Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierlundi 28 octobre 2013 à 12h13

La moitié des agents immobiliers prêts à renoncer à la location


Alur nuirait à la rentabilité de la location
Alur nuirait à la rentabilité de la location
Alur nuirait à la rentabilité de la location (©dr)

La loi Alur est loin de faire l'unanimité chez les professionnels de l'immobilier. La plateforme locative BePrem's enfonce le clou en publiant les résultats d'un nouveau sondage qui a au moins le mérite de mettre des chiffres sur ce désamour.

(LaVieImmo.com) - Les agents immobiliers refusaient déjà de collaborer à la mise en place des observatoires de loyer (lire ici), voilà qu’ils menacent de ne plus exercer leur métier. Certains d’entre eux, tout du moins.

Un sondage mené par la plateforme BePrem’s auprès de 2 500 agents révèle que 51 % d’entre eux se disent prêt à « arrêter de faire de la location », activité dont ils jugent qu’elle « ne sera plus rentable » après l’entrée en vigueur de la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (Alur).

Validée en première lecture au Parlement, celle-ci prévoit notamment de limiter la part des honoraires de location supportés par les locataires aux seuls frais « liés à la réalisation de l'état des lieux et à la rédaction du bail, qui sont partagés à parts égales entre le bailleur et le preneur ».

Hausses d'honoraires

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Selon 51,3 % des sondés, cette modification va faire « fortement augmenter » le nombre de candidats locataires. Afin de limiter leurs frais, 87,7 % envisagent de renforcer la sélection des locataires avant la visite, tandis que 38,3 % projettent d’augmenter les honoraires acquittés par les bailleurs.

Hostiles à plus de 91 % au texte, les agents jugent à 61,3 % que l'encadrement des loyers n'est pas une bonne chose, et à 91,5 % que la Garantie universelle des loyers va déresponsabiliser les locataires et augmenter les taux d'impayés.

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 19/11/2014 à 20:02 par osef

    perso je ne fait plus de location, faire payer un bailleur revient a le faire fuir donc. et prendre 100 euros d'honno pour une piaule de 9m² ? non merci.. ca me coute plus au final.. bravo duflot.. et elle ose dire être candidate pour 2017 lol.. la blague....

  • 0 Reco 02/11/2013 à 09:37 par Gironimo

    Une surface financiere? Cela veut dire que le gouvernement encourage les grosses structures immobilières donc les banques qui sont Les propriataires des grosses structures.

    Se faisant la loi alur va donc détruire encore un peu plus l'emploi en France dans les PME et les TPE.

    Mais qui va payer les impôts pour grassement indemniser fonctionnaires et élus qui sont au passage souvent les mêmes?

  • 1 Reco 01/11/2013 à 14:54 par lirbua

    je pense que pour professionnaliser l' immobilier, il faut arrêter avec les emplois non salariés. trop d' employés d' agences immobilières sont dans la précarité sous un statut d' agent co ou vrp.Il faut de vrais salariés avec cdi et salaire fixe voire partie variable. Un employé sans salaire est prêt à faire n' importe quoi pour toucher sa com qui est son revenu.Il faut déjà moraliser la profession par les contrats de travail des collaborateurs.Bien évidemment celà implique une surface financière.

  • 0 Reco 31/10/2013 à 23:25 par MisterHadley

    Malheureusement, l'époque où un "diplôme" était synonyme de "compétences" est définitivement révolue..!

    Je ne compte plus les "surdiplomés" dans différents secteurs, parfois même assez pointus, qui sont de fiefés incapables justement incompétents, et pire, feignasses, en plus...

    Quant à la "copro", pareil: lorsque les "décideurs" du "gouvernement", actuel, ou surtout à venir, auront fini par comprendre que le régime de la copropriété est obsolète et qu'il ne répond plus du tout aux enjeux et impératifs liés à l'immobilier au 21ème siècle, une bonne partie des vrais problèmes du logement en France se règleront alors...

    Pas tous, évidemment, mais une partie malgré tout.

    Et comme ce n'est pas demain la veille, évidemment... les "décideurs" en carton ne comprennent toujours pas la problématique réelle, mais tentent malgré tout d'y répondre avec des "solutions" et des méthodes d'il y a 50 ans...

    Tout ça est donc un faux débat.

    Chacun ne préchant que pour sa toute petite paroisse, ni plus ni moins, avec une vision dépassée et passéïste de l'immobilier.

