Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermercredi 24 août 2011 à 12h19

Location : Les agents immobilier se défendent


La Fnaim consamne les abus mais défend ses membres contre les attaques de l'UFC
La Fnaim consamne les abus mais défend ses membres contre les attaques de l'UFC
La Fnaim consamne les abus mais défend ses membres contre les attaques de l'UFC (©dr)

Mise en cause dans l’enquête de l’UFC-Que Choisir sur les « pratiques bien peu louables » de la profession, la Fnaim publie un communiqué entre indignation et amende honorable.

(LaVieImmo.com) - Tarifs indûment gonflés, service minimum, information incomplète… La dernière enquête de l’UFC-Que Choisir n’est pas tendre avec les agents immobiliers. L’association de consommateurs dénonce les pratiques « bien peu louables » de la profession à l’encontre des locataires, et demande à l’Etat de jouer les redresseurs de tort, via une « réforme législative ambitieuse ». Directement pointée du doigt par l’étude, la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) répond point par point aux attaques de l’UFC.

« L’intérêt légitime des bailleurs »

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Celle-ci dénonce notamment « la quête excessive de garantie » à laquelle se livrent certaines agences, en exigeant un niveau de revenu très élevé de la part des candidats à la location et/ou la présence impérative d’un garant extérieur. L’enquête, réalisée auprès de 1 056 professionnels, montre également que 62 % d’entre eux n’hésitent pas à demander un ou plusieurs documents que la loi leur interdit pourtant de réclamer, comme une attestation délivrée par l’employeur (dans 46 % des cas) ou le précédent bailleur (10 %), une photographie d’identité (10 %) ou un chèque de réservation du logement (4 %). « Si on observe une quête excessive de garanties de la part des professionnels, il faut rappeler que ce n’est pas par excès de zèle mais bien pour préserver l’intérêt légitime des bailleurs, se défend la Fnaim. Par exemple, l’agent immobilier n’est-il pas bien fondé à demander une attestation du précédent bailleur lorsque le candidat locataire a égaré des quittances de loyer de sa précédente location ? ». Aucun commentaire sur l’attestation de l’employeur ou la photo, mais un engagement à lutter contre « les pratiques discriminatoires de certains professionnels. La Fnaim et ses adhérents sont engagés aux côtés de la Halde [Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité, NDLR] pour garantir des conditions d’accès au logement et lutter contre toute discrimination », poursuit le communiqué.

Un service étendu

Autre point soulevé par l’UFC : le montant des honoraires pratiqués par les agences, jugé très élevés et « déconnectés de toute réalité économique ». L’association estime que le locataire ne devrait avoir qu’à payer les frais correspondants à la rédaction du bail. « C’est oublier l’étendue du service rendu par les professionnels avant qu’un locataire ne puisse s’installer dans les lieux », répond la Fnaim. Selon la fédération, le rôle de l’agent « ne se limite pas à remplir un imprimé type. […] La qualité du bailleur doit être établie, la décence du logement vérifiée, le régime juridique applicable à la location déterminé, les engagements éventuels du bailleur analysés, les diagnostics préalables réunis… ». Autant d’actions, entre autres services rendus au bailleur comme au locataire, qui justifient « un honoraire qui mérite d’être fixé librement ».

Et c’est là le dernier point soulevé par la Fnaim, farouchement opposée à la demande de l’UFC en faveur d’honoraires fixés de manière réglementaire. « Cela reviendrait à remettre en cause le principe de liberté des prix et des services en place depuis 1986 et aujourd’hui codifié dans le Code du commerce et dans celui de la consommation », explique la fédération.

En guise de conclusion, la Fnaim « condamne les abus qui existent et qui ternissent l’image de toute une profession », et rappelle que ses membres sont soumis, depuis 2005, à un code d’éthique et de déontologie qui autorise les consommateurs, « en cas de défaillance », à saisir son département qualité.

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 27/08/2011 à 00:52 par Les frais d'agence

    Comment justifier le montant anormalement exorbitant des des frais d'agence qui, de nature, sont généralement égaux au montant du loyer. Certaines agences fixent les frais d'agence à hauteur de deux fois le montant du loyer (Exemple: Sergic fixe le montant du loyer d'une maison à 820 Eur et les frais dont il faut s'acquiter sont à hauteur de 1600 Eur). Comment justifier une telle augmentation des frais?

    Deuxièmement, un bailleur doit-il accepter d'accéder à un bien immobilier, alors que celui-ci n'a pas fait l'objet d'une étude sur les performances énergétiques de la maison mise en location. Que prévoit exactement la loi dans ce cas?
    Merci.

  • 0 Reco 26/08/2011 à 18:50 par Titi

    Les réels bandits ne sont-ils pas les propriétaires eux meme qui en cas de location ou vente demande trop ?
    A méditer..........

