Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobiliermardi 13 août 2013 à 14h29

Paris : La location meublée touristique sous haute surveillance


A Paris, les locations meublées sont surveilléesA Paris, les locations meublées sont surveillées (©dr)

En cette saison estivale, des inspecteurs parcourent Paris à la recherche de locations illégales à destination des touristes, rapporte Le Parisien.

(LaVieImmo.com) - La location saisonnière de meublés est dans le viseur de la ville de Paris. Depuis quelques semaines, sept fonctionnaires de la municipalité parisienne débusquent les bailleurs qui louent illégalement des logements à des touristes, note Le Parisien. Alors que la loi oblige qu’une autorisation soit délivrée pour ceux qui ne louent pas leur résidence principale, ce type de pratique se multiplie dans la ville la plus visitée au monde.

20 à 30 000 meublés saisonniers

En effet, selon le quotidien, la mairie chiffre à plus de 20 000, voire 30 000 selon Jean-Yves Mano, adjoint PS au maire en charge du Logement, le nombre de meublés touristiques. Un essor auquel L’Hôtel de Ville souhaite mettre un coup d’arrêt, au motif que « chaque appartement loué à un touriste est un appartement en moins pour un Parisien », indique le quotidien.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

En moyenne, près de 500 immeubles sont contrôlés inopinément chaque année. Comment les agents de terrains procèdent-t-ils ? Les immeubles sont choisis par repérage « des petites annonces sur les sites spécialisés », soit via les signalements de particuliers, explique au Parisien.Mélanie Gidel, adjointe du chef du bureau de la protection des locaux d’habitation.

A noter que la mairie de Paris a suggéré au gouvernement d’obliger les propriétaires à demander l’autorisation à leur syndic avant de pouvoir louer à des vacanciers. Une proposition qui donnera lieu à un débat à la rentrée dans le cadre de la loi Duflot 2.

Sahra Laurent - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 23/08/2013 à 20:04 par Locataire

    C'est complètement dégueulasse si maintenant on ne peut pas se faire une petite gratte de 1000€ par semaine (en liquide de préférence) ou va t'on!!!

  • 0 Reco 15/08/2013 à 20:52 par COOL And the GANG

    Ce jeudi envoyé spécial: l'enfer des résidences de tourisme

  • 0 Reco 14/08/2013 à 22:13 par antoine

    ensuite on les envoi a palaiseau pour que des neuneu achete a une vieille en l arnaquant un terrain toxique et mettre au moin dix an pour avoirles moyen de construire une cabane a outil dessus RT2012

  • 0 Reco 14/08/2013 à 22:04 par antoine

    noter qui ya bcp de jeunes locataires qui sous louent pendat lete pour se fire un eu d'argent de poche.. franchement ils ne font aucun mal. la police na telle pas autre chose a faire, comme par exemple aller faire un tour a la grande borne ou a la courneuve pour arreter le bordel?
    ces sur que cest bcp moins risqué de faire payer un petit etudiant qui sous loue que des bandes de voyous qui sacagent tout et pillent les gens dans les rers (cf rer D)

  • 0 Reco 14/08/2013 à 20:53 par Charlotte

    Avant de fliquer les locations touristiques ne serait il pas plus urgentt de fliquer les stations Pigale, Anvers, Opéra ou des bandes de jeunes pick pocket sévissent tous les jours et s'attaquent aux touristes qui ne l'oublions pas font vivre directement ou indirectement beaucoup de Parisiens. C'est à mon avis beaucoup plus urgent et pourtant je vis en HLM mais j'ai honte de voir les touristes dépouillés par les mêmes gamins et de ne voir aucun contrôle de ceux qui sont tellement sûrs de ne pas être punis qu'ils ne se cachent même pas

  • 0 Reco 14/08/2013 à 16:18 par Provincial

    Paris c'est la France? Et pk pas ne pas l'étendre sur tout le territoire? Tout à fait d'accord ac super speculator.

  • 0 Reco 14/08/2013 à 14:58 par antoine

    de toute facçon la location de son aoppart est des plus risqués: vous pouvez vous faire voler facilement vos papiers/identités, ou simplement vos affaires. Si vos locataires clandestins mettent le feu, comment allez vous expliquer cela aux flics?

    donc a éviter!

  • 0 Reco 14/08/2013 à 13:07 par a.n@orange.fr

    Ce serait dommage que le gouvernement mette le syndic arbitre de ce type de location...
    dans la mesure où le propriétaire loueur paie ses impots et bénéficie de l'autorisation du service l'urbanisme de sa mairie car aucun syndic n'acceptera sous l'influence des autres copropriétaires qui détestent ce type de location pour x arguments infondés.
    Je suis concernée à 100% par ce problème et suis en litige avec mon syndic justement qui invoque tout....la solution est la suivante : l'autorisation de la mairie comme pour les meublés de tourisme professionnels serait suffisante car il faut aussi distinguer 2 types de location meublée: la location de sa résidence principale en non professionnel et la location professionnelle.
    Effectivement les contrôles sont utiles s'il y a beaucoup de hors la loi mais il est scandaleux de pénaliser les propriétaires en règle. Contrairement à ce que pensent les gens la fiscalité est celle du meublée(50% abattement mais 30% IRPP et 15.5% contributions sociales)quand on paie évidemment...Maintenant je ne pense pas qu'il y ait concurrence déloyale car les bailleurs n'ont plus envie de prendre des ardoises d'impayés malgré les assurances .donc ils ne veulent plus louer quitte à payer la taxe ..dommage que les gens ne paient plus leur loyer tout simplement...essayons de comprendre ensemble.

  • 0 Reco 14/08/2013 à 13:07 par JCDelarue

    @super speculator, vous êtes dans quel département?

  • 1 Reco 14/08/2013 à 10:32 par super speculator

    il faudrait étendre cette mesure à tout le pays, de plus il y a une fiscalité trop avantageuse sur ce type de location.Dans mon département il est quasi-impossible de trouver une maison en location annuelle, elles sont toutes destinées à la location de vacances.Les professionnels du tourisme ont raison de s'insurger contre cette concurrence déloyale.

  • 0 Reco 13/08/2013 à 19:39 par JCDelarue

    Tout à fait d'accord avec la Mairie de Paris. Ces 20 000 ou 30 000 appartements loués illégalement à la semaine sont autant de logements retirés du marché traditionnel. Ils contribuent donc à la flambée des loyers qui chasse de Paris la classe moyenne, notamment des retraités.
    L'adjoint JY Mano a raison de dire:"nous ne voulons pas devenir, comme Venise, une cité vidée de ses habitants par l'activité touristique".
    Cette question sera un thème central de la campagne des municipales dans la capitale.