Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 27 février 2014 à 16h55

L'immobilier parisien en petite forme


Le marché n'est animé que par les ventes contraintes
Le marché n'est animé que par les ventes contraintes
Le marché n'est animé que par les ventes contraintes (©dr)

Les ventes de logements à Paris ont progressé de 40 % sur un an au quatrième trimestre. Une hausse en trompe-l’œil, selon les notaires, qui ne doit pas faire oublier la morosité du marché. Côté prix, quelques variations mais pas de changement significatif.

(LaVieImmo.com) - Gare aux conclusions hâtives. Fidèles à la prudence qui les caractérise depuis maintenant plusieurs trimestres, les notaires franciliens ont mis en garde jeudi matin contre toute analyse un peu trop rapide de leurs dernières statistiques immobilières. Si les volumes de ventes réalisées à Paris intra-muros s’affichent en hausse de 40 % au quatrième trimestre, c’est en comparaison avec une fin d’année 2012 particulièrement morose. Une morosité dont le marché a bien du mal à se départir, puisque sur l’ensemble de l’année, le nombre de transactions n’a progressé que de 3 %, pour un total de 28 580 logements anciens. Soit 26 % de moins environ que la moyenne des ventes réalisées chaque année dans la capitale entre 1999 et 2007, période faste d’avant la crise financière.

Seuil bas

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

« A 28 500 ventes, on est dans des ventes un peu contraintes, analyse Thierry Delesalle, notaire dans le 1er arrondissement et président de la commission des statistiques de la chambre des notaires de Paris-Île-de-France. Des ventes dues à des mutations professionnelles, à des naissances, à des divorces ou à des successions, mais pas des ventes qu’on appelle de "confort" ni des ventes à investisseurs ».

Le marché parisien se maintient donc sur un « seuil bas », et « le rattrapage » de la fin 2013 ne devrait être que temporaire. « Depuis le mois de novembre, il ne se passe plus grand-chose en termes d’avant-contrats, poursuit Me Delesalle, qui anticipe « une baisse de volumes assez importante au premier trimestre [2014] par rapport au quatrième trimestre [2013] ».

L’activité pourrait à nouveau progresser ensuite, soutenue à la fois par « la saisonnalité du marché immobilier et l’abattement exceptionnel de 25 % sur les plus-values », en vigueur jusqu’à la fin du mois d’août prochain. Rien en revanche, ne permet à ce stade d’anticiper un net redémarrage du marché parisien.

Les prix au m² par arrondissement au 4e trimestre

  • Paris : 8 140 € (-1,5 % sur un an)
  • 1er arrondissement : 10 220 €/m² (-0,3 %)
  • 2e arrondissement : 9 570 €/m² (-4,3 %)
  • 3e arrondissement 10 140 €/m² (-0,7 %)
  • 4e arrondissement : 10 970 €/m² (+0,3 %)
  • 5e arrondissement : 10 170 €/m² (-1,8 %)
  • 6e arrondissement : 12 390 €/m² (-2,3 %)
  • 7e arrondissement : 11 920 €/m² (+0,2 %)
  • 8e arrondissement : 9 630 €/m² (-6,2 %)
  • 9e arrondissement : 8 760 v (-0,3 %)
  • 10e arrondissement : 7 790 €/m² (+0,9 %)
  • 11e arrondissement : 8 200 €/m² (+0,4 %)
  • 12e arrondissement : 7 910 €/m² (+0,1 %)
  • 13e arrondissement : 7 580 €/m² (-2,6 %)
  • 14e arrondissement : 8 450 €/m² (-1,2 %)
  • 15e arrondissement : 8 630 €/m² (+0,1 %)
  • 16e arrondissement : 9 070 €/m² (-5,7 %)
  • 17e arrondissement : 8 300 €/m² (-3,3 %)
  • 18e arrondissement : 7 320 €/m² (+2,4 %)
  • 19e arrondissement : 6 790 €/m² (+0,5 %)
  • 20e arrondissement : 6 940 €/m² (+0,2 %)
  • Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
    Donnez votre avis
    Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
    (il vous reste 2000 caractères)

    • 0 Reco 28/02/2014 à 18:56 par hé-hé

      Ben oui il y a 20 ans pas de souci, tu parlerais déjà au proprios de 50 balais sans doute ou pas loin. D'ailleurs qui ne penserait plus à l'immo mais plutôt comment éviter d'être puant de gueule, des pieds et d'aisselles dans 10 ans et ne pas ressemble inévitablement à un vieux shnock...

