Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliervendredi 7 février 2014 à 13h13

Municipales à Paris : Le programme logement du Front de Gauche


Danielle Simonnet, candidate FG à la mairie de Paris
Danielle Simonnet, candidate FG à la mairie de Paris
Danielle Simonnet, candidate FG à la mairie de Paris (©Wikimedia Commons)

Suite de notre tour d’horizon du programme logement de chacun des candidats à la mairie de Paris. Aujourd’hui : Danielle Simonnet, tête de liste du Front de Gauche.

(LaVieImmo.com) - La candidate, qui conduit une liste regroupant une partie des forces du Front de gauche (PG et Ensemble), a fait du logement une question clé de l’élection.

Après avoir lancé une pétition réclamant une baisse des loyers dans la capitale il y a quinze jours, Danielle Simonnet détaille ses ambitions. Dans son programme, elle « exige le vote d’une loi encadrant les loyers à la baisse de 20% ». Par ailleurs, le maintient des classes populaires dans la ville est selon la protégée de Jean-Luc Mélanchon primordiale. « En pratiquant une politique volontariste de préemption pour tous les biens mis sur le marché à un prix déraisonnable, la mairie sera un contre-pouvoir à l'embourgeoisement de Paris », déclare-t-elle.

« 30 % de logements sociaux »

Dans son programme, le logement est un point sur lequel la candidate fait part de sa nette volonté de se démarquer tant d’Anne Hidalgo, chef de file du PS, que de la candidate de l’UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet, qualifiées d’« héritières » de « choix politiques, d’incitation à l’embourgeoisement orchestrées par les précédentes mandatures ».

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

La candidate du Front de gauche ne mâche pas ses mots envers la socialiste qui selon elle, « propose de limiter les logements véritablement sociaux dans les nouveaux programmes de construction », et défend un programme « libéral ».

Quant à NKM, « elle centre son programme sur l’accès à la propriété et au logement social de ceux qu’elle appelle les “classes moyennes“ mais qui gagnent minimum 5 000 euros par mois. Elles semblent ignorer que 49 % des Parisiens sont éligibles au logement vraiment social », s’insurge la candidate du Front de Gauche.

Pour véritablement se différencier, Mme Simonnet envisage de « créer 12 000 logements sociaux par an, répartis dans tous les arrondissements pour parvenir à l’objectif des 30 % de logements sociaux avant la fin de la mandature ». Anne Hidalgo, entend atteindre cet objectif en 2 030. Au 1er janvier 2 014,.ce taux était de 20,46 %

Sacha Mauratille - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 07/02/2014 à 13:31 par bubule

    la mairie sera un contre-pouvoir à l'embourgeoisement de Paris :!!!! Moi je dirais plutôt de la bobo-isation !!!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...