Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 25 octobre 2011 à 12h38

Les Notaires sonnent le glas de la hausse des prix à Paris


La hausse des prix va bientôt s'interrompre
La hausse des prix va bientôt s'interrompre
La hausse des prix va bientôt s'interrompre (©dr)

La chambre de Paris – Île-de-France confirme le tassement du marché immobilier parisien. Toujours pas de baisse de prix apparente, mais la certitude que le mouvement de hausse est en bout de course.

(LaVieImmo.com) - La période d’euphorie de l’immobilier parisien touche à sa fin. Dernière preuve en date, la note de conjoncture de la chambre des Notaires de Paris- Île-de-France, qui affirme, rien de moins, que « la hausse des prix va prochainement s’interrompre » dans la capitale.

En raison de l’exhaustivité des données qu'ils traitent, les Notaires communiquent aujourd’hui sur l’état du marché au mois d’août. Pas encore de trace de baisse du prix des appartements vendus dans la capitale, mais une confirmation certaine de la « nette atténuation de [sa] hausse ». En moyenne, le mètre carré à Paris s’est négocié 8 350 euros sur la période juin - août, soit 0,8 % de plus qu’à fin juillet (mai – juillet). Pour mémoire, le taux de croissance des prix d’un mois sur l’autre était encore de 2,5 % au mois de mars dernier.

+21,3 % sur un an

Compte tenu de l’ampleur de la hausse des derniers mois, la comparaison annuelle reste largement positive, et devrait le rester encore longtemps. Les Notaires observent néanmoins un léger frémissement : par rapport au mois d’août 2010, le niveau des prix s’affiche en hausse de 21,3 %, contre une hausse de 23 % à fin juin.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Ce ralentissement des prix fait écho à l’« érosion » des transactions. 8 500 appartements anciens ont changé de mains sur la période juin – août à Paris, soit 5 % de moins qu’à la même période de l’année dernière.

Ça monte ou ça baisse ?

A la lecture de ces derniers chiffres, et alors que le réseau MeilleursAgents annonçait la semaine dernière un troisième mois consécutif de baisse des prix parisiens en septembre, une précision s’impose. En effet, comment se fait-il que les chiffres des Notaires pour le mois d’août ne rendent pas déjà compte d’un retournement plus marqué de la tendance. Outre la question de l’exhaustivité (les chiffres de MeilleursAgents reposent sur les promesses de ventes passées chez les 400 agences du groupe et sont « mis en perspective avec les statistiques historiques du marché », quand ceux des Notaires couvrent la totalité des actes de vente signés dans les offices de la région), se pose celle de la période effectivement étudiée et des comparaisons qui sont réalisées. Ainsi, MeilleursAgents communique sur les promesses de vente passées au mois de septembre, quand les Notaires s'intéressent aux actes signés sur la période juin - août, correspondant à des promesses passées trois mois plus tôt... Dernière différence, MeilleursAgents fait des comparaisons d’un mois sur l'autre (au mois de septembre par rapport au mois d’août, par exemple), tandis que les Notaires publient pour un mois donné une moyenne des chiffres des trois derniers mois. Le prix de 8 350 euros/m² pour le mois d’août correspond ainsi à une moyenne du prix constaté en juin, juillet et août. La variation de 0,8 % est une comparaison par rapport à la moyenne sur trois mois à fin juillet, soit pour la période mai – juillet.

Au-delà de ces différences, le plus important est certainement que ces deux baromètres vont dans le même sens, celui d’un atterrissage désormais indéniable du marché parisien.

