Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliervendredi 3 février 2012 à 14h55

Logement : La Fnaim attend plus des politiques


La fédération renvoie dos à dos PS et UMP
La fédération renvoie dos à dos PS et UMP
La fédération renvoie dos à dos PS et UMP (©dr)

La Fédération nationale de l’immobilier juge inadaptées les propositions faites jusqu’à maintenant par les candidats à l’élection présidentielle. Elle s’en explique, et propose sa propre piste de réflexion : le développement d’« une offre locative privée réservée aux ménages modestes et précaires face à l’emploi ».

(LaVieImmo.com) - Dans un communiqué diffusé vendredi, la fédération estime qu’« aucune des propositions formulées par les candidats n’est pour l’instant de nature à remédier à la crise du logement en France ». Renvoyant dos à dos PS et UMP, elle démonte deux des principales mesures dévoilées jusqu’à maintenant, toutes deux qualifiées de « contre-intuitives ».

Le blocage des loyers. « A l’inverse de celle des prix des logements, l’évolution des loyers est restée en constante corrélation avec le revenu de sménages au cours de la dernière décennie », explique la Fnaim. Le blocage des loyers est également qualifié de « mesure contre-productive », qui « conduira à une désaffection de l’investissement locatif privé et, par voie de conséquence, à une raréfaction de l’offre » de logements.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

L’augmentation du droit à construire. La mesure phare de Nicolas Sarkozy « entraînera plus une valorisation du foncier qu’une baisse des prix des logements », estime la fédération. Et si la hausse envisagée « milite en faveur d’un soutien à l’effort de construction, cela va dans le bon sens, mais ce n’est pas suffisant ».

Pour un véritable statut du bailleur privé

Pour résoudre la crise du logement, la Fnaim prône, comme déjà en 2007, « la défense d’un véritable statut du bailleur privé et la mobilisation du par [immobilier] ancien pour développer une offre locative nouvelle à loyers maîtrisés, tout en garantissant au bailleur une légitime compensation aux efforts consentis ».

« Dans la trajectoire de réduction du déficit budgétaire actuel, le soutien au secteur locatif privé et la dépense fiscale induite, ne peuvent plus se concevoir sans une contrepartie sociale, poursuit la fédération. Il ne s’agit pas d’inventer un énième dispositif d’incitation à l’investissement locatif, mais de promouvoir un « engagement social et citoyen ». Il convient seulement d’alléger la pression fiscale qui pèse sur le bailleur pour l’encourager à pratiquer des niveaux de loyers HLM pour garantir l’accès au logement sans délais à des familles modestes ».

François Alexandre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 04/02/2012 à 16:57 par UFFA92

    La FNAIM a été la première à saluer les mesures qui ont entrainées la hausse des prix : Loi TEPA avec crédit d'impôts sur les intêrets, PTZ puis PTZ +, Scellier, etc. Et maintenant ils voudraient donner des leçons à tous le monde avec évidemment des mesures en faveur du bailleur et non du locataire ! L'encadrement des loyers existe en Allemagne (pays souvent cité en exemple), en Suisse et aux Pays Bas. C'est la seule solution à court terme pour régulariser l'aumentation des loyers. Ce que propose la FNAIM ou Nicolas Sarkozy n'aurait un impact qu'à très long terme alors que c'est maintenant qu'il faut agir ! Il est évident que la FNAIM est là pour représenter les intérêts des propriétaires et non des locataires !

  • 1 Reco 04/02/2012 à 13:01 par Pas tout à fait d'accord

    Ils sont gonflés à la FNAIM. Les agents immobiliers ont une responsabilité évidente dans la hausse des prix en surévaluant les valeurs pour obtenir des mandats. Ils se sont goinfrés de subventions et autres aides (PTZ, Scellier...) pendant des années et maintenant qu'on veut juste laisser faire le marché qui tirera les prix à la baisse, ils osent la ramener... Qu'on plafonne leur rémunération à 1% (et c'est encore beaucoup pour la valeur de leur service...)

  • 0 Reco 03/02/2012 à 17:38 par antoine

    a lire

    http://www.directgestion. com/sinformer/dgmag/13483 --30-de-cos-quels-effets- autres-que-celui-dannonce -

    je vous assure c'est pas moi qui ai écrit cet article. Mais ca aurait pu.. :) Je partage 100% de ce qui y est dit!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...