Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermercredi 10 septembre 2008 à 11h20

La baisse des prix de l'immobilier durera trois ans (Xerfi)


(©©Prdirect)

(LaVieImmo.com) - « Le marché immobilier s’est désormais bien retourné ». Dans sa dernière lettre mensuelle, publiée en début de semaine, le cabinet d’analyses Xerfi enfonce le clou et réitère sa prévision de « trois années successives de baisse des prix ». Le mouvement s’annonce plus marqué dans l’ancien, avec une baisse estimée à 14.5% sur l’ensemble du cycle (2008-2011). Dans le neuf, le recul devrait être « plus long et plus profond pour les maisons individuelles que pour les appartements ». En juillet, le cabinet avait prédit une baisse de 12.5% d’ici à 2013 pour les maisons, et de 9% d’ici 2010 pour les appartements.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Xerfi était parmi les premiers à prédire, dès le début de l’année dernière, un retournement du marché immobilier. Si son analyse reste, à ce jour, l’une des plus précises et des plus pessimistes disponibles, le cabinet exclut tout scénario de krach. « On aurait tort d’assimiler la situation française aux naufrages de la pierre espagnole, anglaise, irlandaise ou américaine, pays confrontés à un vrai krach immobilier », explique Alexandre Mirlicourtois, directeur des études chez Xerfi. Ainsi, si ces quatre pays se préparent à traverser une chute « vertigineuse et durable » des prix, la France ne devrait pas tarder à connaître un rebond. Dans l’ancien, les prix nominaux devraient en effet progresser de 6% entre 2011 et 2015, tandis que dans le neuf, les appartements, toujours en « pole position », devraient enregistrer une hausse d’« un peu plus de 10% » sur la même période.

Les arguments avancés pour justifier la plus grande résistance du marché immobilier français sont assez classiques. « D’abord, la France est un pays où l’on prête plutôt à taux fixes, ce qui évite les effets de "vente de panique" », avance Alexandre Mirlicourtois. Egalement mis en avant, la bonne santé de la situation financières des Français, la forte pression démographique du pays et un taux de propriétaire plus bas que dans les autres pays d’Europe.

Pour lire la dernière interview accordée par Alexandre Mirlicourtois à Lavieimmo.com, cliquez ici.

E.S.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...