  • 0 Reco 31/10/2013 à 22:15 par lirbua

    aujourd'hui, vous ne pouvez plus vivre que de la transaction et location, il y a trop de vente en direct, reste en complément ,la gestion et la copro, mais là, il faut des professionnels diplômés et correctement payés, pas au smic bien évidemment.Dans l' exemple ci dessous, c' est vrai, je connais des gestionnaires de copro au smic et il y a un laxisme au niveau du service.La reprise en main par les professionnels passent par des diplômés correctement payés. Le vendeur de cuisine , voiture, assurance ou autre qui met le stylo dans la main, c' est bien évidemment fini.Un jeune avec licence pro ou master mérite mieux que le smic, les employeurs qui l' ont compris offriront à leurs clients de la compétence et le service qui va avec surtout en copro car de la copro découle la gestion puis la location et de temps en temps la transaction en exclu. il n' y a pas de mystère.

  • 0 Reco 31/10/2013 à 16:51 par Immobeurk

    Nan mais lol, le professionnalisme et la gestion Nexity par exemple parlons-en! Il n'y a pas pire en terme de service, tout est sous traité, aucun interlocuteur si ce n'est dans la perspective d'une juteuse commission...

    Ceux qui sortiront de crise seront ceux qui auront su restaurer confiance & professionnalisme et instaurer une relation humaine dans leur différente activité.

  • 0 Reco 31/10/2013 à 16:40 par lirbua

    l' avenir des agents immobiliers passe par un service complet, transaction, location, gestion, copropriété, ce qui demande formation et professionnalisme, le petit agent du coin aura du mal à survivre, compte tenu de la surface financière nécessaire, seuls les groupes, foncia, citya, nexity, etc....résisteront.

  • 2 Reco 29/10/2013 à 13:56 par Gaston

    @johnstone : oui dans les agences immobilières de province cela doit exister encore un peu...

    A paris ou en IDF, les AIs ne courent qu'après les commissions des ventes. Vous n'avez qu'à entrer dans la boutique et leur soumettre vos souhaits de location pour voir à quel point ils se sentent concernés....

    Mais bref, que ceux qui ne sont pas fait pour le métier de la location arrêtent tout simplement est une très bonne chose, le problème c'est qu'avec le svolumes de ventes actuelles, ils vont s'ennuyer ferme!

  • 2 Reco 28/10/2013 à 18:13 par johnstone

    une agence immo qui offre transaction et gestion propose un service complet au bailleur et au locataire. Je ne vois pas le problème. Tu loues, tu veux acheter, tu connais déjà ton interlocuteur. Tu es bailleur, tu veux vendre, tu as à faire à la personne qui connait le mieux ta situation et ton patrimoine immobilier. Où est le point négatif ?

  • 3 Reco 28/10/2013 à 16:09 par Roger

    C'est bien la purge ce mets en place!

    La location n'a strictement rien à voir avec la vente de biens...c'est déjà un non sens d'avoir les deux activités sous l'égide des agences immo.

    La location nécessite un accompagnement des locataires et des bailleurs. La vente, elle se résume à de démarchage , un acte après quelques négociations souvent effectués par un opportuniste formé sur le tas, attiré par de juteuse commission.

    Que la location passent dans les mains de vrais expert, conscient d'apporter un vrai service , proches des gens est le meilleur qui puissent arriver...

  • 0 Reco 28/10/2013 à 15:23 par brice

    comme si c'était facile déjà de ce loger. cela va être encore plus dur. Lire que c'est très bien une abérration. Intérêt général serait de faire débloquer le marché en incitant à investir pas de faire fuir ceux qui ont les moyens qd il n'y aura plus d argent en france ???

  • 0 Reco 28/10/2013 à 13:37 par @fast

    Sur ce présent site, une news du jeudi 24 octobre 2013 à 10h07

    Son titre: "L'encadrement des loyers validé et critiqué"

    Un court extrait de son intro:

    "L'enthousiasme de Cécile Duflot, qui porte le projet, pourrait être battu en brèche par une note du Conseil d’analyse économique (CAE), une instance proche de Matignon, qui juge le dispositif « inopérant »."

    LOL

  • 3 Reco 28/10/2013 à 13:25 par Fast

    Bien ça. Les AI furieux, c'est toujours signe qu'une loi va dans le bon sens, celui de l'intérêt général (et non pas de certains). Très bien, ça.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...