Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierlundi 4 juin 2012 à 11h59

Paris : Ville étudiante la plus chère


Paris est la ville où les loyers sont les plus chers pour les étudiantsParis est la ville où les loyers sont les plus chers pour les étudiants (©dr)

La capitale se place encore une fois au sommet des villes les plus chères à la location. Selon un classement* LocService, les logements étudiants à Paris n’échappent pas à la règle, affichant des prix largement supérieurs aux autres villes de l’Hexagone.

(LaVieImmo.com) - Avec la rentrée 2012-2013 qui se dessine à l’horizon, une grande partie des étudiants devra encore une fois se mettre en quête d'une location ou d'une colocation. Le classement des loyers réalisé par LocService, spécialiste de la location entre particuliers, propose un comparatif des loyers pratiqués dans les principales villes étudiantes de France ( Consultez les loyers moyens au m² ville par ville ). Selon le professionnel, « devant le manque de disponibilité, la plupart des étudiants devront pourtant se tourner vers un logement étudiant du secteur privé ».

Un écart de 229 % entre Poitiers et Paris

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Les étudiants, qui se tournent majoritairement vers une chambre ou un studio, doivent composer avec de gros écarts de tarifs selon les zones. En effet, il ressort du classement qu’une chambre se loue en moyenne 315 € et un studio 415 € dans l’ensemble des villes examinées. La moyenne de 365 € cache de fortes disparités : 20 villes sont en-dessous de la moyenne et 13 villes au-dessus, avec un écart de 229 % entre les deux extrêmes, Paris et Poitiers. La capitale, ville préférée des étudiants du monde selon un autre classement, se hisse naturellement au sommet de cette liste des villes étudiantes les plus chères de France. Ceci au grand dam des étudiants qui doivent payer en moyenne 641 euros pour la location d’un studio ou une chambre. La capitale affiche également le plus fort contraste de prix avec la ville qui la suit, Paris étant 27,4 % plus chère que Cergy. Lanterne du classement, Poitiers, enregistre un prix de 280 euros pour un loyer moyen mixte (chambres et studios compris).

Le classement des loyers dans les grandes villes étudiantes


Donnez votre avis sur votre ville : cliquez ici.

*LocService a retenu la moyenne des loyers des chambres et des studios pour obtenir une unité comparable. Il a ensuite sélectionné 33 villes qui accueillent chaque année au total plus de 1,5 millions d’étudiants. A noter que seuls les chambres et les studios ayant récemment changé de locataires sur le site sont étudiés, soit près de 10 000 locations recensées

Badr Lebnioury - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 10/06/2012 à 07:54 par Kiwala

    Qu'est ce qu'il est méritant ce Kiwala (je l'entends déjà dire : et oui je suis méritant, moi, à la différnece de ces jeunes qui n'arretent pas de se plaindre)

  • 0 Reco 07/06/2012 à 11:25 par Kiwala

    Et voilà comment on manipule des esprits jeunes prêts à s'enflammer et à se sentir victimisés !
    Le chapô de l'article clame en gras : "Selon un classement* LocService, les logements étudiants à Paris n’échappent pas à la règle, affichant des prix largement supérieurs aux autres villes de l’Hexagone."
    On crie au scandale.

    Et le texte de l'article reconnaît : "La capitale, ville préférée des étudiants du monde selon un autre classement, se hisse naturellement au sommet de cette liste des villes étudiantes les plus chères de France", oui : NATURELLEMENT !

    Il n'y a rien de vraiment scandaleux là-dedans, je ne connais pas de grande métropole prisée internationalement qui ne soit pas beaucoup plus chère qu'une petite ville de province du même pays...
    Et... c'est pareil pour les propriétaires bailleurs : investir à Paris, c'est beaucoup, beaucoup plus cher qu'à Poitiers ! Et la rentabilité financière y est largement moindre, mais on se fait plaisir, on assure une place à notre gosse dans la capitale pour plus tard, alors on va pas se plaindre, nous, les investisseurs privés ! Pour nous aussi, c'est un choix raisonné : personne ne nous y force.
    Alors je m'interroge parfois : qu'est-ce qui différencie, en France, un jeune adulte de 20 ans qui fait ses choix, et un senior qui fait les siens ? Réponse : le jeune veut profiter de sa vie dite "de jeune" sans avoir encore pu beaucoup travailler, et le senior, lui, se sent en droit de profiter des fruits de son travail...
    Rien que de très normal, sauf si les deux prétendent au même confort de vie !
    Pour ma part, j'ai fait une bonne part de mes études dans des chambres de 5-6 m², aujourd'hui bêtement interdites à la location – évidemment, plus de mètres carrés, ça coûte plus cher, fallait s'y attendre !
    J'avais un lavabo, avec WC pas ragoûtants sur le palier, et le bord de la fenêtre pour tout frigo : évidemment, le loyer était très bas par rapport à ce qui se loue aujourd'hui : douche, WC et kitchenette équipée...

