Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 4 mars 2014 à 17h53

L'immobilier locatif privé n'a jamais été aussi déprimé


La mobilité résidentielle en 2014
La mobilité résidentielle en 2014
La mobilité résidentielle en 2014 (©Clameur)

Les locataires n'ont jamais aussi peu déménagé qu'en ce début d'année 2014. Selon l'économiste Michel Mouillart, la baisse d'activité est généralisée, sans lien direct avec le niveau des loyers.

(LaVieImmo.com) - Le marché locatif privé est en panne. Selon l’observatoire Clameur*, mis à jour mardi, seuls 26,6 % des locataires du parc privé ont déménagé l’année dernière, contre 27,1 % en 2012 et près de 28 % en un an plus tôt. Le repli s’est accentué dans les premières semaines de 2014 : à fin février, le taux de mobilité résidentielle n’était plus que de 23,8 %, soit le niveau le plus bas jamais observé depuis la création du baromètre, en 1998. « On n’a jamais eu à connaître un niveau aussi bas en début d’année, a commenté l’économiste Michel Mouillart, directeur scientifique de l’étude, lors de la présentation des chiffres à la presse. Même en 2009, au plus profond de la grande dépression, la mobilité résidentielle était supérieure, de l’ordre de 25 à 26 % ».

Une demande déprimée

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

La chute d’activité est généralisée, n’épargnant pas plus « les régions fortement urbanisées que celles à dominante rurale, les régions à niveau de loyer élevé que celles à niveau de loyers bas », a poursuivi M. Mouillart. Hormis la Bretagne, les Pays-de-la-Loire et le Poitou-Charentes la totalité des régions de France affiche des taux de mobilité résidentielle inférieurs à 30 %, indépendamment des niveaux de loyers pratiqués ici ou là. L’étude montre ainsi que les taux de mobilité sont aujourd’hui de 23 % en Franche-Comté pour un loyer moyen de 8,7€/m², et de 22,1 et 20,9 % respectivement en Provence-Alpes-Côte-d’Azur et en Île-de-France, les deux régions les plus chères du pays avec des loyers moyens de 12,9 et 18,8 €/m².

« Si la baisse d’activité est généralisée, c’est qu’il y a des causes générales », a poursuivi M. Mouillart. L'économiste a décrit « une demande déprimée, affectée par la montée du chômage et les pertes de pouvoir d’achat, et qui fait face à une offre qui est mollement incitée par les dispositifs publics ».

12,7€/m² en moyenne, hors charges

Dans ce contexte, les loyers ont continué de progresser mollement, en deçà de l’inflation. Hors charges, les loyers de marché ont augmenté que de 0,6 % en 2013, pour des prix à la consommation en hausse de 0,9 %. Depuis le début de l’année, la hausse se poursuit au rythme annuel de 0,2 %, pour une inflation de 0,7 %. le loyer moyen s'établit à 12,7 €/m².

La moyenne est tirée à la baisse par les replis observés à Paris (-2,8 % en rythme annuel sur les deux premiers mois de 2014) et quelques-unes des métropoles régionales, parmi lesquelles Toulouse (-1,1 %), Marseille (-1,4 %), Bordeaux (-2,7 %) ou Nice (-3,1 %). Contre la tendance, des villes comme Toulon (+1,4 %), Lyon (+2,6 %) ou Lille (+3,9 %), affichent des taux de croissance supérieurs à l’inflation.

*Connaître les loyers et analyser les marchés sur les espaces urbains et ruraux

Les loyers dans les villes de plus de 100 000 habitants

17 villes où les loyers progressent plus vite que l’inflation

  • Aix en Provence : 16,4€/m² (+5,8 %)
  • Villeurbanne : 12,3€/m² (+4,6 %)
  • Saint-Denis : 15;9€/m² (+3,2 %)
  • Metz : 9,4€/m² (+2,9 %)
  • Reims : 12,7€/m² (+2,9 %)
  • Saint-Etienne: 8,3€/m² (+2,1 %)
  • Nice : 15€/m² (+2 %)
  • Lyon : 12,8€/m² (+1,8 %)
  • Mulhouse : 8,2€/m² (+1,7 %)
  • Paris: 24,6€/m² (+1,6 %)
  • Nîmes : 10,1€/m² (+1,5 %)
  • Argenteuil : 15,9€/m² (+1,5 %)
  • Dijon : 11,1€/m² (+1,4 %)
  • Orléans : 11,0€/m² (+1,3 %)
  • Tours : 10,5€/m² (+1,2 %)
  • Montreuil: 15,9€/m² (+1,1 %)
  • Grenoble : 12,0€/m² (+1 %)

