Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobiliervendredi 27 avril 2012 à 10h39

Les prix de l'immobilier pourraient chuter de 40 % d'ici 10 ans


Un immobilier en fin de course, après éclatement de la bulle ?Un immobilier en fin de course, après éclatement de la bulle ? (©Fotolia)

Après avoir soutenu l’hypothèse d’une bulle immobilière en France, dont le « paroxysme » a été atteint l’année dernière, le cabinet PrimeView livre ses prévisions d’une baisse des prix entre 30 et 40 % dans les 5 à 10 ans.

(LaVieImmo.com) - Est-ce la fin de « l’exception française », qui a permis de maintenir les prix de l’immobilier à un haut niveau dans l’hexagone contrairement au mouvement général observé en Europe ? C’est ce que privilégient les stratégistes Pierre Sabatier et Jean-Luc Buchalet de chez PrimeView, dans le dernier volet d’une étude en trois parties consacrée à l’immobilier, sur le site primeview.fr. Ils prévoient ni plus ni moins que la baisse des prix devrait se situer « entre -30% et -40% au cours des 5 à 10 prochaines années ».

« Une correction forte, durable et généralisée »

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

PrimeView pense aujourd’hui que le marché est sur la pente d’ « une correction forte, durable et généralisée ». Et ce, après la disparition d’un certain nombre de leviers ayant soutenu « une bulle de valorisation de très grande ampleur, ayant sans doute atteint son paroxysme au cours de l’été 2011 ». Ce qui s'observe sur le front du crédit, avec la diminution progressive de l'apport personnel, la hausse des taux ainsi que de la baisse de la durée des emprunt. Tout comme plus généralement « la disparition progressive du soutien inconditionnel du secteur par l’Etat ». Dans sa dernière étude en date, l’expert faisait aussi part de l’étroit lien entre la bonne tenue de l’immobilier et un « profil démographique porteur » ; profil qui ne l’est plus aujourd’hui avec le vieillissement de la population et, partant, avec la diminution relative des actifs et donc d’acheteurs potentiels.

« Incrédulité et déni  » face à la bulle

Fervent défenseur de la théorie d’une « bulle gigantesque en France », Primeview avait jugé que depuis 1998 la flambée des prix de 161 % sur le marché français ne pouvait s’expliquer ni par « l’inflation générale des biens et services », ni par « l’augmentation du revenu disponible des ménages ». Si la théorie est loin de rassembler économistes et observateurs, ceux-ci font « aujourd’hui au début de son dégonflement (…) preuve d’un mélange d’incrédulité et de déni face au mouvement baissier qui se dessine », tacle Primeview.

Des prévisions plus ou moins partagées

Quoi qu’il en soit, et si le sujet divise, les perspectives baissières sont pour le moins partagées. De son côté, Standard & Poor’s a estimé dans une étude que les prix pourraient se replier en cumulé de 15 % d'ici la fin 2013. Un scénario réaffirmé par l'agence de notation dans une étude publiée mardi, précisant que la production de crédit pourrait baisser de 30 % d’ici la seule la fin de l’année.

Dans le plus court terme, et concernant le seul marché parisien, les Notaires franciliens ont fait part hier de prévisions de baisse de 3,4 % en quelques mois, entre les 8 380 euros le mètre carré moyen atteints au mois de novembre et les 8 100 euros qui devraient être constatés en juin. Un mouvement qui est déjà là, puisqu'ils ont annoncé pour les seuls mois de novembre et février une contraction de 1 %.

Retrouvez les prix de l'immobilier au m², ville par ville

Léo Monégier - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 21/02/2014 à 15:55 par Lubino

    Les annonces de prêts entre particuliers n’ont jamais été aussi nombreuses sur le net, mais pour trouver une offre de prêt entre particuliers sérieux, c’est une autre histoire. Que le prêt se fasse entre amis, conjoints, sous seing privé ou par le biais d’un particuliers prêteur, la transmission d’argent doit toujours se faire en respectant certaines règles, ne serait-ce que pour éviter les arnaques qui pullulent dès que l’on recherche un crédit entre particuliers.

    Quand on parle d’emprunt d’argent entre particuliers, on peut évoquer le dons d’argent entre amis, entre époux et concubins, mais la façon la plus sûre d’emprunter de l’argent en toute sécurité sans risquer de se brouiller avec ses proches ou de se faire avoir par un habitué des arnaques sur le web, c’est encore mieux de passer par un particulier sérieux, habitués des prêts d’argent entre particulier. je viens souvent en aide aux personnes en difficultés financières, qui ont besoin d'une aide afin de réaliser leurs projets, ou besoin pour rembourser leur dettes et repartir sur de bonnes bases. Alors si vous désirez un prêt d'argent sérieux, veuillez m'écrire directement par e-mail: lubino70@hotmail.com

  • 0 Reco 21/02/2014 à 15:49 par caroline

    Bonjour,
    Je viens juste de Prendre part de vos requêtes de demande de prêt sur le forum et je tiens à vous dire de ne pas trop vous déranger. Et aussi méfiez vous des annonces du net car plus de 90% de ces annonces sont frauduleuses. Je m'étais fait arnaquer de 1600€ en sollicitant un prêt.

    Mais par la suite ma copine m'a parlé d'un Mr Nommé Jean-Maxime LUBINO qui accorde de prêt de particulier à particulier à un taux convenable. J'ai pu obtenir un prêt de 25000€ sans payer des frais bidons comme le demande souvent les sales escrocs, ce qui m'a permis d'acheter une voiture Clio pour le travail et j'ai pu offrir un cadeau à mon petit fils qui fêtait son anniversaire . Sans vous mentir ce Monsieur est vraiment un homme de foi.