Les prix des appartements au m² en Île-de-France

(moyenne juin - août 2011 / variation par rapport à mars – mai 2011 / par rapport à juin – août 2010)

Les prix des maisons en Île-de-France

(moyenne juin - août 2011 / variation par rapport à mars – mais 2011 / par rapport à juin – août 2010)

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 02/11/2011 à 22:47 par totor2011

    @antoine les vendeurs vont finir par comprendre, mais attention l'acheteur lui aussi est tordu : en 2008, au plus fort des subprimes, baise de -10 %, les prix étaient relativement bas, mais tout le monde attendait le grand soir à -40 % sur 3 ans ! du coup les acheteurs attendent, ils ne revendent plus avant d'acheter, les vendeurs se retiennent pour attendre des jours meilleurs, du coup la baisse est annulée par la raréfaction de l'offre. C'est pourquoi on est reparti dans une hausse, alors qu'on est en crise financière et que le pouvoir d'achat immobilier baisse.

  • 0 Reco 29/10/2011 à 07:47 par nono-en-immo

    Cet article ne se lit pas facilement. Ce n'est pas en voulant aller trop vite en explication que l'on se fait mieux comprendre. Il aurait fallu être plus pédagogique dans l'explication de la différence de méthodologie. Moi j'dis ça j'dis rien...

  • 0 Reco 28/10/2011 à 00:43 par antoine

    tout a fait cher totor! mais avant que ces prprios voeux schnocs se decident a baisser de 20%... ca va etre dur.... mais ils commenvcent a comprendre!

  • 0 Reco 27/10/2011 à 18:47 par totor2011

    en même temps la baisse en glissant sur 3 mois ne veut rien dire : ce qui compte pour un vendeur c'est de savoir si les prix retrouvent le niveau de 2010, 2009, 2008, 2007, or pour le moment les prix ne nous ramènent pas 3 mois en arrière, pour parler de baisse il faudrait annuler la hausse de 21 % donc enregistrer une baisse de -17 %.

    Au lieu de vous exciter sur les baisses comptez ainsi : -17 % = 0 plus value par rapport à 2010, -20 % = 0 plus value par rapport à 2009.
    Même à 25 % on ne pourrait pas parler de krach mais d'effacement d'une bulle.

  • 0 Reco 27/10/2011 à 18:42 par totor2011

    en même temps à moins d'être mort si on revends c'est pour acheter, donc je m'en fiche un peu que le prix de vente baisse si ce que je rachète est moins cher : la raison pour laquelle un propriétaire vend cher c'est qu'il s'est renseigné avant sur le prix du marché pour acheter et il met en vente à ce prix

  • 0 Reco 27/10/2011 à 11:45 par hé-hé

    non, surtout pas acheter en ce moment... !!! ))) Il faut que ça crack !!!

  • 0 Reco 26/10/2011 à 18:08 par MisterHadley

    Pour qui sonne le gras...

    :D

  • 0 Reco 26/10/2011 à 16:41 par midève

    Merci mon bon "Toine".

  • 0 Reco 26/10/2011 à 13:00 par antoine

    chers acheteurs n'acheetr pas en ce moment ou alors negocier a mort! Prenez les proprios pour ce qu'ils sont: des vieux schnocs cupides!

  • 0 Reco 26/10/2011 à 12:59 par antoine

    surtour n'a

  • 0 Reco 26/10/2011 à 12:59 par antoine

    140 maisons en vente sur seloger a Palaiseau (125 il ya une semaine) !!

    ca monte ca monte, et rien ne se vend: :))))

  • 0 Reco 26/10/2011 à 12:57 par antoine

    toujours six mois de retard! :)))

  • 0 Reco 25/10/2011 à 23:29 par Line-Paul

    C'est fou, cette histoire de monte-et-baisse...

  • 0 Reco 25/10/2011 à 18:49 par hé-hé

    C'est exact ! Quand le niveau de prix atteindra le niveau du mois de mai ils vont resortir les chiffres de janvier pour dire : regardez nya-nya-nya... ça baisse jamais à Paris !!! Et sur une année c'est toujours la hausse. C'est c'la oui )

    L'idéal en ce moment si les acheteurs avaient fait le dos rond et les vendeurs avais mis tous leurs biens en vente !! ) Bel éclatement de la bulle des prix ne serait pas tardé )

    Mais bon on peut toujours rêver... en attendant l'empruntis nous confirme la hausse des taux sur 15, 20, 25 ans ) donc encore plus de dossiers de crédit en panique à prévoir ))))

  • 0 Reco 25/10/2011 à 18:31 par Journaliste@75

    Faux Bungle.

