Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermercredi 2 mars 2016 à 12h39

Le marché immobilier stimulé par la baisse des taux d'intérêt


Baromètre national des prix de  l'immobilier MeilleursAgents.com
Baromètre national des prix de  l'immobilier MeilleursAgents.com
Baromètre national des prix de l’immobilier MeilleursAgents.com (©dr)

Les taux d’emprunt à 20 ans ont baissé en moyenne de 0,2% en février, les banques repartant à la conquête de nouveaux clients. Selon MeilleursAgents, ces conditions de crédit "exceptionnelles" contribuent à la dynamique du marché.

Les conditions d’emprunt "exceptionnelles" en France soutiennent l'immobilier en ce début d’année, dans un marché qui "aborde sa saison haute où primo accédants, investisseurs et familles sont présents", a déclaré hier MeilleursAgents dans son dernier baromètre mensuel.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Les taux d’emprunt à 20 ans ont en moyenne baissé de -0,2% en février par rapport à janvier, ce qui se traduit mécaniquement par un gain de pouvoir d’achat pour les acquéreurs. "Cela leur permet d’acheter 1,6% de surface en plus au même prix ou alors de supporter une hausse des prix de 1,6% sans conséquence sur leur mensualité", a souligné le professionnel.

Sur le mois écoulé, les prix à Paris ont augmenté en moyenne de 0,3% par rapport à janvier avec une hausse est de 0,4% dans les Hauts-de-Seine, néanmoins compensée par la baisse de 0,2% constatée en Seine-Saint-Denis.

En Province, Lyon (+0,5%) et Nantes (+0,8%) ont profité de leur statut de villes dynamiques sur le plan économique, offrant ainsi les meilleures perspectives d’emplois. En revanche, Marseille (-0,3%), Lille (-0,4%), Toulouse et Nice (-0,5%) et surtout Strasbourg (-0,8%) continuent de souffrir d’une demande plus faible, précise le communiqué.

Une reprise "artificielle" ?

Mais parmi les villes les plus dynamiques, des écarts de prix très importants sont constatés d’une année sur l’autre. Alors qu’ils ont augmenté en moyenne de 3,7% à Nantes, ceux à Lille ont chuté de 3,8% sur 12 mois.

"La perspective de la mise en place de l’encadrement des loyers pèse depuis des mois sur le marché lillois traditionnellement apprécié par des investisseurs qui l’ont totalement fui aujourd’hui", explique MeilleursAgents. De son côté, Paris affiche un repli limité à -0,8% sur un an, grâce à la bonne performance des Hauts-de-Seine (+2%).

Le marché immobilier actuel est donc stimulé par le très faible niveau des taux d’emprunt et de leur baisse ces derniers mois. Mais la prudence reste de mise, tempère le spécialiste, selon lequel la demande est trop faible pour parler de fluidité du marché. Même si ce dernier est actuellement "le plus fluide qu’on ait connu depuis 5 ans".

Par ailleurs, le chômage tarde à baisser en France, et la forte chute du nombre de demandeurs d’emploi de janvier est présentée comme "artificielle". "Nous devrons donc encore patienter pour confirmer une amélioration durable du marché immobilier", conclut l'étude.

Retrouvez les prix au m² ville par ville, partout en France >>

Julien Mouret
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 02/03/2016 à 20:04 par Fredb

    Oui et c'est bien dommage que ce marché ne baisse pas plus...il mériterait de se vautrer une bonne fois pour toute que l'on reparte sur des bases saines.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...