9 villes où les loyers augmentent, mais moins vite que l’inflation

  • Nantes : 11,9€/m² (+0,9 %)
  • Toulouse : 11,9€/m² (+0,9 %)
  • Boulogne-Billancourt : 21,4€/m² (+0,9 %)
  • Strasbourg : 12,8€/m² (0,8%)
  • Brest : 8,4€/m² (+0,7 %)
  • Toulon : 11,0€/m² (+0,6 %)
  • Limoges : 9,1€/m² (+0,2 %)
  • Montpellier : 13,8€/m² (+0,2 %)
  • Bordeaux : 12,4€/m² (+0,1 %)

13 villes où les loyers baissent

  • Perpignan : 10,1€/m² (-0,2 %)
  • Le Mans : 8,5€/m² (-0,3 %)
  • Rennes : 12€/m² (-0,6 %)
  • Marseille : 12,5€/m² (-0,6 %)
  • Clermont-Ferrand : 9,8€/m² (-0,8 %)
  • Rouen : 11,5€/m² (-1 %)
  • Amiens : 11,8€/m² (-1,6 %)
  • Angers : 10,3€/m² (-1,6 %)
  • Le Havre : 11€/m² (-1,7 %)
  • Lille : 13,4€/m² (-2,1 %)
  • Caen : 11,7€/m² (-2,2 %)
  • Nancy : 10,5€/m² (-2,3 %)
  • Besançon : 9,5€/m² (-2,5 %)

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 06/03/2014 à 18:14 par 2014

    Pareil ! Si je ne bouge pas pour l'instant, c'est parce que les agences ne font visiter que si le préavis est donné 3 mois avant et que je ne vois rien dans mon budget.
    Personnellement, je ne peux pas payer 2 loyers pendant 2 mois comme me le demandent les agences alors vivement la promulgation de la loi ALUR.
    Il ne faut pas que les locataires restent dans un logement par dépit mais parce que le logement leur convient.

  • 0 Reco 06/03/2014 à 16:05 par Deb300

    Sans lien avec le niveau des loyers ?
    Mais de qui se moque-t-on ?
    C'est évidemment le prix excessif des loyers qui ne cesse de monter qui empêche les locataires de changer de logement. Il vaut mieux rester dans la location où l'on est, même si elle est devenue chère car l'offre par ailleurs est encore plus onéreuse !
    Vivement le préavis d'un mois et la diminution des honoraires des agences prévus par la loi ALUR, Cela fera déjà quelques frais en moins !

  • 0 Reco 06/03/2014 à 13:13 par AdLib

    Compte tenu que les bailleurs privés risquent fort de revendre massivement, et qu'ils revendront principalement à de futurs propriétaires occupants, quand on rend l'investissement locatif si peu intéressants, surtout dans les zones tendues comme Paris, il est évident qu'on va assister à une raréfaction des appartements de qualité à louer – moralité : si j'étais locataire, et à peu près satisfait de ma location actuelle, je m'abstiendrais de déménager, ça va être encore plus la jungle qu'avant pour trouver une nouvelle location. Qui pourra, peut-être, être un peu moins chère, mais risque d'être aussi beaucoup moins bien, vu que le marché locatif sera aux mains, de plus en plus, des investisseurs locatifs professionnels, qui, eux, s'attachent d'abord à la rentabilité... Quand ils louent moins cher, ils louent aussi moins bien... C'est mathématique ! Les bailleurs privés, eux, qui, souvent, investissent moins rentablement dans des biens de qualité, ou qu'ils rénovent à grands frais, visant la valorisation de leur patrimoine plus qu'une rentabilité immédiate qu'ils acceptent basse, revendront au plus offrant, si cette rentabilité devient négative, et le plus offrant ne sera alors pas un investisseur professionnel, ce sera un futur propriétaire occupant.
    Cette loi, à terme, va se retourner contre les locataires... et favoriser les accédants à la propriété. De là à voir les prix de cession remonter, après une baisse provisoire...

  • 0 Reco 06/03/2014 à 10:59 par ame12

    mdr " la grande dépression 2009"
    faudrait atterrir un peu la crise n'a pas eu lieu qu'en 2008/2009
    elle est présente depuis aout 2008 et on n' est pas encore sortit!!!

  • 0 Reco 05/03/2014 à 12:44 par tron

    et des déficits publics

  • 0 Reco 05/03/2014 à 12:44 par tron

    Ca c'est sûr, et on hérite du chômage de ce fait.

  • 0 Reco 05/03/2014 à 10:53 par Hicham

    " ...qui est mollement incitée par les dispositifs publics » Alors on veut des subvenions! encore et encore ? l'immo ne peut pas vivre sans. Il y a pleins d'autres secteurs qui ont plus besoin de subventions et qui pourraient apportés de la valeurs ajoutées au pays.

  • 0 Reco 04/03/2014 à 19:41 par Dourdro

    @Locataire HLM.
    Il s'agit là des loyers du parc privé, pas du parc HLM.

  • 0 Reco 04/03/2014 à 19:20 par Locataire HLM

    Pour le parc des hlm de Dordogne +0,9% au 1 janvier 2014


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...