Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 26 novembre 2013 à 12h47

Les loyers augmentent moins vite que l'inflation


Les loyers s'adaptent à "la capacité financière des clientèles potentielles"
Les loyers s'adaptent à "la capacité financière des clientèles potentielles"
Les loyers s'adaptent à "la capacité financière des clientèles potentielles" (©Clameur)

Le baromètre Clameur montre que les loyers du secteur privé ont progressé de 0,6 % depuis le début de l'année. Mais malgré quelques baisses, la tendance reste à la hausse dans la majorité des villes de plus de 100 000 habitants.

(LaVieImmo.com) - Les loyers continuent de progresser, mais un peu moins fortement que l’inflation. La mise à jour de l’observatoire Clameur, mardi, fait état d’une hausse moyenne de 0,6 % en rythme annuel à fin novembre*, « alors que dans le même temps la progression des prix à la consommation [mesurée par l’Insee] s’est établie à +0,9 % ».

Moins de locataires qui déménagent

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

L’auteur de l’étude, l’économiste Michel Mouillart, rappelle qu’il y a un an, les loyers s’affichaient en hausse de 2,4 %, pour une inflation de 2 %. « Le marché locatif privé est affecté, comme l’ensemble de l’économie immobilière, par le ralentissement économique, explique-t-il. La demande est « particulièrement déprimée par la montée du chômage et les incertitudes sur le pouvoir d’achat », et à peine un peu plus d’un quart des locataires (26,8 %) ont déménagé au cours des douze derniers mois. Soit « un des plus bas niveaux constatés depuis [la mise en place de l’observatoire, en] 1998 ». Au passage, M. Mouillart épingle, sans les détailler, les « annonces et décision publiques » contre lesquelles il n’a pas caché son hostilité au cours des derniers mois, et dont il répète aujourd’hui qu’elles « bouleversent les projets des investisseurs et des propriétaires bailleurs, et finissent par renforcer le déséquilibre des marchés ».

Dans le détail, Clameur observe, en moyenne, des hausses de loyer de 1,3 % en Île-de-France et de 0,4 % en province. On note d’importants écarts d’une région à l’autre, entre les baisses marquées de Haute et Basse Normandie (-2,6 et -3 % respectivement), les replis un peu moins prononcés de l’Aquitaine (-0,5 %) ou de la Franche-Comté (-0,2 %), et les hausses plus ou moins fortes de l’Alsace (+0,2 %), la Bretagne (+1,2 %) ou la Champagne-Ardenne (+1,8 %). « Sur chaque territoire, les valeurs s’adaptent à la capacité financière des clientèles potentielles », explique Michel Mouillart.

Autre signe de la crise, les propriétaires bailleurs relâchent leur effort d’amélioration-entretien : 28 % des logements reloués cette année ont fait l’objet au préalable de gros travaux. C’est mieux qu’en 2012 (26,6 %), mais significativement moins bien que sur la période 2009-2011 (33 % en moyenne). Un constat « inquiétant pour l’avenir », estime Michel Mouillart, en termes de « dégradation de la qualité du parc » comme de « détérioration des conditions de logement ».