    Alors si vous êtes toujours dans le besoin je vous conseillerais juste de lui contacter par : lubino70@hotmail.com

  • 0 Reco 29/08/2013 à 16:56 par jocelyn tardif

    Offre de prêt serieux ici c est mr : jocelyn tardif le chef de notre service Offre de prêt serieux Nous faisons des prêts de 5.000 à 1.200.000 € à toute personne ou entité, ou des chefs d'entreprise individuels du monde entier, ou la banque privée, qui ont besoin de financement pour consolider des dettes. Si vous êtes intéressé s'il vous plaît contactez-nous au:jocelyntardif@hotmail. fr

  • 0 Reco 27/08/2013 à 15:47 par jocelyn tardif

    Offre de prêt serieux ici c est mr : jocelyn tardif le chef de notre service Offre de prêt serieux Nous faisons des prêts de 5.000 à 1.200.000 € à toute personne ou entité, ou des chefs d'entreprise individuels du monde entier, ou la banque privée, qui ont besoin de financement pour consolider des dettes. Si vous êtes intéressé s'il vous plaît contactez-nous au:jocelyntardif@hotmail. fr

  • 0 Reco 09/07/2013 à 19:42 par melisa

    Bonjour, Je suis Mme Delarue Melissane nationalité française obtenir des prêts pour plus de deux ans. J'ai été arnaqué plusieurs fois que c'est triste sur les sites de prêt entre particulier désirant un prêt est pour beaucoup de gens. J'ai finalement trouvé un prêteur particulier (Un monsieur ° catholique) finalement aider à trouver mon prêt de € 90.000, donc je suis très heureux que j'ai pris mon temps pour témoigner car actuellement seuls herbivores sur le réseau qui ne blesse les gens.si vous êtes toujours dans le besoin je vous conseillerais juste de lui contacter par : domini.lauren@live.fr.

  • 0 Reco 09/07/2013 à 19:04 par teresa

    Bonjour J'ai retrouvé le sourire c’est grâce à ce Mr DOMINIQUE LAURENT , que j'ai reçu un prêt de 60.000€ et quatre de mes collègues ont également reçu des prêts de ce monsieur sans aucune difficulté. Je vous conseille de ne plus vous trompez de personne si vous voulez effectivement faire une demande de prêt d’argent pour votre projet et tout autre. Je publie ce message parce que Mr DOMINIQUE LAURENT m’a fait du bien avec ce prêt. C'est par le biais d'un ami que j'ai rencontré cet homme honnête et généreux qui m’a permis d’obtenir ce prêt. Alors je vous conseille de le contacter et il vous satisfera pour tous les services que vous lui demanderez. Voici son adresse électronique:domini.laur en@live.fr

  • 0 Reco 09/07/2013 à 18:37 par fadette

    Bonjour
    Je suis Mme Fadette a la recherche de prêt depuis plus de 1an
    J' ai été beaucoup de fois arnaqué sur des site de prêt en voulant fait un prêt chez plusieurs personne a la fin je ne reçois rien .Mais heureusement j'ai trouvé un homme généreux aimable et compréhensible qui m'a aidé et j'ai obtenu mon prêt de 12000€ la semaine passée.Donc vous qui êtes dans le besoin comme moi vous pouvez lui écrire et
    lui expliquer votre situation il pourra vous aider son mail :
    domini.lauren@live.fr

  • 0 Reco 09/07/2013 à 17:14 par paola

    Bonne nouvelles à tous, j'ai enfin trouvé quelqu'un d’honnête sur le net, celui ci vient de me sauver, sans aucun frais préalable, juste en remplissant les conditions exigée, je viens de recevoir mon prêt de 25000 en 72heure, vraiment c'est incroyable...Sans aucun frais.
    vous voulez en finir? c'est la seule bonne adresse que je vous conseil: domini.lauren@live.fr.
    Enfin enfin je l'ai ce prêt, fini mes problèmes.

  • 0 Reco 09/07/2013 à 16:01 par gabia

    Bonjour Je me norme Gabia. Je voudrais juste témoigner ma reconnaissance a un monsieur du nom de DOMINIQUE LAURENT qui ma fait un prêt 10000€ car j étais un interdit bancaire et il a fait ce prêt sachant que j étais une femme dans le besoin ça mis du temps mais je suis arrivée a avoir ce prêt de cette bonne dame qui as eu le courage de rendre ce service je la remercie énormément que DIEU le bénisse pour ce que il a fait pour moi je ne voudrais pas être ingrat je voudrais vous laisser son e-mail afin que vous rentiez en contact avec lui .Alors si vous êtes toujours dans le besoin je vous conseillerais juste de lui contacter par : domini.lauren@live.fr

  • 0 Reco 12/07/2012 à 13:35 par The Stooge

    n'en déplaise à Mr Thierry94 qui devrait porter plus d'attention à la provenance de ce qu'il fume, sous peine de continuer à étre la victime d'hallucinations persistantes !

    "On parie combien que ça ne chute pas? Allez, je pousse même la folie jusqu'à prédire une hausse de 20% sur les cinq prochaines années..."

    Reste à espérer que sa bétise n'augmente pas de 20% elle aussi !

  • 0 Reco 12/07/2012 à 13:28 par The Stooge

    Immobilier, le changement........c'est maintenant !

  • 0 Reco 28/06/2012 à 18:36 par koenings21

    je suis bien daccord il y a à peine 10 ans on acheter pour 2 à fois moins chere , est ce que vos salaires ont été multiplié eux ? c'est des surfaces devenues vraiment petites ; des T3 à 55m2 au lieu de 75 m2 . Me sorté pas il manque 800000 logements en france ; c'est faux il y a 1 350 000 logements vacans c'est juste qu'ils manquent des appartements en cohérence avec les salaires ; ou etre courageux, se serrer la ceinture pendant 25 ans , j'appel ça de la folie ; à bon entendeur .

  • 2 Reco 25/06/2012 à 16:07 par fifi

    les gens vivent dans leur bulle et qd elle va leur exploser à la figure : ils pleureront comme des madelaines
    allez il est l'heure de se réveiller !!!!!!! la crise est là - les banques sont toutes liées les unes les autres et ce, de manière internationales - rien ne pourra s'arranger tant que cette bulle financières n'explosera pas
    en plus, acheter du vieux engendre des frais de notaire importants- construire une maison sur un terrain de 300 m2 où l'on voit le voisin prendre sa douche : quelle idée fantastique

  • 3 Reco 25/06/2012 à 16:04 par fifi

    qd on voit qu'une maison de 100 m2 se vend à 400 000 euros à briançon ; on se demande bien qui peut bien contracter un tel crédit dans un coin aussi perdu - tout cela pourquoi : parce que à 5 km il y a une immense station de ski
    non mais, je reve - les proprios croient posséder des maisons en or- qu'ils ne vendent pas - mais ils continuent à en vouloir des prix exhorbitants.......