  • 0 Reco 25/10/2011 à 18:26 par bungle

    allons hadlaid, ne sois pas naif, ça fait des années que ces arnaqueurs de notaires disent que ça baisse pas et que ça baissera jamais, tu crois vraiment qu' ils vont changer d' avis...?

  • 0 Reco 25/10/2011 à 17:37 par Hadlaid

    Ca baisse depuis juillet et tout le monde le sait (sauf les pigeons), ce serait trop demander aux notaires de communiquer en ce sens???

  • 0 Reco 25/10/2011 à 16:09 par JACQUES51

    la pierre valeur refuge Ok, mais uniquement pour ceux qui peuvent s'autofinancer,pour les autres les conditions d'octroi de crédit vont considérablement se durcir, la fiscalité s'alourdit, la défiscalisation va s'alléger, l'environnement éco étant très mauvais, les voyants du financement passent au rouge ... il faut être réaliste, cela aura une incidence négative très importante sur le niveau des prix

  • 0 Reco 25/10/2011 à 15:56 par JACQUES51

    il faut comprendre l'article :
    les prix baissent mais la moyenne sur 3 mois comparée à la moyenne des 3 mois précédents ne baisse pas encore, mais ne va pas tarder à baisser.
    Si les notaires communiquaient aussi sur des données brutes et non sur des moyennes glissantes, ça serait plus simple à comprendre.

  • 0 Reco 25/10/2011 à 15:44 par MisterHadley

    Ouais, lapoliss, to "roules" pour lavieimmo..!

    :D

    Ce qu'il est important de bien comprendre, c'est que quelle que soit la tendance, si vous n'avez que 100€ en poche, vous ne pourrez JAMAIS prétendre à acquérir qoui que ce soit qui en valent 1 million...

    Même si ce qui vaut 1 million en valait deux six mois plus tôt, vous n'aurez toutjours QUE 100€ en poche, donc...

    ;)

    Bon, sur ce...

  • 0 Reco 25/10/2011 à 15:34 par pro de l'immo

    " La baisse en ce moment" d'accord mais l'immobilier se voit sur le long termes pas sur 5 ou 10 ans. ça baisse maintenant mais ça remonteras plus tard et les crises n'y feront rien. au niveau national entre 1978 et 2008 les prix ont augmentés de 561 % ...et des crises il y'en a eu depuis 1978 quand meme. La Pierre est devenu une valeur refuge au meme titre que l'or et plus les crises financière s'accentueront plus la Pierre retrouvera sa place de placement perenne et sans risque ( sur le long terme bien sur) dans le coeur de ceux et celles qui ont un peu de jugeotte et qui espere une retraite un jour.

  • 0 Reco 25/10/2011 à 15:21 par Lapoliss

    Nous sommes d'accord, mais pourquoi parler de "transformer les chiffres réels", quand l'auteur de l'article vous explique les différences entre les différents chiffres disponibles ? Enfin j'arrête là, après on va dire que je roule pour lavieimmo...

  • 0 Reco 25/10/2011 à 15:00 par hé-hé

    @Lapolisse. Il n'y a pas de complot, c'est l'offre et la demande. Ça montait quand les banques donnaient de l'argent pas cher et l'état faisait les cadeaux fiscaux pour sponsoriser la demande. Mais tout ça s'est bientôt fini. A qui ça ne plaît pas ? Aux agents qui vendent les biens. Alors tous les moyens sont bons pour annoncer que c'est toujours le moment d'acheter. On peut toujours trouver un moment dans le passé pour dire que depuis ce moment là l'immobilier a pris +X pour cent. C'est à dire parler aux acheteurs potentiels de la hausse de prix. C'est ce que fait cet article entre autres. C'est toujours la hausse par rapport au mois de mai. Mais moins que prévu.

