Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 6 mai 2010 à 08h47

Nouvelle hausse des prix de l'immobilier entre particuliers


Plus d'un tiers des biens part sans négociation
Plus d'un tiers des biens part sans négociation
Plus d'un tiers des biens part sans négociation (©dr)

Les professionnels de l’immobilier entre particuliers ont le sourire. Les derniers chiffres de PAP et Entreparticuliers.com confirment la hausse des prix des biens vendus sans intermédiaire. Attention à la surchauffe.

(LaVieImmo.com) - « C’est le septième mois consécutif de hausse du prix des appartements et le sixième consécutif de hausse du prix des maisons », observe le groupe De Particulier à Particulier (PAP), leader du marché, en préambule de son dernier indice mensuel. Soit deux progressions de 0,7 et 1,1 %, qui portent à 5,3 et 5,4 % respectivement le taux de croissance depuis le début du rebond, à l’automne 2009. Constat similaire chez le concurrent Entreparticuliers.com, dont le baromètre fait état d’une hausse de 0,7 % du prix des appartements sur un mois, et d’une progression de 1,3 % de celui des maisons. « Cette hausse des prix s’inscrit, qui plus est, dans un marché dynamique, où le nombre de nouveaux biens mis en vente est supérieur de 47 % à celui d’avril 2009, commente Stéphane Romanyszyn, président de la société. Entreparticuliers évalue à près de 47 700 le nombre d’appartements et maisons mis sur le marché le mois dernier, contre un peu moins de 32 400 un an plus tôt. « Depuis le début de l’année, la progression atteint 26 % », ajoute M. Romanyszyn.

Risque de surchauffe

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Le taux de négociation, qui mesure l’écart entre le prix de mise en vente et le prix réel de la transaction, varie peu. Selon PAP, les acheteurs sont parvenus, en moyenne, à faire baisser les prix de 6,24 % pour les appartements (-0,04 point sur un mois), et de 7,93 % pour les maisons (+0,04 point). « Mais 36 % des vendeurs n’ont même pas eu besoin de négocier leur prix », précise Entreparticuliers.com.

Reste à savoir si la situation est viable. Chez PAP, on note que « la moyenne du taux de l’OAT à 10 ans, référence du calcul du taux des prêts immobiliers, s’est porté en avril à 3,39 %, à son plus bas niveau depuis quatre ans, contribuant ainsi à la solvabilisation de nouveaux ménages et au soutien des prix immobiliers ». Plus prudent, Entreparticuliers évoque un « risque de surchauffe » de plus en plus présent. Dans un entretien à LaVieImmo.com, Stéphane Romanyszyn estimait récemment que les prix devraient progresser de 3 % en moyenne nationale cette année, tous types de biens confondus. « Une hausse plus marquée semble exclue, car elle entraînerait un nouveau blocage du marché », ajoutait-il.

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 08/05/2010 à 09:25 par Immobilier-danger

    "Les professionnels de l’immobilier entre particuliers ont le sourire" car les prix augmentent ? il faudra m'expliquer en quoi il est bon de se réjouir d'une hausse des prix, notamment pour des intermédiaires comme des sites d'annonces immobilières... Il espère un nouveau blocage du marché pour que les vendeurs payent plus longtemps leurs annonces ???

  • 0 Reco 06/05/2010 à 19:15 par bulleimmo

    Vivement une hausse des taux immobiliers que le marché s'assainissent facon 1991 ou le marché avait baissé de 40,4% à Paris (http://www.paris.notaire s.fr/art.php?cID=277&nID= 649)

  • 0 Reco 06/05/2010 à 18:12 par BEBERT59

    iL ESTVRAI QUE BEAUCOUP SUR ESTIME LA VALEUR IMMOBILIERE sans connaître les prix de la marchandise et surtout la main d 'euvre d 'un particulier ou d 'une entreprise
    Maintenant le travail d 'un particulier peutbêtre exel comme ayant vice bien caché ai ,vu
    faut ,bien détailler l'achat à effectué même en cas de coupo de coeur!!attention

