Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 12 février 2009 à 12h26

Natixis évoque une baisse de 37 % des prix de l'immobilier en France


(©dr)

(LaVieImmo.com) - Avant qu’ils se stabilisent, les prix de l’immobilier résidentiel en France devraient baisser de près de 40 %, selon une étude de Patrick Artus, directeur de la Recherche et des Études de Natixis.

Cette prévision catastrophe est obtenue selon une méthode comparative. « Tout montre qu’aux Etats-Unis, les prix de l’immobilier résidentiel sont revenus à un niveau normal, acceptable pour les acheteurs », explique Patrick Artus. L’économiste regarde à partir de quand le ratio prix de l’immobilier / revenu des ménages (l’affordability index) est passé « au-dessus de la normale » aux Etats-Unis – « sans doute au début de 2002 », la « normale » correspondant au niveau observé à la mi-2001 - et suppose qu’il faudra, dans les autres « pays où les prix des maisons ont aussi beaucoup augmenté », que ce ratio revienne aussi « au niveau constaté à la date qui correspond au niveau normal estimé aux Etats-Unis ».

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Cette méthode comparative, partielle puisqu'elle n’utilise que le seul ratio prix/revenu, implique une baisse des prix de l’immobilier résidentiel de 44 % au Royaume-Uni, 41 % en Espagne et 37 % en France par rapport au niveau atteint à la fin de 2008.

A noter que cette prévision correspond au « scénario du pire » retenu par la Fnaim, d'une baisse de 10% en moyenne par an de 2009 à 2012 inclus. A l'occasion de la prévision du bilan annuel et des prévision de la Fédération nationale de l'immobilier, le mois dernier, René Pallincourt, son président, avait estimé qu'un tel scénario était « improbable » car il ne tenait pas compte de « la pression exercée par la demande » de logements, toujours forte en France.

E.S.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 23/02/2010 à 20:52 par VINCI

    Le vendeur est un futur acheteur dans la plupart des cas ; ce qu'il vendra moins cher il l'achètera moins cher aussi et ce sera la seule solution pour débloquer un marché totalement inerte et qui ne pourra pas être perfusé indéfiniment;les taux bas actuels ne sont que des miettes comparés à une baisse des prix qui seraient une véritable oxygénation du marché.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...