Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 5 mai 2015 à 10h23

Les professionnels de l'immobilier "plutôt optimistes" pour l'avenir


56 % se déclarent être plutôt optimistes pour l'avenir du marché du logement
56 % se déclarent être plutôt optimistes pour l'avenir du marché du logement
56 % se déclarent être plutôt optimistes pour l’avenir du marché du logement (©dr)

Le groupe BPCE a publié sa 2ème édition du baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l’immobilier. Selon l'enquête, les professionnels se déclarent plutôt optimistes pour l’avenir du marché du logement.

(LaVieImmo.com) - Le moral des professionnels de l’immobilier remonte en flèche. Selon la 2e édition du baromètre Crédit Foncier/CSA*, 56 % d’entre eux se déclarent être « plutôt optimistes » pour l’avenir du marché du logement dans les douze mois à venir, tandis que 40 % expriment leur pessimisme.

Pour mémoire, la précédente enquête réalisée quatre mois plus tôt enregistrait 33 % de personnes « plutôt optimistes » et 64 % de pessimistes.

« Cet optimisme est davantage perceptible chez les professionnels de l’Ouest de la France : 65 % d’optimistes dans le Sud-Ouest et 62 % dans le Nord-Ouest contre 59 % en moyenne à l’échelle nationale », explique la filiale du groupe BPCE.

« Le sentiment d’optimisme est essentiellement nourri par la baisse historique des taux d’intérêt, facteur cité par 87 % des professionnels. En revanche, le contexte économique de la France et l’évolution du pouvoir d’achat des ménages sont les principales raisons de pessimisme pour ceux qui expriment ce sentiment », précise l’établissement bancaire.

Baisse dans l’ancien et stabilité dans le neuf

Prix Immobilier

Les prix au m2 de votre ville

L’étude montre également que leur perception du marché au cours des quatre derniers mois (de janvier à avril 2015) reste négative. En effet, 37 % des professionnels considèrent qu’il s’est détérioré, alors que 26 % estiment qu’il s’est amélioré (contre 9 % fin 2014). Enfin, 36 % pense que le marché est resté stable (29 % fin 2014).

Toutefois, la conjoncture a été moins difficile sur les quatre premiers mois de 2015 qu’en fin d’année 2014, souligne l’enquête. A cette époque, ils étaient 61 % à percevoir une détérioration du marché.

Comme c’était le cas lors de la 1e enquête, plus d’un professionnel sur deux s’attendent à une poursuite de la baisse des prix dans l’ancien. Parmi eux, la moitié prévoit un repli de l’ordre de 2 à 5 %, tandis que près d’un sur quatre pense que la baisse excèdera 5 %.

Peu de changement également concernant l’immobilier neuf. En effet, une majorité des sondés (58 %) considère que les prix vont rester stables, voire baisser (26 %).

* Enquête réalisée du lundi 23 mars au jeudi 2 avril 2015, par téléphone, auprès d’un échantillon représentatif de 400 professionnels de l’immobilier (agents immobiliers, commercialisateurs, lotisseurs, promoteurs, constructeurs de maisons individuelles, gestionnaires de patrimoine). Ce baromètre est réalisé tous les quatre mois. La prochaine vague est prévue en septembre 2015.

J. M. - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...