  • 0 Reco 06/05/2010 à 15:00 par MisterHadley

    Et je suis convaincu que celui ou celle qui parviendra à faire que le bon peuple puisse disposer de ce qu'il n'a toujours pas, à savoir " une porte de sortie économique" lui permettant de faire face, socialement, économiquement pour ne pas dire simplement "humainement" à ce qui se prépare, détiendra le Graal... ;)

    Un tiens vaut mieux que deux tu auras (même plus d'ici peu)

  • 0 Reco 06/05/2010 à 14:55 par MisterHadley

    Ce qui nous ramène donc, une fois encore, aux valeurs traditionnelles, bien trop vite "oubliés" sur l'autel du "high tech" et autres trucs du 21ème siècles qui, elles, si l'économie devait s'arrêter nette, ne serait alors "matérialisées" que par ce qu'elles sont, à savoir du vent... ;)

    L'immobilier, non.

  • 0 Reco 06/05/2010 à 13:51 par copleboss

    Effectivement, les zinzins commencent à revenir sur le marché immobilier malgré des rendements faibles (mais quand même meilleurs que les fonds Euros avec des taux trop bas et les actions avec leur volatilité délirante...).
    L'immo redevient une valeur refuge.

  • 0 Reco 06/05/2010 à 11:12 par MisterHadley

    ... puisque personne ne décide ni ne contrôle les prix de l'immobilier...

    C'est en cela qu'il est donc plus qu'important de ne se préoccuper que des vrais problèmes de l'immobilier afin que le bon peuple ne perde pas sur tous les tableaux... ;)

  • 0 Reco 06/05/2010 à 11:09 par MisterHadley

    ... les risques des "placements sans risques" des banques et autres assureurs, voir courtiers, et leurs "intérêts" spéculatifs, puisque ces placements-là se voient donc, encore, être à l'origine de ce qui se passe actuellement sur la scène internationale...

    Donc, si les prix devaient à nouveau "flamber" sur notre immobilier, ce ne sera pas parce que le peuple l'aura décidé...

  • 0 Reco 06/05/2010 à 11:06 par MisterHadley

    Ce qui va donc vraisemnblablement maintenir les vrais problèmes de l'immobilier, puisqu'une bonne grosse partie des actifs financiers plus ou moins dans cette version bis repetita d'un second plongeon financier international se retrouveront "déplacés" de là où ils "dormaient" contre intérêts élevés "sans risques, pour être injectés massivemant dans le placement le plus sûr, afin ainsi d'éviter ...

  • 0 Reco 06/05/2010 à 11:02 par MisterHadley

    L'immobilier d'chez nous a définitivement démontré son excellente tenue dans la tourmente financière mondiale de ces deux dernières années...
    Vu la tournure que prenne, encore, les spéculations financières à outrance, sur l'euro, sur des pays entiers, et les sempiternelles bourdes bancaires, la conjoncture sociale internationale, etc, etc, l'immobilier apparait, encore plus, comme valeur refuge.

  • 0 Reco 06/05/2010 à 10:12 par Modeste

    suite !
    quand on ne s'appelle pas l'INSEE, ça me paraît un peu hasardeux...

  • 0 Reco 06/05/2010 à 10:12 par Modeste

    Il s'agit d'indices de prix, avec les inconvénients que ça comporte...
    Cela dit, je fais quand même plus confiance à PAP qu'à Entreparticuliers. Comment estimer que "près de 47 700" biens ont été mis en vente sur le marché par des particuliers au mois d'avril ? Je veux bien qu'Entreparticuliers connaisse ses propres chiffres, mais faire une estimation de l'ensemble du marché, quand on ne s'appell

  • 1 Reco 06/05/2010 à 10:04 par UFFA 92

    Avec de telles annonces, sans précisions, PAP et ENTREPARTICULIERS sont les acteurs de la "surchauffe" qu'ils disent craindre ! Ils ne vont pas garder le sourire bien longtemps compte tenu de la situation économique de la France. L'immobilier français ne se maintient artificiellement qu'à cause des taux bas et des aides à l'achat. Il est facile de deviner ce qui va se passer dans quelques mois...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...