  • 0 Reco 27/05/2012 à 23:43 par Dieu

    Une baisse de 21,718%
    lolb

  • 1 Reco 27/05/2012 à 23:14 par maxime

    pas très sérieux de dire -30/40%
    une crise violente c'est 20%.

    aujourd'hui je constate simplement que lorsque l'on veut se loger il manque d'offre, si les prix baisse, les promoteur construirons encore moins....et la demande sera toujours insatisfaite. donc nous irons sur une situation de blocage mais pas de baisse de cette ampleur.

    c'est n'importe quoi leur prévision, il manque 800 000 logement en france, c'est ça le problème

  • 1 Reco 26/05/2012 à 16:38 par Saint-Exupery

    Remercions nos élus successifs d'avoir eu des idées lumineuses de créer toutes ces lois de défiscalisation dont la toute dernière, la Scellier, une des plus scandaleuse de toutes, ayant conduit à l'explosion des prix d'une part et d'autre part à avoir créer des rentiers qui n'ont même pas besoin de se lever tôt le matin.

    Et dire qu'un candidat a dit en 2007, je veux une France de propriétaires. Mdr. Lol. Il a créé Sceliier et les prix ont tout simplement explosé (neuf et ancien) ayant conduit à l'augmentation des loyers évidemment. Pas besoin d'être un spécialiste pour analyser puis comprendre dont les nombreux avantages à en tirer.

    Tout le monde y gagne :
    - l'Etat : la TVA, les frais de mutation, et d'autres inavouables (que je garderai pour moi)
    - les banques : maintien d'une activité de crédit aux particuliers pour créer de la croissance
    - les promoteurs : à la source de la demande auprès du Parlement
    - les municipalités : les taxes sur les valeurs locatives notamment

    Actuellement, en mai 2012, en Lorraine, 81 000 logements sont vacants (non habités) sur 1 116 027 logements au total ! Voilà une autre réalité que peu d'entre-vous connaisse. Et ce n'est que la Lorraine.

    Il est temps que ce système s'écroule et qu'on revienne à des prix en adéquation avec les salaires.

  • 0 Reco 26/05/2012 à 11:45 par Kozy

    Tout cela c'est bien beau, on oublie qu'en période de crise extrême comme aujourd'hui, les investisseurs préférèrent privilégier les bien réels (et jusqu'ici ils n'ont pas eu à s'en plaindre ).

  • 0 Reco 16/05/2012 à 01:15 par Thierry94

    article a sauvegardé et à resortir dans cinq ans... On parie combien que ça ne chute pas? Allez, je pousse même la folie jusqu'à prédire une hausse de 20% sur les cinq prochaines années...

  • 2 Reco 09/05/2012 à 13:06 par antoine

    laissez les faire monter les prix cher hehe!

    de toute facon, l'argent on ne peut pas l'inventer sur notre compte en banque! les prix sont trop élevés, point

  • 0 Reco 09/05/2012 à 13:04 par hé-hé

    meilleursagents pour l'instant ont annoncé le contraire pour le 1er avril... un bull-trappe ?

  • 1 Reco 09/05/2012 à 12:55 par antoine

    detail du calcul

    prix de base X

    nouveau prix

    y = X* (1 + 1.5 ) * 0.6 = 1.5 X

    ca équivaut à un augmentation de 50% en 10 ans!

    d'autres questions?

  • 0 Reco 07/05/2012 à 10:05 par Mouhahahahahaha

    "Réfléchissez bon dieu! 150% en 10 ans suivi d'une baisse de 40% c'est 10% de baisse. Faites le calcul."

    Oui, détaillez nous le calcul svp?

  • 0 Reco 06/05/2012 à 02:47 par Précisions pour steph190327

    1) si vous prenez 1997 comme référence / base de tous vos calculs (comme le fait la plupart des gens), alors que 1997 était le bas du marché... forcément la hausse des prix de l'immo paraît démesurée. Donc, relativisons!
    2) Vous dites "lorsque les banques souhaiteront corriger le marché à la baisse": pourquoi donc? Quel serait leur intérêt??
    3) les prix et la politique: les élus locaux n'ont AUCUN intérêt à une baisse des prix. Pouquoi? Parce que certains impôts locaux sont fonction des prix. Prix élevés = recettes élevées pour la municipalité (à volumes constants). Si les prix baissent, comment voulez-vous équilibrer un budget? Soit en baissant les dépenses, soit en augmentant d´autres impôts, ce qui dans tous les cas ne fera plaisir à aucun des électeurs...

  • 1 Reco 06/05/2012 à 02:34 par calculs à 2 francs

    @baisse: les maths, c'est pas votre truc. Une baisse de 40% qui suit une hausse de 150%, ca fait au total une hausse de 50%. Ca fait près de 4% de hausse en rythme annuel (si on calcule sur 11 ans), ce qui reste correct, non?

  • 2 Reco 05/05/2012 à 22:56 par baisse

    Réfléchissez bon dieu! 150% en 10 ans suivi d'une baisse de 40% c'est 10% de baisse. Faites le calcul.

  • 1 Reco 04/05/2012 à 20:49 par steph190327

    Entre 1997 et 2007, l'indice des prix de l'immobilier a augmenté 5,1 fois plus vite que celui des prix à la consommation...les prix en 2011 sont au niveau de ceux de 2007.
    Il est bien évident que cette hausse n'a pas été rationnelle au regard aussi de l'évolution des salaires sur la période. Elle a été permise par les Etats, qui ont trouvé là un secteur de croissance pendant dix ans, sous couvert (sous l'influence ?) des banques commerciales.
    Nous en paierons, comme toujours, l'addition lorsque les banques souhaiteront corriger le marché à la baisse.
    Comment ne pas croire que nos politiciens ne sont pas complices de cette hausse déraisonnée ? Alors qu'il suffirait, par des décisions de nos élus locaux, qui dans les grandes agglomérations ont pour nombre d'entre eux, des mandats nationaux, de libérer du foncier pour augmenter l'offre, à la hauteur de la demande, et ainsi réguler le marché ? Mais les élus sont avant tout là pour se faire réélire...construire n'est pas forcément populaire : quand l'intérêt particulier téléscope l'intérêt général. Il y a de quoi se désespérer !

