Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermercredi 1 juillet 2009 à 15h51

La baisse des prix de l'immobilier s'essouffle... gare aux taux d'emprunt


(©dr)

(LaVieImmo.com) - Entre ralentissement de la baisse des prix et hausse des volumes de transactions, le marché de l’immobilier français a « repris des couleurs » au premier semestre, selon Century 21. Mais la reprise reste fragile, et le réseau d’agences immobilières n’exclut pas « l’enclenchement d’un nouveau cycle baissier ».

Au premier semestre 2009, le prix moyen au m² dans la France entière est tombé à 2 312 euros, selon les chiffres présentés mercredi Century 21. C’est 9,3 % de moins qu’au premier semestre 2008, mais 2,12 % de moins seulement qu’au second trimestre 2008, « ce qui tend à laisser penser que le plus gros de la baisse est passé », commente Laurent Vimont, président du réseau.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

La raison de ce ralentissement ? La reprise des ventes. « La baisse des prix, liée à une baisse de 120 points de base des taux de crédit entre octobre 2008 et juin 2009, a resolvabilisé les ménages français, dont l’envie d’accéder à la propriété n’a pas varié, leur procurant une reconstitution du pouvoir d’achat de 20 % », explique Century 21. D’où un redémarrage des volumes, en hausse de 23 % sur six mois au premier semestre 2009, après une chute de 28 % au second semestre 2008. Ces chiffres cachent des disparités régionales notables. « Les départements où les prix ont le plus baissé ont reconstitué leurs volumes », poursuit le réseau, mais « pour ceux où les prix font de la résistance, comme c’est le cas en Bretagne, le nombre de transactions reste inférieur de plus de 25 % à ce qu’il était au premier semestre 2008 ». Soit deux fois plus que la moyenne nationale (-12 %).

-6 à -10 %... au mieux Après ce premier bilan d’étape, Century 21 maintient sa prévision d’une baisse de 6 à 10 % des prix sur l’ensemble de l’année, ce qui porterait à environ 15 % le repli cumulé depuis la fin du premier semestre 2008. A condition, cependant, que la situation ne s’emballe pas sur le marché du crédit. Si « les taux d’emprunt remontent de façon significative à la rentrée et cassent la dynamique de reprise », cela produirait « une nouvelle contraction des volumes », et se solderait par « l’enclenchement d’un nouveau cycle baissier », estime Century 21. Peu perceptible en 2009, cette remontée des taux aurait des conséquences visibles en termes de prix en 2010.

E.S.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...