Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 31 août 2010 à 09h15

Logement étudiant : Un bail meublé sur dix est abusif


La location meublée en proie à des bailleurs peu scrupuleux ?
La location meublée en proie à des bailleurs peu scrupuleux ?
La location meublée en proie à des bailleurs peu scrupuleux ? (©dr)

L’association de consommateurs CLCV vient de dénoncer « les abus » dans la location meublée. Celle-ci s’appuie sur la publication d’une enquête réalisée par la DGCCRF, selon laquelle un contrat de location sur dix proposé aux étudiants comporte une clause abusive et illicite.

(LaVieImmo.com) - La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) semble avoir ouvert une brèche en pointant du doigt les abus dans les locations données aux étudiants. La location meublée est cette fois-ci sur la sellette, car elle aussi serait sujette à des pratiques illégales, a annoncé la CLCV dans un communiqué.

Un vide juridique

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

La liste est longue, selon la CLCV : les baux meublés comprennent souvent une « demande d'un dépôt de garantie correspondant à deux, voire trois mois de loyer, une clause interdisant tout recours contre le bailleur, ou encore l'imputation au locataire de frais administratifs tels que l'envoi de la quittance de loyer ou de l'établissement de l'état des lieux… ». Mais les bailleurs ne sont pas les seuls responsables, car ces pratiques illicites sont rendues possibles « en raison des énormes carences textuelles encadrant la matière ».

L'association demande que le rapport initié par des représentants de locataires et de bailleurs, en collaboration avec l’ancienne ministre du Logement, Christine Boutin, « soit repris par M. Benoist APPARU et qu'il soit mis fin à cette brèche aujourd'hui ouverte permettant à un bailleur de telles pratiques abusives ».

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 01/09/2010 à 09:32 par ouéééééééééé

    FO BIEN PAYER LEURS TAXE FONCIERE ET HABITATION LOLLL

  • 0 Reco 01/09/2010 à 09:31 par ouéééééééééé

    VIVE LES HLM TOUT DOIT APPARTENIR A L ETAT MOINS DE PRB PERSONNE NE DOIT RIEN POSSEDER TOUT A L ETAT TOUS A LA MEME ENSEIGNE

  • 0 Reco 01/09/2010 à 09:29 par RIEN N AS FOUTRE

    Rien n as foutre de leurs bien on n est toujours puni ou l on pêche tous les proverbes sont vrais il y a que le fric qui compte rien d autres ces inhumains profiteurs de la misere des gens

  • 0 Reco 01/09/2010 à 09:26 par EMA

    ON DEVRAIT TOUS AVOIR DES LOGEMENTS DANS DES CONTAINERS PLUS JOLIES MOINS CHERS KOM CA LES PROPRIO MANGERONT DES MIETTES ET SAURONT CE QUE C EST DE LA MERDE BYE

  • 0 Reco 31/08/2010 à 23:32 par Delay

    A force de contrôle et de sanctions à l'encontre uniquement des propriétaires, ils finiront par ne plus louer leurs biens. Un contrat doit demeurer libre et établi avec le consentement des deux parties (loueur et locataire). Je ne vois pas pourquoi autant de tapage! Attention celà ne réglera pas la crise du logement car en France la véritable crise c'est celle de la confiance. Les propriétaires ne veulent plus louer ils sont trop emmerdés.
    Lorsque leur bien est dégradé qui paie?
    Lorsque leur bien est squatté qui paie?
    Pensez vous aussi à l'inverse?
    Qui parle de ces petits loueurs qui doivent subir les plaintes des voisinages à cause des tapages causés par des visites excessives?
    Il faut un équilibre sinon basta ils préféreront laisser leurs biens vacants plutôt que de se faire mépriser et malmener...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...