Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 10 mars 2015 à 12h40

Le marché locatif rebondit, sur fond de baisse des loyers


Le marché reprend, mais les loyers baissent
Le marché reprend, mais les loyers baissent
Le marché reprend, mais les loyers baissent (©Fotolia)

La reprise du marché locatif privé s'est « confirmée » en 2014, et semble sur sa lancée en ce début 2015, selon l'observatoire Clameur.

(LaVieImmo.com) - « Depuis le début de l’année 2015, la reprise d’activité du marché locatif privé se confirme. Alors que normalement durant l’hiver le marché se replie, en ce début d’année la mobilité reste soutenue », indique l'Observatoire Clameur, qui publie ses chiffres ce mardi 10 mars. Le taux de mobilité résidentielle des locataires est ainsi de 28,9 %, contre 28,1 % sur la période 1998-2015. Soit un plus haut depuis 8 ans.

Baisse des loyers début 2015

Les loyers de marché ont augmenté de 1 % en France en moyenne l'an passé, soit plus que l'inflation (0,5 %). Mais depuis le début de l'année, ils reculent. « Si cela n’est pas surprenant durant les mois d’hiver, le recul est rapide cette année, à un rythme comparable à celui qui s’était observé en 2013 à la même époque (- 0.9 % depuis le début de l’année, en glissement annuel) », indique Clameur. Au total, 80 % des grandes villes sont concernées.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Le loyer mensuel moyen dans le privé est ainsi de 718 €, soit 12,6 €/m2, en février. Mais désormais, seules deux villes laissent voir une hausse plus forte que l'inflation : Le Mans (9,1 €/m2, +1,7 %) et Reims (12,6 €/m2, +0,6 %). Suivent en très légère hausse ou en stagnation Saint-Etienne (7,6 €/m2, +0,2 %) et Marseille (12,5 €/m2, 0 %). Lille (13,6 €/m2, -1,1 %), Bordeaux (12,7 €/m2, -,1,3 %), Nice (14,6 €/m2, -3,4 %) et Paris (24,4 €/m2, -3,5 %) affichent quant à elles les plus fortes baisses.

Encadrement des loyers à deux vitesses

Autre enseignement de l'étude, le dispositif d'encadrement des loyers prévu par la loi Alur, et qui doit voir le jour prochainement, produira un effet de « rabotage » potentiel sur 20,4 % du marché parisien. Mais la baisse moyenne, de 22,5 % selon l'observatoire, « bénéficiera pleinement aux ménages aisés ». Or, pour les 11,8 % des logements aux loyers les plus bas, « les loyers pourraient être relevés. La hausse étant de 15 à 20 %, suivant les arrondissements et les types. Elle touchera les ménages modestes », conclut Clameur.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 13/03/2015 à 06:39 par chass-appart

    C'est tout à fait possible.
    Si les loyers sont trop élevés, les biens ne trouvent pas preneur. Pour les rendre accessibles et donc trouver des locataires, les bailleurs baissent leur prix

  • 0 Reco 10/03/2015 à 19:06 par Jacques

    Comment peut on avoir une baisse des loyers alors qu'il y a pénurie de logement? il parait même qu'il manque 1 million de logements....

    on nous aurait menti?

  • 0 Reco 10/03/2015 à 17:39 par Hicham

    Je dis bravo pour le titre :"Le marché locatif rebondit, sur fond de baisse des loyers"


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...