Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierjeudi 26 avril 2012 à 11h53

Paris : L'immobilier s'installe dans la baisse


Le prix moyen au m² pourrait retomber à 8 100€ en juinLe prix moyen au m² pourrait retomber à 8 100€ en juin (©dr)

Les derniers chiffres des Notaires confirment « le mouvement de baisse des prix » de l’immobilier à Paris. Le montant moyen d’une transaction dans la capitale pourrait retomber à 8 100 euros au mois de juin, au plus bas depuis un an.

(LaVieImmo.com) - Lentement, mais sûrement, la baisse des prix des logements parisiens se poursuit. Après avoir déjà reculé de près de 1 % entre les mois de novembre* et février derniers, les prix devraient continuer leur contraction dans les prochaines semaines. C’est ce qui résulte de l’analyse des avant-contrats de vente signés par les notaires parisiens, sur laquelle se fonde la dernière note de conjoncture mensuelle de la chambre des Notaires de Paris - Ile-de-France, dévoilée jeudi : en moyenne, le mètre carré devrait se négocier à 8 100 euros au mois de juin, contre 8 300 euros en février et 8 380 euros en novembre. Le marché aura alors retrouvé un niveau de valorisation « proche de celui de juin 2011 », précise la note.

Chute brutale des volumes de vente

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Sur l’ensemble de l’Île-de-France, la baisse du prix des logements anciens a été plus contenue, de 0,4 % en moyenne entre novembre et février. La chambre, qui ne livre de pronostic que pour Paris intra-muros, précise que le mouvement de repli dans la région a été jusqu’à maintenant légèrement plus marqué pour les maisons (-0,6 % en moyenne, jusqu’à -2,4 % dans les Hauts-de-Seine) que les appartements (-0,3 % en moyenne, le mouvement étant particulièrement fort à Paris).

Côté volumes de vente, les Notaires confirment la dissipation de l’effet « réforme sur l’imposition des plus-values immobilières », qui avait dopé le marché jusqu’au tournant de l’année 2012. Ainsi, si le nombre de transactions signées dans la région est en hausse de 6 % sur les trois derniers mois par rapport à la même période de l’année dernière, il accuse une forte baisse de 14 % au seul mois de février. A Paris, les volumes ressortent en hausse de 21 % sur les trois derniers mois, mais chutent de 27 % en février 2012 par rapport à février 2011.

*Les indices de prix et nombres de transactions sont calculés sur trois mois. « novembre » correspond donc à la période allant de septembre à novembre 2011, « juin » de avril à juin 2012, etc.

Emmanuel Salbayre - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 28/04/2012 à 13:11 par Pas tout à fait d'accord

    Un article des échos tend à confirmer mon message juste ne dessous : le nombre d'apparts vendus à Paris est passé de 5348 en janvier 2011 à 1500 en février 2012.
    Il n'y a plus d'acheteurs ! A 8360 euros le m2, ça n'a rien de surprenant.

  • 0 Reco 28/04/2012 à 12:55 par Pas tout à fait d'accord

    A ce rythme, ça nous fait une baisse de 4% par an. Les acheteurs potentiels ont tout intérêt à attendre, même en cas de hausse des taux, quant aux locataires qui envisagent d'acheter, mieux vaut patienter : la baisse compense largement le loyer. On va donc avoir une disparition des acheteurs alors que les vendeurs sont souvent contraints (successions, divorces, mutations, retraites...). Effet boule de neige et crash en perspective.

  • 0 Reco 27/04/2012 à 07:23 par MAXLAMENACE

    Bizarre, tous les économistes annoncent l'éclatement de la bulle (primeview dernier en date).
    Leurs analyses sont sérieuses, fouillées, labellisées. C'est du sérieux, du solide. Point de changement de mode de calcul d'un mois sur l'autre. Le tout intégré dans un contexte mondial, les différents acteurs interagissant.

  • 0 Reco 26/04/2012 à 23:03 par antoine

    rajoutons une speculation debile dans les quartiers pourtant coupe gorge d'anieres et de genevilliers, a cause du futur tram...

    tous ces gars la, speculateurs, vont pleurer sous hollande, assommés de charges et d'impots amplement mérités!