    Alors que pour un acheteur potentiel ce qui est important de savoir si on est en phase de baisse c'est que ça sera moins cher demain, une semaine, un mois, un an plus tard... ça dépend de l'urgence d'achat.

    Et pour un vendeur aussi, celui qui a acheté pour vendre plus cher, aussi important de savoir qu'il vaut mieux mettre son bien en vente AUJOURD'HUI !!! Et faites le si vous en avez un, comme ça le marché sera encore plus inondé de biens et la baisse s'accéléra )

  • 0 Reco 25/10/2011 à 14:45 par Lapoliss

    @hé-hé
    L'article essaie précisément d'expliquer pourquoi les Notaires n'annoncent pas la même chose que Meilleursagents. Votre 1er commentaire laissait entendre que vous ne l'aviez pas compris. Quant à ce qui est des "pigeons", je n'ai jamais compris l'engouement des gens de ce forums pour la théorie du complot...

  • 0 Reco 25/10/2011 à 14:39 par hé-hé

    Lapoliss, je sauvegarde les chiffres de meilleursagents pour faire mes statistiques. Alors sur Paris : 1er août baisse de prix, 1er septembre baisse de prix, 1er octobre baisse de prix... A quoi sert de remonter vers le mois de mai pour dire ah là c'est encore la hausse mais mois forte que l'an dernier ou il y a trois mois. C'est nul ! L'état de la chose en ce moment c'est la baisse généralisée dans Paris. Et ils le savent depuis pas mal de temps ) Le reste c'est du marketage pour attraper les derniers pigeons )

  • 0 Reco 25/10/2011 à 14:36 par Poluxx

    Comme quoi, l'immo c'est avant tout une question de point de vue :)

  • 2 Reco 25/10/2011 à 14:35 par Jesse Darvas

    J'ai juste une remarque sur la première phrase de l'article: "La période d’euphorie de l’immobilier parisien touche à sa fin."
    Euphorie?? Pour les agents immobiliers payés à la commission, la Ville de Paris qui perçoit les droits de mutation et les héritiers de province qui touchent le jackpot à la vente de l'appartement familial de l'ancêtre, peut-être... mais pour les parisiens qui doivent trouver à se loger à des prix de plus en plus délirants (y compris ceux qui revendent pour acheter plus grand), parler de "cauchemar" serait plus approprié. Pourquoi le combat contre la "vie chère", et le "pouvoir d'achat", sur lequel tout le monde s'accorde lorsqu'il s'agit du prix de la farine ou de l'électricité, cesse-t-il dès qu'il s'agit d'immobilier? Alors que l'impact est évidemment sans commune mesure... En fait "d'euphorie", on a surtout connu à Paris une baisse extraordinaire de pouvoir d'achat sauf pour ceux qui avaient acheté avant... c'est-à-dire essentiellement les plus âgés. Le jour où la baisse des prix de l'immobilier sera reconnue comme ce qu'elle est (un gain de pouvoir d'achat), on aura fait un grand pas.

  • 0 Reco 25/10/2011 à 14:22 par Lapoliss

    "hé-hé", est-ce que vous lisez ce qui est écrit ?

  • 0 Reco 25/10/2011 à 14:10 par hé-hé

    Comment vous pouvez transformez les chiffres réels qui montrent la baisse à Paris depuis le mois d'août d'après meilleursagents en article qui ne parle pratiquement que de la hausse et fait pub pour les acheteurs potentiels déjà affolés. C'est simple, on remonte dans le passé et on compare toujours à la plus forte hausse, mai, juin... patati patata... un an plus tôt. Mais détrompez-vous ))) c'est la baisse EN CE MOMENT !!! Et c'est ça qui compte.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...