  • 0 Reco 26/08/2011 à 12:18 par Ruinavie

    Pas besoin de ces bandits, je ne comprends pas ceux qui font encore appel aux "services" de ces bandits?

  • 1 Reco 26/08/2011 à 09:44 par Reperage

    @stefx028 : excellent post, à l'image d'une immense majorité des gens de ta profession : de la racaille vulgaire, sans aucun respect pour les demandeurs et prompts à l'insulte lorsqu'on ose les remettre en question. Cette étude ne fait que mettre les points sur les "i" et devrait vous inciter à vous améliorer et a écarter les voleurs, ce qui vous rapprocherait de ceux qui ont besoin de vous. Les bourrins de ton espèce sont la raison principale pour laquelle ta profession est si mal vue. Mais les bourrins et leur cerveau...

  • 0 Reco 26/08/2011 à 01:45 par cocoyalex

    Bon alors, 1 mois de loyer d'honoraires pour le locataire...mais aussi un mois prélevé au bailleur, ça les locataires ne le savent pas...ça fait cher pour ouvrir une porte et constituer un dossier...bon, en province, admettons... (les loyers sont moindres et les visites plus fréquentes) mais à Paris où les apparts à 1500/2000€ partent comme des petits pains à la première visite et sans avoir fait de pub, faut m'expliquer comment sont justifiés ces honoraires de 3000/4000€...sans compter les abus de frais genre" renouvellement de bail alors que l'accord tacite de reconduction ne coûte rien...un des pros peut m'expliquer???

  • 0 Reco 25/08/2011 à 20:50 par Chris

    Y'a des escrocs dans les agences, une pratique courante faire payer la quittance de loyer autour de deux euros (interdit par la loi), mon agence voulait faire des travaux dans l'appart que j'avais libéré mais tjs sous mon bail pour qqs jours afin que le prochain locataire puisse entrer sans attendre et tout cela sans me prévenir , c'est le proprio qui m'a informé et qui ne voulait pas évidemment !
    Dans les zones tendus ces agences vous prennent vraiment pour des moins que rien , vivement que çà change mais faut pas rêver...

  • 0 Reco 25/08/2011 à 18:19 par Titi

    Enfin quelqu'un de bonne parole Stefx028

  • 2 Reco 25/08/2011 à 17:36 par stefx028

    je vois que cela ne s'arrange pas en France.
    tous les peigne-culs qui ne comprennent pas qu'on doivent payer les activités de service sont des abrutis. L'immobilier est trés réglementé, difficile comme activité à gerer, C'est pas 35h puis tous les soirs à 17h30 au pied de bobone. C'est de la disponibilité.
    Les gens qui n'ont pas compris qu'un professionnel a des charges à payer, des tva, des assurances et elles coutent cheres dans l'immo... Sont des abrutis juste bon à aller pleurer chez marie-georges.

  • 0 Reco 25/08/2011 à 17:27 par Poluxx

    Non anny. C'est bien parce que je n'en ai pas rencontré un seul en 8 ans, de professionnel.

  • 1 Reco 25/08/2011 à 17:22 par Titi

    Ca me fait quand meme bien rigoler cette pseudo enquete de UFC que choisir.

    Les bailleurs ne sont pas tous des milliardaires bien au contraires, il y en a qui n'ont que ces revenus la pour vivre (cas des personnes ayant recu par héritage un ou deux appartements et ayant une retraite dérisoire), comment font ces personnes pour vivre quand un locataire n'a plus envie de payer? il se retrouve dans l'obligation d'engager des frais pour récuperer son bien soit 18 mois de procédure minimum avec un cout d'environ 7500 euros sans compter le manque a gagner des loyers non percus.

    Si la loi autorisait au bout du deuxieme ou troisieme retard de paiement une expulsion par force de police sans jugement , les locataires seraient peu etre plus rigoureux a honorer leur loyer et on aurait peu etre pas besoin de toutes ces garanties.

    Il faut etres honnete , si les agences , bailleurs et assureur demandent autant de garanties c'est qu'il y a du sinistre!!

    Et en France tout est fait pour proteger le locataire et rien pour le bailleur , les personnes bien renseignés arrivent a rester dans des biens sans payer pendant 24 mois et plus, qui paye la banque si le bailleur a un pret dessus?

    Combien de gens ont du revendre un autre bien ou meme leur propre bien pour pouvoir contiuner a payer l'appartement occupé par des locataires peu scrupuleux ou meme pour pouvoir se payer a manger.

    Des bailleurs foireux il y en a
    Des locataires foireux il y en a
    IL faut bien des assurances et agences pour trouver un accord et éviter des situations foireuses.

