Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermercredi 25 novembre 2015 à 17h36

Les loyers continuent de baisser


Les loyers en baisse de 1,3% sur un an à Paris selon Clameur
Les loyers en baisse de 1,3% sur un an à Paris selon Clameur
Les loyers en baisse de 1,3% sur un an à Paris selon Clameur (©dr)

Les loyers du secteur privé se contractent de 1,1% sur un an. Un nouveau plus bas est atteint depuis près de 20 ans, selon l'observatoire Clameur.

Les loyers restent orientés à la baisse . Ils se contractent de1,1% sur un an, d'après l'observatoire Clameur, soit le plus bas niveau depuis 1998. Et la baisse affecte tout particulièrement les petites surfaces : ce sont les studios et 1 pièce, qui représentent 22% du total de biens en location, qui sont le plus touchés selon l'observatoire, se contractant "deux fois plus rapidement que l'ensemble du marché". Un segment qui, depuis le début des années 2010, est traditionnellement le plus touché par le ralentissement du marché. Les 2 pièces reculent au même rythme que la moyenne (1% environ), tandis que les 3 pièces sont relativement épargnés, avec -0,3%, et que les 4 pièces et plus augmentent même de 0,4%.

Loyers en baisse dans 70% des grandes villes

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Quoi qu'il en soit, le repli gagne l'ensemble du territoire : les loyers se contractent désormais dans plus de 70% des villes de plus de 100.000 habitants. Une situation inédite pour Clameur, même comparé au creux de la "grande dépression", en 2009. Et les métropoles sont en première ligne : Marseille, grande ville la plus baissière, affiche -4,1% sur un an en novembre, pour des loyers moyens de 12€/m2. Suivent Lyon (-3,3%) à 12,7€/m2, Strasbourg (-2,1%) à 12,4€/m2, Lille (-1,8%) à 13,2€/m2 ou Paris (-1,3%) à 24,9€/m2. Nice en revanche reste quasi-stable (-0,1%, 15,4 €/m2), avec Toulouse (+0,1%, 11,9 €/m2). Seules Bordeaux et Montreuil restent désormais orientées à la hausse, affichant respectivement +0,9% et 12,8€/m2, et +1,6% et 17,4€/m2.

Dégradation du parc de logements

Conséquence de cet important repli, les bailleurs rechignent de plus en plus à investir dans des travaux d'entretien. "Depuis deux années, en effet, l’effort d’amélioration et d’entretien s’est considérablement relâché", observe Clameur. En effet, 16,5% des logements reloués ont bénéficié de gros travaux d’amélioration et d’entretien avant leur remise en location depuis le début de l’année 2015. Un constat "inquiétant pour l’avenir", appuie le groupement, qui pourrait accélérer la dégradation de la qualité du parc, voire entraîner une détérioration des conditions de logement.



Retrouvez les loyers moyens au m² ville par ville, partout en France >>

Léo Monégier
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 26/11/2015 à 09:47 par JACHETE

    Je dois déménager dans une autre région.
    Avec des loyers en baisse, je me pose la question si il n’est pas plus rentable d’être locataire que proprio.
    Les calculs un peu difficile à faire, je vais tester l’outil asi77


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...