  • 4 Reco 04/05/2012 à 18:30 par dantes

    le problème avec les prévisionnistes c'est qu'ils se trompent 11 fois sur 10. pourquoi? parcequ'ils raisonnent avec les éléments du passé et sont totalement incapables d'imagner le futur.
    A l'epoque du chauffage au bois on avait calculé que le monde serait déforesté dans les 30 prochaines années et qu'on ne pourrait plus se chauffer. puis est arrrivé l'utilisation du charbon. dont les experts nous avaient indiqué qu'il n'y n avait plus que pur X années. puis sont arrrivés celle du pétrole et du gaz . et on nous dt que dans 15 ans tout sera épuisé puis sont arrivés les autres énergies. puis ....
    le prix de l'imo c'est loffre et la demande. et personne ne peut prévoir lé demande .
    exemple : COLIN AVENUE le long de la plage de south beach à Miami fait + de 20 KMS. les immeubles y font 30 à 40 étages de haut. avec la crise vous pouvez trouvez des appartement de 100 M2 de standing vue mer à moins de 1000€ du m2.l'offre est illimitée.pas la demande.
    La bonne partie de la Croisette à Canes fait 500 m avec des immeubles de 7/8 étages maxi. le m2 vue mer tourne autour de 30.000€. la demande est abondante, internationale ( en attendant d'être pourquoi pas intergalactique ???) , l'offre est rare !!!
    y'a des coins qui vont donc peut-être baisser. mais il y en a da'utres ( Paris, les centres des métropoles et les cotes notamment) qui n'ont pas fini de monter.
    la prévision économique c'est comme la prévision météo dont on a qu'une certitude, c'est le temps qu'il a fait la veille!!!!

  • 1 Reco 04/05/2012 à 13:17 par antoine

    "sache qu'ils permettent à beaucoup de se loger!"

    on devrait surement leur décerner la médaille de la bonté divine... sniff j'en pleure...... que d'emotions...... :)))

    Moi aussi je loge loge quelqu’un, en l'occurence moi -meme et ma famille car je suis prorio! Devrait-on aussi me donner uen medaille? :))

  • 3 Reco 03/05/2012 à 17:52 par kikim

    @ tybimmo Ahhh cette génération 68 qui c'est battu contre les vieux cons de l'époque vient nous faire la morale. Mais dites moi est-ce normal de vouloir tuer la nouvelle génération qui ne cherche qu'a vivre convenablement et donc de payer des loyers ou des biens à leur juste valeur ? Les jeunes ne peuvent plus acheter vos biens et encore moins les louer. Alors il va falloir vous y faire, fini le LOTO.

  • 1 Reco 03/05/2012 à 12:42 par Pas tout à fait d'accord

    @tybimmo
    Je me demande à quel moment j'ai insulté les propriétaires.
    J'avais une discussion argumentée rationnelle et courtoise avec Julie jusqu'à votre intervention qui ne VOUS élève pas.
    Je pense que l'immobilier est en pleine bulle et que comme toutes les bulles, elle explosera bientôt. Où voyez vous de la jalousie ou le choix d'une France de pauvres ?

  • 4 Reco 03/05/2012 à 10:43 par on se calme.....

    j'aime bien passer de temps en temps ici lire les sempiternels avis "éclairés" des pro et anti-propriétaires ...c'est toujours un grand moment de franche rigolade....n'y a t'il donc ici que des investisseurs se crêpant le chignon pour savoir si l'immobilier est ou n'est pas un bon placement??? alors que 90% des propriétaires sont tout simplement des français moyens qui ont décidé un jour de devenir propriétaires de leur logement plutôt que d'en louer un! même si le scénario catastrophe du cabinet PrimeView se réalise qu'est ce qu'une baisse de 40% des prix dans les 10 prochaines années quand ils ont augmenté de plus de 150% depuis 10 ans? on a déjà connu ce scénario dans les années 90 et le pays s'en est remis , non? et dernier point: si ma maison perd 40% quand je la revends, je vais racheter une autre maison qui aura aussi perdu 40%, donc financièrement où est le problème..? il faut raisonner en termes d'échange et pas uniquement en terme de plus ou moins value financière....certes il restera toujours un problème pour celui qui a fait un emprunt total pour acheter au plus haut et qui est contraint de revendre rapidement (divorce, décès, perte d'emploi, etc...) au moment où le marché a entamé une forte correction à la baisse....mais contre ces aleas de la vie il n'existe pas de remède miracle....

  • 0 Reco 03/05/2012 à 10:19 par tybimmo

    A l'attention de "pastout a fait d'accord"
    les vieux c... de proprios te disent bien des choses! sache qu'ils permettent à beaucoup de se loger!
    La jalousie ne vous élève pas
    Choisissez entre une France de riches ou une France de pauvres, manifestement, votre choix est fait

  • 5 Reco 01/05/2012 à 15:27 par antoine

    la France est le seul pays en europe qui essaie de maintenir l'immobilier sur perfusion a coup de depense publique (nos impots). Si l'allemagne sen sort aussi bien, cest qu'elle a su empecher l'explosion des prix! les gens depensent leur argent en consommant, pas en enrichissant des vieux c.. de proprios ou les banques

  • 2 Reco 01/05/2012 à 14:16 par Pas tout à fait d'accord

    Vigueur démographique... Une nouvelle illusion. Premièrement, on arrive dans le papy boom : augmentation du nombre de retraités dont certains devront vendre pour maintenir leur niveau de vie. Il y a moins d'actifs qui doivent se loger en centre ville. La vigueur démographique dont vous parlez c'est l'augmentation du nombre de naissance qui est due à l'immigration, assez peu représentée au centre de Paris.
    Surtout n'oubliez pas que ce qui compte n'est pas le nombre d'acheteurs mais leur solvabilité. A 8360 euros le m2, il n'y a pas grand monde.

  • 2 Reco 01/05/2012 à 14:04 par julie

    Personnellement, je n'espere pas de hausse ni ne compte sur des futures politiques économiques. il faut etre bien naif pour croire que l’addiction a l'endettement des pays occidentaux n'aura pas de conséquence a terme sur la monnaie et sur notre quotidien.

