Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermercredi 15 octobre 2008 à 17h20

L’immobilier : une valeur sure à long terme (Les Provinces)


(LaVieImmo.com) - « Beaucoup d’informations alarmistes circulent actuellement sur l’état du marché immobilier, sans qu’il soit possible, pour autant, de pouvoir vraiment les vérifier : trop globalisants, incomplets, ou tout simplement trop tardifs, les indicateurs dont nous disposons manquent souvent de la précision nécessaire», regrette Raymond Le Roy Liberge, président du groupe immobilier Les Provinces.

Prix du neuf et de l’ancien : éviter les écueils

« Il convient, pour procéder à une bonne analyse des différents secteurs du marché, d’éviter l’écueil de la globalisation et de faire appel à une méthode beaucoup plus fiable : la différenciation », conseille ce spécialiste de l’investissement locatif. Différenciation entre l’ancien et le neuf, dans un premier temps. Les écarts de prix à la baisse du côté de l’ancien ne feraient « que rétablir le différentiel habituel entre les prix de l’ancien ». « Aux vendeurs de se montrer réalistes », conclut à ce titre Raymond Le Roy Liberge.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Dans le neuf également, différenciation. « Le prix est technique », justifie le président du groupe. Les nouvelles réglementations, ajoutées à l’augmentation des matières premières renchérissent les coûts de construction. C’est alors le promoteur qui régule son prix : « une opération trop chère, et qui, de ce fait, ne trouverait donc pas son marché, n’est tout simplement pas engagée ».

Des distinctions doivent également être faites entre zones territoriales. Si les grandes villes attractives et bien équipées tirent leur épingle du jeu, les villes plus excentrées au sein de certaines agglomérations perdent de leur intérêt avec la hausse des carburants. D’autres villes plus petites, « ont connu récemment des constructions excessives, notamment en ce qui concerne les logements orientés vers le locatif ». « Il faut maintenant résorber ces excès », conclut Raymond Le Roy Liberge.

Les statistiques sont-elles fiables ?

Enfin, les statistiques des ventes seraient altérées faute de prendre en compte certains modes de vente. « Les statistiques à la baisse –qui concernent plutôt les ventes à l’unité et sont sans doute réelles dans les secteurs saturés– ne signifient pas pour autant une baisse aussi forte de l’activité de la construction neuve et de la promotion », justifie le promoteur. Certaines « nouvelles catégories de produits » ne seraient, d’après lui, « pas prises en compte dans les méthodes statistiques actuelles », parmi ceux là, les logements en VEFA vendus en bloc aux organismes sociaux, cette minoration des statistiques, Raymond Le Roy Liberge l’estime entre 15 et 20%.

« Malgré les circonstances actuelles, le crédit devrait rester disponible : les banques se voient contraintes de prêter pour maintenir leur encourt, sous peine de « credit crunch », tente de rassurer Raymond Le Roy Liberge. Et le spécialiste des programmes neufs de conclure : « la demande est là. Reste la psychologie des acteurs potentiels, fragilisés par les informations alarmistes sur la mauvaise tenue du marché ». Valeur sûre d’investissement, l’immobilier, rappelle Raymond Le Roy Liberge reste « un investissement sur le long terme, souvent sur une quinzaine d’années, ce qui laisse la place à deux cycles de hausse… et de baisse ».

A.R.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...