    De toute facon en France des que l'on gagne de l'argent on est un escroc , vive le communisme! Tous pour les salariés et rien pour les patrons! qui en cas de faillite n'ont pas le droit au chomage, qui sont caution personnel des emprunts fait pour développer leur entreprise, des heures et des heures de travail loin des 35 ou 40 heures.

    Vive la France!

  • 1 Reco 25/08/2011 à 14:29 par kifouille

    Réponse à Lorna is black. Toutes les blondes sont idiotes, tous les belges mangent des frites, tous les arabes sont des voleurs, tous les policiers sont alcooliques (bon ça c'est peut être vrai!!!). Imaginez l'intelligence de cette Lorna is black... Quand les petits esprits s'expriment, voilà ce que cela donne ! Pauvre fille !

  • 1 Reco 25/08/2011 à 14:09 par Anny40100

    Agent I si vous nêtes pas resté dans le métier c'est peut-être que vous n'hétiez pas un vrai professionnel ! ! Ce que vous dites pour vous , n'est peut-être pas le cas pour les autres!!!

  • 1 Reco 25/08/2011 à 14:04 par Anny40100

    Que faîtes vous comme metier Lorna is back?

  • 0 Reco 25/08/2011 à 13:46 par Poluxx

    Dernière escroquerie en date : mettre des biens en loc' ou en vente avec "DPE en cours". Ce qui fait qu'il ya bien des etiquettes énergie et gaz, mais avec aucun diagnostic. Pourtant, le bien est biien là, avec son prix, ses caracteristiques etc.... Oui, force est de constater qu'ils s'agit d'escroquerie. j'ai quitté le métier.

  • 1 Reco 25/08/2011 à 13:14 par Lorna is back

    Tous les agents immobiliers sont des escrocs. Point barre.

  • 0 Reco 25/08/2011 à 12:25 par hggf

    Certes, la généralisation faite dans cet article ou dans le doc UFC n'est pas très saine.
    Tous les agents immobilier ne sont pas des escrocs, loin de là.
    Mais il y a clairement des problèmes en France à causes des agences immobilière et de leur trop grand nombre.
    Prenons un exemple sur Toulouse en utilisant les pages jaunes :
    Nombre de boulangeries : 177 réponses pour Boulangerie à Toulouse (31)
    Nombre d'agences immobilières : 695 réponses pour Agences immobilières à Toulouse (31)
    1 boulangerie pour 4 agences ... cherchez l'erreur! (idem pour Paris)
    Comment voulez vous qu'un particulier bailleur, locataire, vendeur, acheteur n'ai pas l'impression de se faire plumer par les AI quand on se doute de l'argent généré par le marché immobilier pour maintenir autant d'agences!?!
    Le nombre d'agence n'est il pas trop grand?
    Le marché de l'immobilier n'est il pas suffisamment réglementé?

  • 0 Reco 25/08/2011 à 12:22 par Scubabyss

    Ce que l'on constate de la part d'un bon nombre d'agence est un effet pervers de la trop grande protection des locataires. Pour un faible pourcentage de locataires indélicats, qui passe leur loyer en dernière priorité de leur dépenses, les bailleurs insistent sur de garanties importantes et certaines agences renchérissent. Vérifier l'identité d'un locataire me semble normal, même si la loi l'interdit.
    S'assurer qu'il a des revenus me semble aussi une évidence.
    Qu'il y ait par contre une malhonnêteté dans des agences est une évidence, certaines sont d'ailleurs spécialisées dans les syndics qui sont représentatifs de la pratique délictueuse. J'ai souvenir de refus de mettre en place un prélèvement, (Challans) pour espérer des retards de paiement et pratiquer des pénalités pour une jeune avec un CDI.
    L'UFC est une association sérieuse. Cette affirmation de malhonnêteté est nécessairement fondée. Je suis désolé pour les professionnels de l'immobilier offusqué qui font correctement leur travail, il y en a, mais ils sont minoritaires et étant minoritaires ont surement de grandes difficultés à exiger que leur organismes professionnels appliquent autre chose qu'en code de déontologie, mais des vrais sanctions financières.
    Les clauses abusives sont légions surtout lorsque le marché est tendu. Mais le marché serait moins tendu si plus de bailleurs étaient présents. Plus de bailleurs seraient présent sans cette protection abusive du locataire.
    Un exemple qui me surprend de la part des bailleurs et des agences est l'exigence de garants. Pour 2.5% du prix du loyer, la Garantie de revenu de Loyer offre une excellente protection et votre locataire défectueux se retrouve avec en face de lui une entreprise structurée et non un simple bailleur devant engager avocat et de gros frais pour faire appel à la justice.