    L'immobilier quoi qu’il se passe répond a une des fonction les plus primaire de l'homme: se loger, chez beaucoup il sert aussi de marqueur social.
    En France l'engouement pour l’habitat est immense, il suffit de voir toutes les émissions de deco (et sinon vous ne seriez pas en train de prêcher dans le vide depuis des années sur internet ! ) etc ... et la vigueur démographique empêchera votre krach de -40%, particulièrement dans les zones économiques importantes.

  • 2 Reco 01/05/2012 à 12:47 par Pas tout à fait d'accord

    Franchement, compter sur les futures politiques économiques pour espérer la hausse ou le maintient des prix de l'immobilier est illusoire. L'Etat a soutenu le prix de la pierre jusqu'en 2011, il a désormais remplacé toutes les aides par un matraquage fiscal et ce n'est pas prêt de s'arrêter. Sa seule intervention directe en matière immobilière consistera a relancer le bâtiment (fortement créateur d'emplois), c'est à dire augmenter l'offre et mécaniquement faire baisser les prix.
    Je n'ai pas la moindre idée des effets indirects des politiques à venir sur la pierre, mais les placements alternatifs sont légion. La pierre est un mauvais investissement (très peu liquide, lourdement taxé, peu rentable, tous les oeufs dans le même panier...), a fortiori en période de baisse des prix.

  • 1 Reco 01/05/2012 à 10:12 par julie

    @ Pas tout à fait d'accord
    on n'est pas loin d'un triplement mais mais c'est toujours sensiblement moins qu'en Irlande.
    on peut pas comparer paris a Berlin, ville , moderne et immense, d'un pays en déclin démographique et qui n'est pas du tout centralisé comme la France.
    Rome est une capitale d'envergure bien moins importante que paris, malgré ça ses prix tournent encire dans les 10000€/m² dans Rome centre .... même si ce ne sont que des prix de présentation, on est d’accord ...
    "Les investisseurs vont donc déserter durablement " c'est votre "durablement" que je conteste, rien ne permet de l'affirmer, il peut se passer énormément de choses d'ici les 4-8 ans nécessaires a une telle baisse et lorsque l'on connait un peu la physionomie du gros des proprios parisiens, ce ne sont pas le genre a être pressés de vendre vu leurs patrimoine et revenus.
    Quand a la relance de la croissance de hollande et le futur "plan marshall" ainsi que les eventuels nouveaux "Quantitative easing" à l’européenne qui vont être encore probablement etre nécessaire pour soutenir l’économie, il y a des chance que cela aboutisse à de l'inflation.....
    dont l'immobilier reste un rempart tangible ce qui explique la résistance de Paris, qui, malgré des rendements anémiques de 2-3%, représente une garantie aux yeux des Français mais aussi de nombreux etrangers

  • 3 Reco 30/04/2012 à 21:56 par exchanger

    100% de hausse = 50% de baisse pour info :)
    - 40% je suis acheteur
    Bisous

  • 1 Reco 30/04/2012 à 19:33 par Pas tout à fait d'accord

    @julie
    En ce qui concerne Paris, on n'est pas loin d'un triplement des prix depuis le creux de la vague en 1998.
    Vous comparez Paris à New York. Paris est plus chère que Manhattan ! Cherchez l'erreur.
    Quant à "l'effet capitale", le prix moyen du m2 à Berlin est autour de 3000, 4600 à Rome, également très attractive pour les étrangers.
    Les taux ? Ils peuvent baisser de 0,5 et monter de 2 ou 3 points.
    Vous semblez croire que l'alternative est propriétaire à Paris ou en banlieue ? Et la location ? Songez qu'à partir de 2% de baisse annuelle, la baisse des prix finance le loyer : mieux vaut attendre.
    Moi non plus je n'ai aucune certitude, mais si les acheteurs sont rationnels, de toute évidence, les perspectives de hausse sont faibles (5% maxi ?) voire nulles alors que les perspectives de baisse sont vertigineuses. Les investisseurs vont donc déserter durablement un marché qui ne constitue plus une valeur refuge. Il ne reste plus que les ménages (avec 330 000 euros pour les chanceux), qui n'ont pas intérêt à acheter en ce moment.
    Résultat inévitable : baisse durable de la demande.
    Un facteur ne changera jamais : de nombreux vendeurs sont contraints de vendre (divorces, décès, chômage, mutation, retraite, surendettement, prêts relais,...) alors que personne n'est jamais contraint d'acheter.

  • 0 Reco 30/04/2012 à 19:29 par bungle

    l exception française ? Vous rigolez j' espère, il faut dire : la bêtise incomensurable française, ça sonne mieux...

  • 1 Reco 30/04/2012 à 19:26 par bungle

    Arrêtez avec Paris, cette ville est pourrie, polluée sans compter l' insécurité et trop cher.... hé hé hé

  • 0 Reco 30/04/2012 à 18:47 par julie

    @ pas tout a fait d’accord

    source : http://resultat-exploitat ions.blogs.liberation.fr/ finances/2010/10/immo.htm l
    " L’Irlande, dans un contexte de bulle généralisée, tient la palme avec des prix multiplié par 3.5 en 10 ans et qui commencent à plafonner avant même que la crise n'éclate "

    les prix parisiens sont en effet plus montés que ceux de la France en général, mais l'attractivité de Paris s'est INCONTESTABLEMENT renforcée cette dernière décennie (l'effet capitale ;; telle Londres ou new york ...) , l'IDF est la 1ere région éco européenne et sa banlieue souffre de graves sous-capacités au niveau des transports ce qui protège paris intramuros (qui a une superficie relativement faible et limitée) de tous krach à mon avis. et puis arrêtez de comparez paris de maintenant a paris des années 80-90, la ville a complétement changée, fini les enclaves populaires, tout s'est gentrification énormément,il n'y a presque plus de réserve a boboisation, fini les autoroutes en plein centre, merci delanoé

    un effet de tole ondulé me semble plus probable même si je ne préfère pas vraiment me lancer dans des prévisions qui, en matière immobilière, sont toujours très hasardeuses, le passé nous l'a prouvé, tant les paramètres qui influent sont nombreux et changeants

    la chute des crédits en ce début d’année est très violente c'est vrai, il y a beaucoup d'aides qui ont été retirées, l’élection présidentielle, le regain de la crise etc ..