*sur les onze premiers mois de l’année par rapport à la même période de 2012

Les loyers à fin novembre dans les villes de plus de 100 000 habitants

19 villes où les loyers progressent plus vite que l’inflation

  • Aix en Provence : 16,3 €/m² (+5,4 %)
  • Metz : 9,5 €/m² (+3,7 %)
  • Saint-Denis : 16 €/m² (+3,4 %)
  • Reims : 12,7 €/m² (+3,2 %)
  • Villeurbanne : 12,1 €/m² (+3 %)
  • Brest : 8,7 €/m² (+2,6 %)
  • Montreuil: 16,2 €/m² (+2,3 %)
  • Boulogne-Billancourt : 21,6 €/m² (+1,9 %)
  • Lyon : 12,8 €/m² (+1,8 %)
  • Saint-Etienne: 8,4 €/m² (+1,8 %)
  • Nîmes : 10,2 €/m² (+1,8 %)
  • Orléans : 11,0 €/m² (+1,7 %)
  • Toulon : 11,2 €/m² (+1,6 %)
  • Paris: 24,6 €/m² (+1,5 %)
  • Dijon : 11,1 €/m² (+1,4 %)
  • Toulouse : 11,9 €/m² (+1,2 %)
  • Tours : 10,6 €/m² (+1,1 %)
  • Argenteuil : 15,7€/m² (+1,1 %)
  • Nice : 14,8 €/m² (+1 %)
  • Grenoble : 12,1 €/m² (+1 %)
  • 9 villes où les loyers augmentent, mais moins vite que l’inflation

  • Mulhouse : 8 €/m² (+0,9 %)
  • Nantes : 11,8 €/m² (+0,6 %)
  • Limoges : 9,1 €/m² (+0,5 %)
  • Strasbourg : 12,6 €/m² (0,4%)
  • Le Mans : 8,6 €/m² (+0,2 %)
  • Bordeaux : 12,4 €/m² (+0,1 %)
  • Rennes : 12,2 €/m² (+0,1 %)
  • Marseille : 12,5€/m² (+0,0 %)
  • Montpellier : 13,8 €/m² (+0,0%)
  • 10 villes où les loyers baissent

  • Perpignan : 10 €/m² (-0,6 %)
  • Clermont-Ferrand : 9,8€/m² (-1 %)
  • Caen : 11,9 €/m² (-1,3 %)
  • Amiens : 11,8 €/m² (-1,4 %)
  • Rouen : 11,5 €/m² (-1,7 %)
  • Angers : 10,3€/m² (-1,9 %)
  • Le Havre : 11 €/m² (-2,3 %)
  • Besançon : 9,4 €/m² (-2,3 %)
  • Nancy : 10,5 €/m² (-2,4 %)
  • Lille : 13,2€/m² (-2,5 %)
  • Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
    Donnez votre avis
    Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
    (il vous reste 2000 caractères)

    • 0 Reco 28/11/2013 à 18:59 par NANARD

      Mais les salaires n'augmentent pas (parfois même en baisse) sauf le SMIG

    • 0 Reco 28/11/2013 à 07:53 par dagoba11

      @antoine: qu'est ce que tu t'en fous que les loyer augmentent, je croyais que tu étais proprio?

      après, y a toujours moyen de négocier avec son proprio ou de déménager pour moins cher.

      bien que locataire, ça me parait normal que les loyer augmentent en suivant plus ou moins l'inflation.
      les bailleurs ne font pas la charité, c'est un investissement, si les loyer n'augmentent pas c'est le rendement qui en prend un coup. déjà qui a déjà été pas mal mis à mal ses dernières années

    • 0 Reco 27/11/2013 à 10:18 par antoine

      tant que Miss Duflot engrange tous les mois son beau salaire, et multiplie les bons restos avec les pros de l'immo,, tout va bien !

    • 0 Reco 27/11/2013 à 10:17 par antoine

      on s'en branle de l'inflation: toujours est-il que les loyers augmentent toujours!

    • 2 Reco 26/11/2013 à 14:37 par Lapoliss

      @Justice sociale
      Ne serait-ce que parce qu'ils ont beaucoup progressé par le passé. Et puis ce n'est pas parce qu'ils n'augmentent plus aussi vite aujourd'hui que la hausse ne sera pas à nouveau très forte dans quelques années... L'encadrement a vocation a éviter les dérapages.

      De plus, l'encadrement ne s'appliquera pas sur l'ensemble du territoire mais dans les zones tendues. Or l'article montre bien que les loyers augmentent encore (fortement) dans la plupart des grandes villes...

    • 0 Reco 26/11/2013 à 14:27 par Justice sociale

      Pourquoi les encadrer alors ?


    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
    Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...