    CQFD

  • 0 Reco 07/06/2012 à 11:01 par Kiwala

    (Je poursuis pardon !) Il faudrait que nos médias, peut-être mal informés, cessent de faire accroire que la jeunesse d'aujourd'hui n'est "que" victime des mauvaises pratiques du monde "adulte ou senior". Cette jeunesse est pour une large part bien plus immature que nous ne l'étions au même âge, et moins responsabilisée, l'école n'y est pas pour rien – cela a son prix : elle est aussi plus dépendante. Mais largement plus consommatrice, avec éventuellement l'argent qu'elle ne gagne pas elle-même !

    Il est clair qu'on n'a pas la même chose en payant 400 € en plein Paris, et 400 € dans un quartier excentré de Poitiers.
    Mais il faut bien choisir ! Et, si possible se souvenir qu'on a le choix en fonction des possibilités qu'on a d'assumer ce choix. Ou bien on se débrouille pour se donner le plus de possibilités (on économise, on bosse pendant l'été, on met de côté, etc.), ou bien on doit se contenter d'un choix plus restreint. Faire "l'école qu'on veut", c'est super et un grand luxe, et si celle-ci ne se trouve qu'à Paris, eh bien, ça fait partie du choix... de s'en donner les moyens.

    Comme le disait une chef de rayon dans un magasin pour touristes fortunés où j'ai fait, en mon temps, une année de "petit boulot" (eh non, ça n'est pas réservé aux "pov' jeunes" d'aujourd'hui !), il ne faut pas "péter au-dessus de son cul"... J'ai apprécié la sentence et en ai fait une règle de vie ! Quelqu'un d'autre avait dit bien en amont : "Quand on n'a pas ce que l'on aime, il faut aimer ce que l'on a" (de mémoire : Bussy Rabutin ???)

    Voili voilà, ce n'est un secret pour personne qu'on vit plus agréablement quand on est riche et bien-portant, que pauvre et malade... Mais, quand on veut le beurre ET l'argent du beurre, comme certaine jeunesse d'aujourd'hui, il faut s'attendre à rencontrer quelques résistances !

    Allez, c'est le moment de conclure par : "Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort", dites-vous que vous apprenez la vie, et que cette "formation" vous aidera plus tard :-)

  • 0 Reco 07/06/2012 à 10:28 par Kiwala

    Bonjour, je suis à l'autre bout de la vie : passé la soixantaine. Native de Paris, j'y ai toujours vu ce que vous dénoncez ici comme si tout cela était nouveau et donc scandaleux ! La fracture sociale a toujours existé entre la province et Paris – n'est-ce pas un peu à attendre, vu que c'est une capitale très prisée du monde entier ? –, et entre les "beaux quartiers" et les moins engageants... Qu'un étudiant se contente d'une "chambre de bonne", ça a toujours été comme ça, sauf que, aujourd'hui, on en voit beaucoup plus devant les entrées de bars et de discothèques en plein Paris, et en pleine année universitaire, quand, pour moi, c'était réservé aux vacances, et encore, avec l'argent de poche que j'avais économisé ou gagné. Le reste de l'année, je bossais mes cours et exams, et souvent le soir, après avoir partagé les tâches domestiques, préparé le dîner, donné le bain aux petits, fait la vaisselle, etc., et j'étais d'une famille "favorisée" !
    Je crois qu'il faudra

  • 0 Reco 06/06/2012 à 23:12 par Gironimmo

    Sinon en provinçe y a aussi des écoles, des facultés, une vie étudiante....

    À un prix différent. Ce peut être une solution aussi.

  • 1 Reco 06/06/2012 à 18:12 par pizza polo

    pour pierreb75: 100% c'est 100 / 100 =1 donc 200 / 100 = 2 don a x 200%= 2a

  • 0 Reco 06/06/2012 à 18:07 par pizza polo

    moi je paye, moi je paye, moi je paye... Trop pour un étudiant... Pouvons nous imaginer un régime de loyer étudiant ou des subventions pour les résidences "uniquement" étudiantes afin de vérifier un budget bouffe raisonnable?? les dimensions de mon appartement (25m²) sont les même que celles de mes voisins qui ont un vrai salaire. Expliquant la surface, par rapport à mes études, j'ai besoin de beaucoup de place (travail sur formats AO).

  • 0 Reco 06/06/2012 à 17:53 par greatsmyle

    moi j'habitée au 6eme dans une chambre de borne, 9m² pour 400euros......Aujourd'hui Le Mans je paye 390 pour un 35m²

  • 0 Reco 06/06/2012 à 17:29 par Blop

    Je paie 380 euros pour un 15m2 dans le centre de Paris. Faut juste pas se laisser impressionner par les proprios qui abusent et se donner un peu de temps pour chercher.
    De plus, j'ai droit à 250 euros de CAF.
    Bref, arrêtons les préjugés, on peut vivre à Paris sans être riche.

  • 0 Reco 06/06/2012 à 17:05 par sebt

    oui enfin, si un étudiant préfère payer 641€ pour un 12 m² à paris à la place de 641€ pour un 40m² en banlieue....
    Certes, y a une 1/2 heures de transport en commun à prévoir le matin et le soir, mais bon...