    - les aides ne risquent pas trop de revenir à mon avis (mais qui sais avec Francois hollande !? )
    - mais quid des taux ? vont t'ils encore baisser, monter ? personne ne peut en être sur. la fin de l’élection progressivement fixer et donc rassurer les gens sur l'avenir.
    La crise ? comment cela va il évoluer ? en favorisant ou en défavorisant l'immo ? difficile à dire aussi . les 2 schémas sont possibles
    -le transfert générationnel qui s’accélère en ce moment (avant hollande !! )va certainement se répercuter un peu dans la pierre
    etc....

  • 0 Reco 30/04/2012 à 17:12 par Pas tout à fait d'accord

    @julie
    Vous parlez de la bulle par rapport aux revenus. Soit. Quelle est la situation à Paris ?
    Aujourd'hui un couple gagnant 6000 euros par mois peut emprunter 330 000 euros à 4% sur 20 ans. Ça fait moins de 40 m2 dans un quartier très moyen à Paris, sans compter les droits de mutation, les travaux éventuels etc...
    Évidemment, c'est très optimiste : peu de ménages gagnent 6000 euros, et 4% sur 20 ans, c'est une situation privilégiée.
    Il y a aujourd'hui exactement 14042 annonces à plus de 330 000 euros sur se loger.
    Je souhaite bonne chance aux vendeurs. A mon avis il y a plus de réalisme dans "le bien que j'estime mériter" que dans les prétentions des vendeurs dont beaucoup n'auraient pas les moyens d'acheter le bien qu'ils vendent avec une vie de leur salaire.
    Vous faites état d'un certain nombre d'acheteurs dans les starting-blocks avec pour source les blogs et forums...
    Je me contenterais de vous citer un chiffre de la banque de France : chute de 48,8% de la demande de crédits immobiliers sur 12 mois : la demande est divisée par 2 alors que les taux sont bas. A votre avis, combien d'acheteurs pour nos 14 000 annonces lorsque les taux remonteront ?
    De toute évidence, la bulle parisienne est au moins aussi déconnectée des réalités que ne l'était la bulle irlandaise. Ajoutons à cela que nous sommes le seul pays d'Europe où les prix ont augmenté au cours des deux dernières années... pour l'instant...
    les prix ont augmenté après la baisse de 2008 parce que les investisseurs se sont réfugiés dans la pierre en partie en raison des aides d'Etat. Ces aides sont quasiment supprimées aujourd'hui. Merci de m'indiquer ce qui pourrait, selon vous, sauver le marché d'un retour au réel.

  • 1 Reco 30/04/2012 à 17:03 par Fredb

    C'est tout de même assez effroyable de voir qu'il a fallu attendre quasiment 6 ans, d'arriver au bout du système pour que l'aberration des prix soit clairement mise en avance...

    -40% dans dix ans ou pas, l'essentiel est que l'euphorie soit enraillée.

    Pour l'avenir, vu la pertinence et la compétence des deux candidats à l'accession sur le logement, j'en arrive à souhaiter que leur intervention se résume à "laissons faire et advienne que pourra" , ça nous éviterait un remède pire que le mal...

  • 1 Reco 30/04/2012 à 15:46 par julie

    - 40 % à Paris c'est faisable en 1 an ---> WISHFUL THINKING

    la crise irlandaise a été beaucoup plus violente que chez nous, et leur bulle était aussi plus importante par rapport aux revenus des gens.

    si vous lisez depuis 2004-2005 les nombreux commentateurs du web, autoproclamés grands experts immobiliers , vous vous rendez compte que ce genre d'affirmations définitives sont très courantes, mais pourtant totalement fausses depuis plus de 7 ans (les chiffres officiels ont largement fait mentir toutes ces prévisions foireuses).

    alors oui, après la pluie le beau temps,et de nombreux facteurs sont défavorables a l'achat immobilier actuellement, mais je serais vous, j’éviterai d’être si persuadé que ça que va kracher (du style -40- 50%) , apprenez l'humilité, il peut se passer bien des choses avant d'en arriver là.

    et puis, dites vous bien que si aujourd’hui vous n'arrivez pas a acheter le bien que vous estimez mériter, demain, avec des prix éventuellement plus bas, vous aurez peut être moins de budget disponible a cause de la crise économique et/ou des conditions de crédit ce qui fait que vous vous différenciez pas forcement plus que votre voisin actuel/concurrent a l'achat ...
    il suffit de voir le nombre de gens sur les starting blocks pour acheter (partout sur les forums et sur le net) pour se rendre compte que le facteur pénurie/démographie n'est pas assez pris en compte dans vos prévisions optimistes (lorsque cela vous arrange ...)

    et si un éventuel gros apport pourrait vous favoriser dans le futur, il pourrait aussi vous pénaliser en cas , par exemple , d’inflation.

  • 0 Reco 29/04/2012 à 22:10 par Mirko

    Taxer a 100% les plus valeurs immobilières.
    Voilà une mesure qui permettrait de bien éradiquer cette gangrène de l immobilier cher.
    Les boomers vont faire la gueule, mais ne s agit il pas d un enrichissement sans cause ?

  • 1 Reco 29/04/2012 à 20:32 par antoine

    il ya un tas de vioeux proprios qui vont clamser, tot ou tard.... ces vieux ont la peau dure, et ne veulent pas baisser d'un centime.. alors leurs enfants von hérité de la baraque que le veux n'a jamais voulu laché.... et cest a ce moment la que ca sera la grande braderie!!!

  • 0 Reco 29/04/2012 à 14:40 par Pas tout à fait d'accord

    - 40 % à Paris c'est faisable en 1 an : il est facile pour les vendeurs de revenir aux prix d'il y a seulement deux ans et ce avec encore une belle plus-value. Il est en revanche impossible aux acquéreurs de payer les prix actuellement demandés : les ventes parisiennes sont passés de 5348 en février 2011 à 1500 en février 2012.
    La fête est finie.

  • 1 Reco 28/04/2012 à 19:57 par marc19

    C'est pas sérieux de tirer des plans sur la comète à 10 ans .

