Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermercredi 3 février 2010 à 10h56

Les Notaires de France touchent du bois


Baisse des transactions moins forte que prévu
Baisse des transactions moins forte que prévu
Baisse des transactions moins forte que prévu (©dr)

« L’éclaircie du marché précédemment constatée paraît se maintenir », affirment dans leur dernier rapport les Notaires de France. 590 000 transactions ont été enregistrées en 2009, soit un peu mieux que prévu.

(LaVieImmo.com) - La hausse du volume des transactions « est progressive depuis le début du deuxième semestre 2009 avec une forte accélération mois après mois en particulier en Ile-de-France pour les appartements, alors que l’augmentation est moins importante en province ». Mais les notaires soulignent que le marché est resté très en deçà des volumes de la période 2000-2007, qui avoisinaient les 800 000 mutations par an, et en dessous de son niveau de 2008 où 670 000 mutations avaient été conclues.

En Ile-de-France, les notaires constatent une stabilisation des prix « à un niveau qui reste élevé ». D’après l’indice Notaires INSEE, la baisse des prix engagée à la fin de 2008 se situe au 3e trimestre 2009 à -7,5% pour les appartements et - 9, 5% pour les maisons. En province, l’indice INSEE confirme également la baisse des prix : à la fin du 3e trimestre 2009 elle est respectivement de -6,9% pour les appartements et de -8,5% pour les maisons.

« Le cataclysme n’a pas eu lieu »

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

« Il se confirme que les mesures d’incitation fiscale mises en place par les pouvoirs publics, notamment la loi Scellier et le doublement du prêt à taux zéro, ont permis au neuf dans le collectif de décoller ». Durant trois premiers trimestres 2009, « 70 200 ventes ont été enregistrées contre 55 800 pour la même période de l’année 2008, résument les notaires, citant les résultats de l’enquête sur la commercialisation des logements neufs (ECLN), réalisée par le ministère de l’Ecologie.

Les notaires espèrent donc « dépasser les 95 000 ventes pour la totalité de l’année 2009, sachant qu’en fin d’année, une accélération des ventes à été constatée liée aux tergiversations législatives sur la loi Scellier et le cumul Scellier-PLS ». Coté prix, il n’y a pas eu « de cataclysme […] comme certains l’annonçaient en début d’année ».

« L’horizon immobilier est cependant loin d’être dégagé » : les notaires craignent l’instabilité provoquée par la crise économique et l’attitude de certains vendeurs, qui hésitent à mettre leurs biens à la vente, risquant d’entraîner un effet de pénurie. Ils affirment en outre que le marché résidentiel en 2010 sera marqué par « sa sélectivité et son irrégularité ».

Kateryna Lobodenko-Senani - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 1 Reco 03/02/2010 à 16:11 par chebi

    les effets du scellier sont artificiels ! tant que les gens ne pourront pas acheter pour se loger, le marché ira mal.

  • 0 Reco 03/02/2010 à 15:45 par bricolo

    Le neuf a effectivement bien profiter de l'ensemble des mesures ! Mais dès que les taux vont repartir à la hausse je pense qu'on risque enfin de voir une chute marquée des prix dans l'ancien.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...