  • 1 Reco 26/04/2012 à 23:01 par antoine

    PS: si S and Poor prevoit une chutte de 15%, cest qu'il prevoir de nous descendre de AAA a B

  • 0 Reco 26/04/2012 à 23:00 par antoine

    je ne suis pas étonné par la hausse a Paris: baisse des taux spectaculaire de fevrier a Mars aprs une explosion stupide des taux en janvier, ajouté a une speculation ridicule dans le 15eme arrondisssement (voir sur seloger.com) a cause du futur pentagone a la Française...

    ces chiffres sont de la pure speculation d'investisseurs du dimanche jouant a la roulette russe...

    plus dure sera la chutte!

  • 0 Reco 26/04/2012 à 19:58 par SébastienMeilleursAgents.com

    Je souhaite répondre aux commentaires faits sur les chiffres communiqués par MeilleursAgents.com. Contrairement à ce qui est indiqué ici, notre baromètre des prix à Paris et en Région Parisienne sont calculés sur la base des promesses de vente signées par nos agences partenaires (400 en IdF) et non pas sur base d'annonces. Ce baromètre a permis de suivre tous les retournements du marché depuis la baisse de l'automne 2008, la hausse de 2009-2011, et le retour de la baisse à la fin de l'été 2011 et ce systématiquement avec 5 à 6 mois d'avance sur les statistiques officielles. Ce décalage dans le temps rend la lecture du marché plus compliquée pour les observateurs, surtout quand nous annonçons une évolution qui n'est pas encore communiquée par les notaires. La dernière en date est celle de septembre 2011 quand nous annoncions une baisse des prix et des volumes à Paris. Il a fallu attendre le début de l'année 2012 pour que ces chiffres soient confirmés par la quais totalité des analystes.
    J'ajoute que nous venons de publier l'évolution des prix du mois de mars 2012, qui sont en hausse de 1% à Paris par rapport à février 2012. Ces chiffres ne pourront être comparés aux statistiques notariales qu'à l'automne prochain. Les archives de nos communications depuis 2008 sont toutes accessibles dans l'espace presse de notre site, ainsi que des graphiques comparant nos statistiques à celles des Notaires.
    Sébastien de Lafond, MeilleursAgents.com

  • 1 Reco 26/04/2012 à 13:54 par Bull Bear

    Meilleurs agents était un indicateur intéressant, mais ils ont apparement changé leur mode de calcul en mélangeant prix des avant contrats et prix affichés dans les annonces ... ce qui fait perdre tout intérêt à cet indicateur en mélangeant réalité ( avant contrat ) et "souhait" ( prix demandé par un vendeur ) ...

    Dommage c'était pourtant un indicateur interessant ...

  • 2 Reco 26/04/2012 à 13:48 par Gironimmo

    ça repartira quand hollande sera président.

    il ne veut pas vendre la sapinière à perte quand même ?

  • 0 Reco 26/04/2012 à 13:38 par Pas tout à fait d'accord

    A ce rythme (et ce n'est qu'un début), ça fait une baisse de 4% sur 1 an.
    Sachant qu'une baisse de 2% paye un an de loyer, mieux vaut patienter...

  • 1 Reco 26/04/2012 à 12:58 par antoine

    c'est l'effet ptz et scelleir... en esperant qu''hollande aura l'intelligence de ne pas remettre ces deux trucs...... mais aparemment ils veut remettre le ptz, ce qui est d'une rare stupidité...... coment transferer l'argent du contribuable aux propros...

  • 0 Reco 26/04/2012 à 12:43 par Internaute

    Meilleurs agents explique que leurs estimations sur sur la base des annonces immobilières mais seule les prix des notaires sont le reflet de la réalité du marché et toujours avec 2 à 3 mois de retard

  • 0 Reco 26/04/2012 à 12:28 par Lapoliss

    Chaque mois, meilleurs agents fait le coup... Il n'y a que les notaires qui comptent, un point c'est tout!

  • 0 Reco 26/04/2012 à 12:08 par hé-hé

    meilleurs agents ont sorti les chiffres qui montrent le contraire, pour le mois d'avril : 8460 euro/m2 contre 8370 euro/m2 en mars