      Mais effectivement arrivé il y a 3 ans sur le marché d'immobilier je CONSTATE qu'il y a rien à acheter au prix abordable.

      Et non merci j'irai pas vivire dans les 22 m2, ce type de "logement" ne m'intéresse pas.

      La société matraqué fiscalement à Paris plus qu'ailleurs ?.. Je ne sais pas, ne me souviens plus en fait. Le seul truc que j'ai payé lié à la commune c'était la cotisation foncière des entreprises. A mon souvenir c'était 70 euros / an.

    • 0 Reco 28/02/2014 à 16:58 par Gaston

      Misterhadley voit toujours l'immo tel qu'il était il y a 20 ans...Il est incapable de se mettre dans la peau d'un jeune qui est arrivé dans l'immo ces 3 dernières années. Or, ce sont bien ces jeunes qui sont supposé payer l'immo de demain....

    • 0 Reco 28/02/2014 à 16:40 par MisterHadley

      Pour la domicialiation d'entreprise, c'est celle-ci qui fera tes impositions...

      Commencer une activité là où tu te fais matraquer fiscalement dès le départ n'est déjà pas un signe de bonne gestion, au contraire... ;)

      D'ailleurs, tu n'as plus de société, donc... Etrange...

      ^^

      En bref, c'est un choix, tu es une cigale, no problem, mais ne te plainds pas de ne pas avoir les avantages d'une fourmis, tu ne peux les avoir en étant une cigale...

      ;)

    • 0 Reco 28/02/2014 à 16:36 par MisterHadley

      Ne penses pas à ma place ce que je suis censé penser, parce qu'en plus, t'es à coté de la plaque, justement..!

      Pas plus tard que ce matin, je m'informais sur les possibilités d'atterissage d'un jet privé sur une piste près de chez moi, en Corse, ce qui est le cas... Jet que l'on loue, évidemment... Tsss...

      Mais pour l'immobilier, par contre, oui, dès que l'on a des revenus, il est indispensable de passer à l'acquisition, même de 22 m² pourquoi pas, puisque si toi tu les loues aujourd'hui, d'autres que toi les loueront ensuite, après toi, lorsque tu les auras acquis, et que tu achèteras ensuite plus grand, pour continuer ta vie... c'est comme ça que ça marche...

      Nous vivons à une époque où les seuls revenus du travail ne suffisent plus à "vivre"...

      C'est un fait établi, il y a juste les orgueilleux qui font tout encore pour essayer de retarder l'écéhance inévitable où la France devra quoi qu'il arrive le prendre en compte dans son mode de fonctionnement...

    • 0 Reco 28/02/2014 à 16:35 par hé-hé

      et encore tu stigmatises trop comme d'habitude ! )))

      Avoir une adresse de domiciliation d'entreprise à Paris n'est pas si stupide que ça. J'avais une entreprise et effectivement j'ai pris une adresse à Paris pour elle, autre que mon domicile.

      Pour des raisons suivantes :
      - si je déménage je n'ai rien à modifier. Toute modification des statuts est très coûteuse je te rappelle. Bien plus que le loyer une adresse.
      - Paris parce qu'il faut quand même y aller de temps en temps récupérer les courriers si tu ne veux pas payer la redirection. Donc ça sera pas Villeneuve la Garenne, par exemple, je ne voudrais pas y aller 2 fois par mois pour chercher mon courrier.

