Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 11 février 2010 à 12h50

Les bailleurs à l'abri des impayés de loyer


La nouvelle garantie des risques locatifs est sur les rails
La nouvelle garantie des risques locatifs est sur les rails
La nouvelle garantie des risques locatifs est sur les rails (©dr)

La garantie des risques locatifs (GRL) nouvelle formule est sur les rails. Lancé officiellement hier, le nouveau dispositif doit mettre les propriétaires à l’abri des mauvais payeurs, tout en réduisant le nombre d’expulsions locatives.

(LaVieImmo.com) - Tout vient à point à qui sait attendre. Annoncée de longue date, la nouvelle garantie des risques locatifs (GRL) a vu le jour hier, avec la signature d’une convention entre l’Etat, Action Logement (ex-1 % logement) et l’assureur DAS (groupe MMA). Le nouveau dispositif « a pour vocation de sécuriser les bailleurs et les inciter à louer leurs appartements à des populations ne présentant pas toutes les garanties habituelles, explique L’Association pour l’accès aux garanties locatives (Apagl), chargée de garantir la finalité sociale de la GRL. C’est une réponse à la pénurie de logements économiquement accessibles et à l’accroissement des exigences des bailleurs quant aux critères de solvabilité du candidat locataire à l’entrée dans les lieux », ajoute-t-elle.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Si cet objectif a un air de déjà vu, c’est qu’il était déjà assigné à la précédente mouture de la GRL, lancée en 2006… sans grand succès. En décembre dernier, lors de la présentation des grandes lignes du nouveau dispositif, le ministère de l’Ecologie avait reconnu que « la coexistence [de la GRL] avec d’autres produits proposés directement par les sociétés d’assurance [avait] freiné son développement ».

Propriétaires garantis, assureurs compensés

Afin de ne pas répéter les erreurs du passé, le gouvernement a décidé d’impliquer directement les assureurs au nouveau dispositif. Ce sont eux qui proposeront un produit unique, couvrant les propriétaires contre les risques d’impayés. A deux conditions : le loyer pratiqué ne devra pas dépasser 2 000 euros ni excéder 50 % des ressources du ménage – au lieu de 33 % précédemment. En cas de défaillance des locataires les plus modestes (ceux dont le taux d’effort est compris entre 28 et 50 %), les assureurs recevront une compensation financière de la part d’Action Logement ou de l’Etat, afin de pouvoir faire face à leurs engagements vis-à-vis des propriétaires. Un procédé « gagnant gagnant », assure-t-on au ministère.

Pour le moment, l’assureur DAS est le seul à avoir répondu présent. D’autres suivront dans les prochaines semaines. L’objectif affiché par le gouvernement est d’atteindre un total de 400 000 propriétaires assurés à la fin de l’année, pour un coût estimé entre 30 et 40 millions d’euros. Pour mémoire, la première version du dispositif n’avait attiré que 150 000 propriétaires.

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 11/02/2010 à 17:11 par ProMac

    Ce dispositif remplace-t-il les onéreuses assurances loyers impayés ? (en gros, quel est le coût de ce dispositif)

  • 2 Reco 11/02/2010 à 15:21 par evil

    c'est pas juste!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! !!!!!!!!!!!!!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...