  • 3 Reco 28/04/2012 à 13:27 par Helios

    ça me fait bien rigoler ceux qui pensent que -40% c'est impossible.
    C'est ce qu'ils ont eu en Irlande.
    Et dans le coin à riches, le lieu des biens d'exception, Dublin, c'est -56%

  • 0 Reco 28/04/2012 à 10:15 par dylon

    1 km² = 1 000 000 m²
    543 965 km²= 543 965 000 000 m²
    70 000 000 m2 en bâtiments de 5 étages= 14 000 000m2 surface au sol disons 15 000 000m2 mais avec les routes et trottoirs qui vont avec, disons 30 000 000 m2

    donc surface nécessaire 30 km2, Paris c'est 105km2
    ou 0.004% du territoire français
    il y a de la marge
    je pense que le marché foncier au delà de la nécessite de maintenir les terres agricoles et préserver l'environnement, est tenu par une minorité.
    Il faut taxer plus fortement le foncier dans les zones denses (un luxe) tout en maintenant une certaine harmonie dans l'urbanisme

  • 0 Reco 28/04/2012 à 09:20 par goufio

    suite- Voilà une théorie fumeuse qui n’a rien compris au marché, seule l’abondance peut faire chuter les prix, le contrôle des loyers est le moyen le plus sûr de faire fuir le propriétaire. Ce qu’il faut faire c’est supprimer le contrôle des terrains par les municipalités, dont les conseils municipaux sont constitués de propriétaires fonciers et les POS et autres permis de construire accordés au compte goutte.
    Je prends l’hypothèse d’un logement d’une surface de 70 m², soit 70 000 000 millions de m² à construire à 3 000 euros le m² cela fait 210 milliards. Ya qu’à faut qu’on ! De plus, ça relance l’économie, comme simplisme y a pas mieux. Quand est-ce que les crétins vont être interdits de dire des conneries à longueur de blog ?
    la superficie de la France est de 543 965 km²...

  • 3 Reco 28/04/2012 à 09:17 par goufio

    Je vais échanger sur les propos lus ici et là, avec esprit d'échange bien qu'il y ait des raisonnement crétins, mais!!!
    Très drôle, l’immobilier doit monter pour satisfaire les intérêts particuliers. Il faut faire une loi, vite !
    Aff... et le chômage qui augmente... mon patron a peut-être prévu de me virer à la fin de l'année... tout comme vous qui lisez ce commentaire stupide. Vite une loi sur les licenciements. Interdit qu’elle doit dire ! Ma vie doit être un long fleuve tranquille et la loi doit vite me la garantir. Enfin les élections sont là et les prestidigitateurs aussi, ouf !
    …) « Les derniers pigeons », ils n’étaient quand même pas obligé ! Il ne devait pas se conduire comme les Américains. Enfin, il faut être un peu responsable dans la vie.
    Il ne manquerait plus que cela que le prix de l’immobilier soit connu à terme (20-30-40-50 ans), les Français doivent descendre de temps en temps sur terre, il s’y passe des choses vraiment intéressante, par exemple la vraie vie.
    Les salaires sont indexés sur la prospérité générale, celle-ci est dirigée depuis 1974 par des apprentis savants que vous avez élus. Il faut maintenant sortir de la salle de cinéma et rejoindre la vraie vie.
    … Il ne manque aucun logement en France, les statistiques du Ministère du logement, de la Chambre Nationale des Notaires, etc. le prouvent, mais il y a la Fondation de l’Abbé Pierre (grand homme soit dit) qui n'évoque que le "mal logement", mais il ya aussi les autres, les Cantona, grand connaisseurs du marché immobilier. Cependant l’immobilier français est conçu pour des familles françaises composées d’une femme, d’un homme et de deux enfants au plus, pour toutes les familles très nombreuses, c’est un marché nouveau à satisfaire, mais il y faut aussi la solvabilité.

  • 1 Reco 27/04/2012 à 22:56 par Manu

    Ne pas oublier qu'une baisse de l'immobilier en période d'inflation (ce qui se profile) accentue encore le désintérêt des investisseurs pour l'immobilier... Avec les taux qui explosent et la BCE qui va faire marcher la planche à billets, on est encore loin, bien loin du compte lorsqu'on parle d'une baisse de 40% en 10 ans.
    Mais nos pauvres petits cerveaux d'humains lobotomisés par 20 ans de hausse n'arrivent pas encore à réaliser...

  • 2 Reco 27/04/2012 à 22:31 par Friand

    Mais c'est quoi ces conneries, pas possible non ?
    L'agent immo m'avait dit que c'était le moment d'acheter...
    Belle perspective de plus-value qu'il disait...
    Ca peut pas baisser qu'il disait...
    Et mon appart à 300 000 euros payé avec un prêt sur 30 ans, ce qui revient avec les intérêts + frais de notaire à un cout total de 450 000 euros.
    Si ça baisse d'ici 10 ans je fais comment pour acheter plus grand, vu que j'aurai une famille d'ici là et toujours 20 ans de prêt à rembourser ??
    Aff... et le chômage qui augmente... mon patron a peut-être prévu de me virer à la fin de l'année... tout comme vous qui lisez ce commentaire stupide.

  • 5 Reco 27/04/2012 à 18:54 par c1234567

    Il faut que les derniers pigeons :
    1- se dépêchent d'abord de se faire plumer puisqu'ils sont locataires de leur banque (eh oui, le bien n'est définitivement acquis que la dernière échéance du prêt immobilier payé... dans ces conditions, j'aimerais bien savoir quel est le taux réel de proprio...),
    2- sont de moins en moins productifs dès 50 ans (maintenant, on parle de 42 ans!!), alors qu’ils ont un prêt immobilier qui court pendant 25/30 ans ; pour un « jeune » ayant acheté relativement « tôt », ça fait en moyenne une propriété définitive qu’à 60 ans, pour une cage à lapins, c’est dramatique…)
    3- vont supporter les impôts qui vont encore augmenter, poids de la dette oblige
    a. eh oui, aux plus de 60 ans, la génération sacrifiée X paye la retraite rubis sur l'ongle,
    b. achète les biens 200% plus cher,
    c. ne sait pas combien ça va valoir in fine, parce qu'il ne faut pas oublier qu'il y a et qu'il y aura des baisses considérables de l'immobilier également, cf courbes de Friggit, eh oui, l’immobilier qui ne baisse jamais, c’est une légende urbaine, un mensonge ehonté !! c pareil que la bourse, y’a des gagnants et des perdants…
    4. ont leur salaire gelé, alors que toutes les autres dépenses augmentent ; la génération précédente ont vu leur salaire au moins suivre réellement l’inflation. Actuellement, même l’insee participe du mensonge généralisé et inclut des biens d’équipement qu’on n’achète que rarement dans l’assiette du calcul de l’inflation..
    5. curieusement, depuis des décennies, (et même avant 1998, avant l e décollage des prix de l’immobilier), il « manque » toujours des logements, ça n’a pas empêché les prix d’être 2 à 3 fois moindre qu’aujourd’hui
    6. et j’ai pas fini …
    Achetez, achetez donc , et continuez encore!! en fait, en France, on ne fait jamais les choses comme les autres, notre petite crise des subprime, elle n’explose pas d’un seul coup, mais ça se dégonfle et se dégonflera bien encore…

