Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 17 février 2015 à 09h47

Les prix de l'immobilier pourraient baisser jusqu'en 2020


Les prix pourraient continuer sur la pente douce
Les prix pourraient continuer sur la pente douce
Les prix pourraient continuer sur la pente douce (©Fotolia)

Les prix de la pierre devraient rester sur la pente douce en France au moins cette année et l'an prochain. Mais aussi probablement durant les cinq prochaines années, selon une étude de Xerfi.

(LaVieImmo.com) - -2,7 % en 2015, -1,1 % en 2016. Telles sont les projections de Xerfi pour l'immobilier français, selon une étude rapportée par Les Echos. La correction déjà observée depuis 2012 devrait donc se poursuivre, et ce possiblement jusqu'en 2020, quoique de manière ténue.

Le repli, qui était perceptible jusqu'alors « pour les ventes dites forcées, dans le cadre d’un décès ou d’un divorce, mais aussi, et c’est nouveau, pour les opérations menées par les secundo accédants à la recherche d’un bien plus grand ou de meilleure qualité », souligne le groupe d’études.

Redressement des ventes

Malgré la baisse, les marchés du neuf comme de l'ancien devraient se redresser à la vente. Toujours dans la continuité de 2014 pour l'ancien, mais pas pour le neuf. Ainsi, Xerfi prévoit quelque 740 000 unités vendues dans n'ancien en 2015 et 2016. Enfin, côté neuf, « les mises en chantier de logements devraient également progresser de 8,4 % en 2015 et de 11,6 % en 2016 à 360 000 unités », rapporte le quotidien.

Prix Immobilier

Les prix au m2 de votre ville

La tendance devrait être confortée par la bassesse des taux d'intérêts, mais aussi la réouverture du PTZ à l'ancien sous conditions de travaux dans certaines zones rurales, qui devrait encore soutenir le marché.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 23/02/2015 à 19:59 par Julie

    La bourse est aussi en pleine bulle les 2 exploseront peut être en même temps.

  • 0 Reco 23/02/2015 à 14:07 par toto

    faut relativiser, c'est une bonne choses que les jeunes achètent a un prix bullesque.
    Ils ont pas assez intelligent pour pour calculer et faire des recherches historiques sur les prix, il gobent tout ce que les agents immo racontent ces naifs.
    Du coup ca fera des bons travailleurs bien dociles, car faudra bien rembourser les traites chaque mois.
    Ca fera des concurent en moins dans 3 ans quand les prix auront fait -40%, temp mieux.
    Pendant ce temps la bourse est déjà à +10% en 2 mois.....

  • 2 Reco 20/02/2015 à 12:16 par Gaston

    ...ce sont surtout des jeunes, faute d'information transparente sur l'immo, qui se feront plumer...les proies idéales dont se goinfrent déjà depuis longtemps les lobbys immo.

    Valeur refuge, parcours résidentiel, protection à la retraite, peut pas baisser bla bla bla...

  • 1 Reco 19/02/2015 à 22:04 par Jojo

    @lolito : Et les frais de crédit...surtout les frais crédit...

  • 0 Reco 19/02/2015 à 19:27 par lolito

    ahah le fameux "parcours résidentiel" ou plutôt 'fumeux' parcours résidentiel où au lieu de payer qu'une fois les frais de notaire + agence vous les payez fois 3, au studio d'abord pour commencer petit, au f2, et pour finir en beauté au f3/4...
    ceux qui croyait avoir fait une "bonne affaire" vont redescendre un peu sur terre d'ici 5 ans...

  • 1 Reco 19/02/2015 à 18:56 par PIERRE

    le "quand" peut arriver dans plus de 20ans comme au japon

  • 0 Reco 19/02/2015 à 11:22 par dodo le saumon

    @jéjé : c'est pas "si", c'est et "quand les taux remonteront, bonjour le carnage".

  • 0 Reco 18/02/2015 à 22:56 par Jojo

    Voilà de quoi conforter les attentistes....mais ceux qui croyait au fameux "parcours résidentiel" doivent le sentir passer.

  • 0 Reco 18/02/2015 à 19:19 par PIERRE

    des prévisions jusque 2020 alors qu'on ne sait pas si la Grèce sera encore dans la zone euro dans deux mois avec l'effet moutonnier que cela peut engendrer.

  • 0 Reco 18/02/2015 à 15:46 par Jéjé

    Oui et si d'ici là les taux remontent, ne serait-ce qu'un peu, bonjour le carnage....

  • 0 Reco 18/02/2015 à 15:31 par Totem

    Ca ferait donc 8-9 ans de baisse depuis le point haut de 2011. C'est assez plausible, même s'il est plus vraisemblable que la baisse sera un peu plus longue et très certainement suivie d'une période significative de stagnation. Ca pose le problème de ceux qui ont acheté à partir de 2010 dans l'optique d'entrer dans le fameux "parcour résidentiel" (qui est mourru pour de bon et pour un long moment). Mais cela permettra de maintenir, voir relancer les opérations d'achats/vente de biens immobiliers. Ceux qui ont acheté trop petit ou mal placé ne seront pas à la fête...

  • 0 Reco 17/02/2015 à 12:39 par Friand

    Ils prévoient sans doute encore une petite baisse des taux car les banques ont encore de la marge.
    C'est ce qui justifie la baisse plus légère en 2016.
    Ce scénario est assez probable.
    Par contre après, les taux devraient finir par remonter ou alors c'est cheaté et on se fait enfumé par la finance !

  • 2 Reco 17/02/2015 à 10:55 par Maxou

    Faudra nous expliquer pourquoi ca baissera moins en 2016, alors que les taux ne peuvent quasiment plus descendre, et que le marché s'installera de plus en plus dans sa longue période d'excès d'offre (démographie, baby boomeurs qui passent massivement d'un âge "d'acheteur" à un âge de "vendeur").

  • 1 Reco 17/02/2015 à 10:05 par Etiennette

    Les Irma de l'immo sont de retour. Mais jusqu'à présent ils se sont pas trop gourés.

  • 2 Reco 17/02/2015 à 10:01 par marc19

    Faire des "études" pour dire à la sortie que l'on est sûr de rien ............ que peut-être que oui , que non ..........
    On se fout du monde .
    Ils sont payés en plus .


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...