  • 0 Reco 06/06/2012 à 15:44 par tullz

    Je payais 400Euros mon loyer a toulouse pour un 36m2. Avec la caf qui me reversait 167, je payais 130 euros en plus c'etait a deux secondes du Capitole (tres exactement 37 Rue Gambetta). La je suis a paris et je paye 630 pour un appart de 20m2 dans le 15e

  • 0 Reco 06/06/2012 à 13:09 par ptimustang

    Vous parlez d'Annecy? je vous parle de Divonne les Bains, moins connu, pas très loin non plus, et vous ne trouverez pas une chambre en collocation à moins de 600€/pers et souvent rien n'est inclu.
    Au point que les étudiants en suisse dans mon genre, vivent fianalement tout de même sur le territoire suisse parce ca ne vaut pas le coup de rester en France!! 600€ contre 600CHF tout inclu, le choix est vite fait !

  • 0 Reco 06/06/2012 à 11:40 par tartif

    Suis tout comme tyler74 très étonné que Annecy n'y soit pas mentionnée. Au dela du prix c'est la carence een logement étudiant qui m'a surtout frappé. Ce qui s'explique certainement par la politique de la ville, qui est une destination privilégiée par les retraités dorés à l'or fin, et la ville fait tout pour préserver son image.
    La cité étudiante (4000 étudiants en tirant vraiment à l'excès) a été placée sur le haut d'Annecy le vieux (cadre sincèrement magnifique, ca rien à dire), là où le prix au m2 doit avoisiné les 3000-4000 /m2 (voir bien plus)... tu m'étonnes qui se tate pour construire des logements étudiants.

  • 0 Reco 06/06/2012 à 11:38 par Claire

    Ca m'étonne qu'il n'y ait pas "La Rochelle" dans le classement, elle s'approche des 400€...

  • 0 Reco 06/06/2012 à 11:31 par JJ74

    Egalement étonné qu'Annecy ne soit pas dans la liste vu les loyers...

  • 0 Reco 06/06/2012 à 00:29 par monsieurugby

    @ kk09 je connaissais quelqu'un qui payait 480€ 12m² dans une residence etudiante pres du pont des catalans avec tout compris (internet etc ...) mais je trouvais ça qua d même tres cher !

  • 0 Reco 05/06/2012 à 23:59 par kk09

    @olga : tu te fais arnaquer : je paye 450€ pour un 30m² à Jeanne d'Arc ! Et avant j'avais une chambre étudiante (9m²) chez un particulier à 185€ avec eau et électricité compris

  • 0 Reco 05/06/2012 à 23:36 par olga

    380 a toulouse?? dites moi ou!
    500 pour 19m

  • 0 Reco 05/06/2012 à 21:54 par tyler74

    étonné qu'Annecy ne soit pas mentionné

  • 0 Reco 05/06/2012 à 20:46 par amandine

    Ouaip, rien de nouveau sous le soleil! Comme quoi seuls les riches ou les fils et filles de riches peuvent se permettre Paris (sauf votre respect étudiants parisiens, chanceux que vous êtes). Quand je pense que l'école que je veux intégrer depuis 5 ans coûte au bas mot 7000 euros l'année, je pourrai jamais me le permettre. RIP école de mes rêves.

    PS : Moi je suis à Besançon, et même si 300 euros ce n'est pas non plus dans mes moyens, je trouve ça nettement plus raisonnable!

  • 3 Reco 05/06/2012 à 20:43 par Langlois

    641€, c'est le prix d'une studette de 15m², je tiens à le préciser. Donc en gros, quand vous avez placé la kitchenette, la douche, les toilettes et le placard, il reste juste la place pour le lit. Les loyers sont devenus du grand n'importe quoi sur Paris. Je suis écoeurée par les politiques qui ont laissé cette situation dégénérer, en particulier par Delanoë qui est soit disant un maire socialiste (j'aimerais bien connaître sa vision du socialisme à celui-là. Paris est devenue une ville où seuls les riches peuvent y vivre correctement !!). Ils feraient bien de construire d'avantage de logements en banlieue et d'améliorer les transports en commun. C'est inadmissible d'en arriver là !

  • 1 Reco 05/06/2012 à 20:34 par saba

    loyers chers sur Aix en Provence, environ 500 euros sans l'électricité, souvent mal meublés et en mauvais état, des cages d'escalier vétustes avec souris et rats surtout près des restau.

  • 0 Reco 05/06/2012 à 20:33 par rox22

    bah pas étonnant ke certains préfèrent l´allemagne (Berlin).à ce prix tu y as tt un appart .

  • 6 Reco 05/06/2012 à 19:58 par parigiano

    Paris ville la plus surcotée en tout ! aucun intérêt. Signé un natif de Paris.

  • 1 Reco 05/06/2012 à 18:18 par pouet

    Normal y a rien dans le 56

  • 2 Reco 05/06/2012 à 12:36 par Serge

    641 € en moyenne, c'est hallucinant...Dans le 56, on loue presque une maison avec ça !