  • 1 Reco 27/04/2012 à 18:14 par antoine

    les prix sont en effet surévalués dans le sens ou si on construisait comme il se doit, si on controlait les loyers, si on taxait lourdement comme il se doit les proprios de residences secondaires et de terrain a batir qui speculent avec une taxation qui augmente avec le temps (et non pas l'inverse), on ferait chuttre lourdement les prix

    cependant les maires veulent faire plaisir a leurs electeurs (souvent lesquelss ont des vieux cons rabougris) et empechent les constructions. A cause de NKM et en general aux ecolos , on n'a plus le droit d'etendre les villes (merci NKM et les ecolos vous avez tout faux...)....

    Il faut construire construire et consruire, et si papi mougeot voit apparaitre devant son pavillon un immeuble de 10 etages, qu'il demenage si ca le gene!

  • 2 Reco 27/04/2012 à 17:54 par Lucien

    Ben non ce n'est pas possible :
    1/ L'immobilier cela ne peut pas baisser
    2/ Il manque un million de logement en France
    3/ L'immobilier cela ne peut pas baisser (puisqu'on vous le dit).

    D'ailleurs j'en parlais encore hier avec mon patron. Lui et ses potes vont tous les soirs garer leur Mercedes et autre BMW sur le pont en dessous duquel eux et leur familles passent leurs nuits en espérant qu'un logement vienne enfin à se libérer.

    Ha! Non, ce n'est pas vrai ? On nous aurait menti ? Ils ne dorment pas sous les ponts ?
    Alors l'immobilier ca peut baisser!!!!

    Vie de m...

    Lucien

  • 0 Reco 27/04/2012 à 17:33 par thim

    le renflouement des banques sera donc fort couteux.

  • 0 Reco 27/04/2012 à 16:04 par Mirko

    Y en a qui vont pleurer......

  • 1 Reco 27/04/2012 à 15:54 par ninon45

    Ben oui, et c'est même pas des masses -40 % compte tenu de ces taudis vendus à prix d'or. Seulement, comme la vie est un conte de fées, l'or se transforme en m***** bien plus souvent kon pourrait le croire !

  • 6 Reco 27/04/2012 à 15:11 par Charles-Henry

    C'est une estimation tout à fait crédible car elle tient copte de la surestimation des prix qui est à peu près de cet ordre.
    Par ailleurs, contrairement à certains bruits de couloir, non seulement il n'y a pas pénurie de biens, mais surabondance. (+ ou - suivant les lieux.)
    Le seul bémol serait sur la durée de cette baisse qui sera plus rapide car la baisse entrainant la baisse; ça ira bien +vite

  • 2 Reco 27/04/2012 à 14:56 par Un pro de la promotion

    Bronto ... Crédible des projections à dix ans ??? Je suis mort de rire !!! Regardez donc ce qui c'est passé au cour des dix dernières années, des baisses, des hausses, des crises immobilières 2001-2002 / 2008-2009 ... le tout toujours accompagné de ce même type de pronostique qui ne ce réalise jamais car bien trop de facteurs rentre ne ligne de compte pour pouvoir prévoir de telle variation, on peu anticiper des tendances à la hausse ou la baisse, mais certainement pas des - 40 % sur 8 ans c'est stupide et sans aucun fondement !!!

  • 1 Reco 27/04/2012 à 14:38 par Ben oui allons y

    Oui et le prix de la chantilly va augmenter de 50% dans 150 ans, y'en a marre des projections, estimations, enquêtes ... Dans 10 ans, on en reparlera ...

  • 1 Reco 27/04/2012 à 14:24 par dour

    Qu'importe, avec +200 % de hausse depuis 30 ans, les prix restent quand même inaccessibles.

  • 1 Reco 27/04/2012 à 14:18 par Sebastien

    N'importe quoi... des baisses importantes prévues et jamais réalisées... http://tempsreel.nouvelob s.com/economie/20070112.O BS6737/les-prix-pourraien t-chuterde-25-d-ici-a-201 0.html

  • 0 Reco 27/04/2012 à 14:07 par Bronto

    février 2012 : -1% déjà observés
    fin 2012 : -7% (parce que les -3,4% des notaires c'est de l’auto persuasion)
    fin 2013 : -15% selon S&P
    fin 2016 : -30% selon Primeview
    fin 2020 : -40% toujours selon Primeview

    Tout cela est crédible

  • 1 Reco 27/04/2012 à 13:50 par hé-hé

    @antoine : c'est exact ! Et aussi parce que parmi les politiques on retrouve ces mêmes vieux cons qui ne pensent qu'à leur rentes ! et vont tout faire pour maintenir les prix élevés.

  • 3 Reco 27/04/2012 à 13:12 par antoine

    il manque un million de logement! il faut construire et beaucoup! en plus cela relancera l'economie!

    cependant La France a toujours encouragé les vieux rentiers plutot que les jeunes actifs, droite comme gauche... Et les verts sont contre l'urbanisation...
    L'exception Française est due a l'egocentrisme des vieux cons, lesquels sont soutenus par les politiques

  • 0 Reco 27/04/2012 à 13:08 par Internaute

    Oui mais ca ne mettra pas 10 ans du moins je l'espère

  • 2 Reco 27/04/2012 à 10:44 par Ben oui

    "Quoi qu’il en soit, et si le sujet divise, les perspectives baissières sont pour le moins partagées"