  • 1 Reco 25/08/2011 à 12:10 par poilagratter

    Voilà le genre d"enquète" qui va redorer l'image d'une profession déjà décriée depuis des lustres....bientôt le tour des garagistes, des plombiers, des fonctionnaires, etc....? c'est bien français ce besoin de généraliser sur une catégorie professionnelle en partant de dérapages ou malversations de quelques brebis galeuses....pour ce qui est des exigences des agences sur les contrats de location, c'est étonnant que l'UCB n'aie pas précisé que ces exigences viennent d'abord des bailleurs eux-mêmes et des compagnies qui couvrent les loeyrs impayés.... quant aux honoraires, la loi oblige qu'ils soient supportés pour moitié par le bailleur et moitié le locataire....même si en effet cela remettrait en cause la liberté des prix en place en France depuis 1986 (liberté qui par le jeu de la concurrence a déjà permis aux commissions d'agence de bien baisser sur les ventes) je ne suis pas contre l'idée d'un tarif unique quelquesoit le montant du loyer mais dans ce cas ce sont les locataires de petites surfaces qui vont être pénalisés ; à moins de décréter que ce tarif unique serait calqué sur les tarifs actuels d'un studio.....mais là, faut pas rêver.....

  • 1 Reco 25/08/2011 à 10:50 par Anny40100

    Moi aussi je suis outré d'entendre à la radio, la télévision s'acharner sur notre profession. Nous ne sommes pas tous des voleurs comme je l'ai entendu. Nous avons une réglementation, un code de déontologie , cela fait 20 ans que je pratique ce metier et 20 ans que je respecte les clients. Tous le jours nous constatons que la mentalité des gens se dégrades ,certains dans notre metier ne sont pas sérieux mais ne faites pas une généralité. Avant de parler pière de vous renseigner. Merci

  • 2 Reco 25/08/2011 à 10:28 par Fabien

    En tant que professionnel de l'immobilier, je suis outré de constater ces remarques, puisque effectivement et comme dans toutes les professions, il y a des personnes moins sérieuses que d'autres voir pire, mais annoncer des pourcentage comme 90% des professionnels sont des escrocs?? je vous confie travailler depuis quelques années déjà et vous ne pouvez pas durer dans ce métier sans être parfaitement droit, correcte, honnête .. puis, je vous confie aussi que je suis passionné par mon métier, et bien que je travaille six voir sept jours sur sept, devoir être disponible du matin 7h00 au soir 22h00, j' encourage toutes ces personnes qui pensent qu'il suffit de s'inscrire comme professionnels de l'immobilier et réussir, a le faire, et durer quelque années.. voila, je conçois que nous ne sommes pas tous droits, mais vous ne pouvez pas penser croire sérieusement que des indépendants, agences, ou autres professionnels de l'immoblier installés depuis quelques années ne pas être "profesionnel" puisque vous constatez par contre le nombre d'agences qui ferme après moins d'un an existence ... puis quelle discrimination.. mais je vous invite a revoir votre jugement, et reste a votre disposition pour en parler vous présenter mon travail..
    a bon entendeur ..
    Cordialement,
    Fabien

  • 0 Reco 25/08/2011 à 09:24 par Antoine Giga

    "personne ne bouge!! c'est une honte!!!"
    Bah... au moins l'UFC !

  • 0 Reco 25/08/2011 à 01:35 par defendorov

    Il est très clair que les agents immobiers sont des escrocs dans 90% des cas!
    Le drame est qu'on le sait, mais personne ne bouge!! c'est une honte!!!

  • 0 Reco 24/08/2011 à 20:53 par lionel

    est que le travail effectué par une agence est deux fois plus important entre un appartement qui sera loué 800 euros et un appartement de 1600 euros. Les notaires ou avocats devraient creuser le sujet pour prendre ce marché.

  • 0 Reco 24/08/2011 à 17:18 par anthares

    la FNAIM qui s'insurge contre cette enquête et condamne les dérives alors que ces derives sont surtout constatées chez ses adhérents !!! en tant que professionnel les agences doivent respecter et appliquer les lois . Combien d'agence travaille aussi sans mandat ???

  • 0 Reco 24/08/2011 à 16:11 par Lapoliss

    Ce que je trouve intéressant, c'est l'argument de l'UFC selon lequel l'agence immobilière est au service du bailleur, et devrait lui facturer à lui seul l'ensemble de ses frais. finalement, le locataire remplit sa part du contrat en versant son loyer tous les mois, non ?

  • 0 Reco 24/08/2011 à 15:32 par rod11000

    En tant qu'agent immobilier, je ne suis pas d'accord, je suis pour la réglementation des prix. en revanche être payé pour rédiger un bail, c'est se foutre de notre gueule, il y a effectivement un travail d'effectué qui n'est pas seulement de rédiger. Les agents de l'UFC sont un paquet de branleurs déconnectés de la réalité, ne doivent pas savoir ce qu'est la tva, l'urssaf, l'organic, etc....


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...