    • 0 Reco 28/02/2014 à 16:30 par hé-hé

      ce n'est pas une question de "façade" ou de l'apparence. Pour le moment c'est une question de proximité. D'une gare à 20 mins à pieds, des moyens de transports pas chers pour rentrer à toute heure à la maison et de mon travail relativement pas trop loin de mon domicile. Proximité !

      Quand ça sera moins important pour moi, si j'ai d'autres priorités un jour, et ben pas de soucis je vais ailleurs

    • 0 Reco 28/02/2014 à 16:27 par hé-hé

      Tu pars de principe que tout doit t'appartenir pour l'utiliser. C'est faux. En réalité les choses peuvent très bien être prêtées, louées etc... Oui un bon exemple. Je peux très bien dépenser un peu pour une location d'une ferrari, parce que je pourrai bien vouloir rouler en Ferrari un jour.

      Et pareil tout, le billet de train (le train ne t'appartient pas voyons !), de l'avion, location de ski, de matériel de sport, location de vacances, bagnole etc. etc. J'ai mon permis depuis 2005 je n'ai jamais eu de bagnole, j'en prends une en loc quand j'ai besoin.

      Et même principe sur les apparts. Quand je n'ai pas les moyens d'acheter là où au moment donné de ma vie je préfère vivre pour mes raisons à moi, je peux essayer de louer un.

    • 0 Reco 28/02/2014 à 16:19 par MisterHadley

      Tu pourrais très bien payer beaucoup moins cher en petite couronne, mais ce ne serait pas digne de ton standing de facade, pour les "apparences" que tu veux donner, quitte à te serrer la ceinture pour avoir une adresse "à Paris"...

      Stupide..!

      C'est un peu comme les adresses de domiciliation pour les entreprises, ça ne leurre personne, au contraire..!

      Ce n'est pas parce que tu es domicilié dansle 7ème, par exemple, que tu feras "illusions", il n'y aurait que toi qui le croirait, là...

      C'est bien triste, cette mentalité, je trouve...

    • 0 Reco 28/02/2014 à 16:16 par MisterHadley

      Mais tu n'as justement pas les ressources pour "vivre" à Paris, avec toutes les embellies que cela devrait te procurer...

      Il faut justement savoir ne pas péter plus haut que son cul, sinon, faut pas se plaindre que ça pue..!

      ^^

    • 0 Reco 28/02/2014 à 16:14 par hé-hé

      Ton train de vie est une fonction de tes ressources ! Quand tu n'es plus crédible sur le marché de travail et ben tu te casses de Paris pour vivre là où c'est 20 fois mois cher. C'est aussi simple que ça.

    • 0 Reco 28/02/2014 à 16:10 par MisterHadley

      Sinon, tu choisis de te la péter en vivant "obligatoirement" à Paris la snobinarde...

      Ce que tu dis reviens à dire que tu préfères louer ta Ferrari, parce que son prix d'achat est beaucoup trop cher pour toi qui n'en aurait pas lesmoyens...

      Sauf que personne ne t'oblige à rouler en Ferrari, mon grand...

      ;)

    • 0 Reco 28/02/2014 à 16:10 par hé-hé

      la question n'est pas seulement de vouloir mais de pouvoir.

      Pour 1000 euros par mois en achat sur 20 ans tu as ça : http://www.seloger.com/an nonces/achat/appartement/ paris-12eme-75/bel-air-su d/85876471.htm

      Désolé, si tu lis l'annonce celui-ci est loué à 690 euros par mois. Donc il y a déjà un delta non négligeable de 310 euros/mois que tu dois payer de plus.

      Après il faut voir ce que c'est un studio de 22 m2 !!!! 22 !!! Tu imagines de vivre là-dedans 20 ans ?!

      Donc c'est pas possible. Voilà. On reste avec ce qu'on a.

    • 0 Reco 28/02/2014 à 16:06 par MisterHadley

      Exactement, héhé, c'est un choix de vie...

