Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierlundi 1 juin 2015 à 15h42

Les loyers baissent plus vite que prévu


La baisse des loyers s'accélère au début de l'année
La baisse des loyers s'accélère au début de l'année
La baisse des loyers s'accélère au début de l'année (©dr)

Si le marché locatif privé « se ressaisit », les loyers affichent au printemps 2015 leur plus forte baisse en glissement annuel depuis 1998, selon l'observatoire Clameur.

(LaVieImmo.com) - Depuis le début de l’année 2015, la « reprise d’activité » du marché locatif privé se confirme, indique l'observatoire Connaître les loyers et analyser les marchés sur les espaces urbains et ruraux (Clameur). Les locataires sont ainsi particulièrement mobiles, garantissant une rotation importante au sein du marché : « alors que normalement durant l’hiver le marché se replie, la mobilité résidentielle des locataires du secteur privé n’a pas fléchi cette année ». Désormais à 28,2 %, elle s'établit légèrement au-dessus de sa moyenne de longue période, retrouvant « un niveau comparable à celui qui se constatait habituellement en début d’année avant la grande dépression des années 2008-2009 » d'après Clameur.

Situation inédite depuis 1998

Prix Immobilier

Les prix au m2 de votre ville

Mais en parallèle, la baisse des loyers dont bénéficient ceux qui changent de logements s’est amplifiée depuis le début de l'année : « la diminution des loyers de marché constatée à fin mai est rapide, avec -1,5 % sur les cinq premiers mois de l’année, en glissement annuel » selon l'observatoire, qui n’avait pas observé une telle situation « depuis 1998 ». Par type de biens, sont en première ligne les studios et 1 pièce - qui représentent 22,4 % du marché -, et les 2 pièces (32,9 % du marché), enregistrant respectivement des replis de -2,5 % et -1,9 %.

Désormais, sur un an, seules Nantes et Bordeaux voient leurs loyers progresser (+0,2 % toutes deux par rapport au 1er trimestre 2014). Dans les deux plus grandes métropoles de la moitié ouest, les loyers atteignent en moyenne 12,6 euros/m2 (Nantes) et 12,8 euros/m2 (Bordeaux). A l'inverse, Marseille signe la plus forte chute : -7 % sur cette période, avec un loyer moyen de 11,5 euros/m2. Au total, les loyers de marché ont donc reculé dans 57,2 % des villes de plus de 10.000 habitants, alors qu'en 2014 à la même époque, cette proportion était de 34,9 %. Ce qui en fait « la situation la plus dégradée depuis 2009 », conclut Clameur.

Calculez la réévaluation de votre loyer à l'aide de notre calculateur

Les loyers dans les 10 plus grosses villes de France, et leur évolution sur un an :

  • -Nantes : 12,6 €/m2, +0,2 %
  • -Bordeaux : 12,8 €/m2, +0,2 %
  • -Toulouse : 12 €/m2, -0,3 %
  • -Montpellier : 13,8 €/m2, -0,5 %
  • -Strasbourg : 12,5 €/m2, -1,5 %
  • -Paris : 24,8 €/m2, -2 %
  • -Lille : 13,2 €/m2, -2,3 %
  • -Nice : 15,3 €/m2, -2,3 %
  • -Lyon : 12,8 €/m2, -2,8 %
  • -Marseille : 11,5 €/m2, -7 %


LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 05/06/2015 à 19:19 par Le Marin

    Ah bon les loyers baissent!!! Quid de la rentabilité maintenant, adieux veaux vaches cochons...

  • 0 Reco 04/06/2015 à 18:51 par PIERRE

    Enfin une bonne nouvelle, après la baisse du pétrole.

  • 0 Reco 04/06/2015 à 15:10 par Faroukh3

    Sympa

  • 0 Reco 04/06/2015 à 00:50 par David

    Houlalalala, si les loyer baisse les prix vont suivrent.
    Je vais attendre la fin de l'année voir si ca baisse avant d'acheter, tant que les taux restes bas!
    Sinon je viens de taper "friggit" dans google, c'est un economiste francais qui a prevu la bulle immobiliere de maintenant

  • 0 Reco 03/06/2015 à 10:58 par Lucette

    Ça fait chaud aux fesses dit donc ! -2.5% de baisse de loyer !
    Paye ta rentabilité avec ça....
    Des gens encore assez fous pour investir ?

  • 0 Reco 01/06/2015 à 19:59 par PIERRE

    C'est quand même le signe que les loyers sont surévalués. Au fait elle est où la pénurie qui devait maintenir les loyers élevés? Surtout dans les grandes agglomérations?


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...