes), avec une dichotomie plus marquée entre les appartements (+1,8 %, dont +2,4 % à Paris) et les maisons (-0,7 %). « Les prix constatés lors des trois derniers mois sont équivalents à ceux observés en mars 2006 pour les maisons et en août 2007 pour les appartements », détaillent les Notaires.

Lors de la présentation de ses chiffres annuels, fin février, la Chambre avait indiqué tabler sur une poursuite du redressement du nombre de vente sur l’ensemble de l’année, ainsi que sur une stabilisation des prix. Une situation conforme, assure-t-elle aujourd’hui, avec « la pénurie d’offre de biens à vendre » qui continue de caractériser le marché francilien de l’immobilier.

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 26/03/2010 à 16:00 par Jimmy

    30% de hausse comparés à la période de fin 2008 où le marché s'est effondré en terme de transactions, ça ne veut pas dire que le marché repart à la hausse!!!

  • 0 Reco 23/03/2010 à 21:48 par Albert

    30% en plus sur le nombre de transactions.. C'est les vendeurs qui ont revu leurs exigences a la baisse ou les acheteurs reviennent a l'affut ? C'est la vrai question a se poser qui dictera l'evolution des prix ces prochains mois.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...