      Soit l"on est cigale, soit l'on est fourmi...

      Chacun est libre de tout dépenser en tant réel, avec tous les risques que cela comporte le jour où tu n'auras plus une thune pour financer ton train de vie, mais que tes factures dispendieuses arriveront quand même...

      Soit tu décides de penser à ta familles, et a tes enfants, pour leur éviter d'être dans la daube si un jour le pire survient, ou leur facilité un peu la vie lorsqu'ils seront en âge de faire la leur, plutôt que de trimer comme des crevards sans le sou, les choses n'allant pas s'améliorer avec le temps actuellement, au contraire...

      Un simple choix, quoi...

    • 0 Reco 28/02/2014 à 16:02 par hé-hé

      et en réponse à MH (dans l'autre fil, désolé je ne suis pas "inscrit")

      Je serais bien content de fixer mon loyer de 1000 euros comme tu dis, dans ton exemple, sur 20 ans. Un seul problème que pour vivre dans la dignité minimale, à Paris, tu fixes ta mensualité d'emprunt non pas à 1000 euros par mois mais à 1600, quand tu achètes. Donc désolé 1600 * 3 = 4800 net. Même si je gagne bien ma vie je n'ai pas de telles ressources d'une part. D'autre part, 1600 euros par mois c'est beaucoup tout court. Et le temps que le loyer grimpe pour le même bien à des tels niveaux il se passera plus de 20 ans. Désolé.

    • 0 Reco 28/02/2014 à 15:57 par hé-hé

      En ce qui me concerne, je n'ai jamais été contre un prix de quelque chose du moment que c'est moi qui décide j'achète ou pas et du moment que c'est un prix CONSTATE, pas le prix d'annonce ou encore des moyennes faites sur je ne sais pas quoi.

      Si c'est un prix constaté du m2, ça veut dire qu'il y a bien quelqu'un qui l'a payé et donc c'est bon. Donc le bien a trouvé le preneur et le vendeur est satisfait de sa vente.

      Voilà.

      De mon côté je considère toujours et encore que de payer 800 euros de plus par mois aujourd'hui par rapport à mon loyer à Paris c'est toujours pas rentable. Je préfère les dépenser autrement que dans mon logement qui coûte déjà à mon avis cher.

      Je trouve qu'on ne bosse pas pour constituer un patrimoine, on bosse pour VIVRE. Le patrimoine ne sera jamais embarqué dans la tombe et en ce qui concerne nos jours on ne sait jamais combien il nous en reste.

    • 0 Reco 28/02/2014 à 15:11 par Fredb

      Merci pour ton inutile contribution, à coté de la plaque, encore et toujours.

    • 0 Reco 28/02/2014 à 14:52 par MisterHadley

      La théorie du complot... biensur...

      ^^

    • 2 Reco 28/02/2014 à 14:25 par Fredb

      LA faiblesse des volumes n'a jamais empêcher le petit monde de l'immo de se gargariser de la fumeuse "tenue exceptionnelle" des prix....tant que l'on aura pas de vraies statistiques indépendantes, par qualité de bien, typologie et quartier, ces stats ne resteront que de l'enfumage.

    • 2 Reco 28/02/2014 à 12:50 par patwon

      au contraire: baisse des volumes avec petite baisse est très significatif.
      ça veut dire que seuls les biens sans défaut se vendent ! et que ceux-ci sont en moyenne un tout petit peu moins chers que tou ceux qui se vendaient l'année précédente (y comprix ceux avec défauts donc)

    • 1 Reco 28/02/2014 à 09:36 par Lapoliss

      @Fredb
      Vu la faiblesse des volumes de vente, si, ces baisses sont peu significatives...

    • 0 Reco 27/02/2014 à 23:56 par Fredb

      Quand on voit les baisses de prix, c' est tout sauf non significatif...et c'est parti pour continuer.


    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
    Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...