Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 29 octobre 2013 à 16h36

Petite reprise de l'immobilier francilien


Un peu plus de 36 000 logements ont changé de mains dans la région de juin à août
Un peu plus de 36 000 logements ont changé de mains dans la région de juin à août
Un peu plus de 36 000 logements ont changé de mains dans la région de juin à août (©dr)

Les notaires confirment le léger rebond des volumes de transactions immobilières dans la région mais restent prudents dans leurs perspectives. Les prix devraient rester orientés à la baisse d'ici la fin de l'année.

(LaVieImmo.com) - L’immobilier francilien en a-t-il fini avec la crise ? La dernière note de conjoncture des notaires de la région, publiée mardi, fait état d’un total de 36 290 ventes de logements anciens entre le 1er juin et le 31 août, soit 6 % de plus qu’à la même période un an plus tôt.

L’activité se redresse aussi bien sur le marché des appartements (+6 %) que sur celui des maisons (+6 % également), et ce dans la quasi-totalité des départements de la région : si l’on excepte les Hauts-de-Seine, en léger repli de 1 % (5 360 ventes), les notaires observent des hausses comprises entre +1 % dans le Val-d’Oise (3 240) et +16 % dans l’Essonne (4 130). A Paris, 6 900 biens ont changé de mains à la période considérée, en hausse de 3 %. « Il semble se confirmer qu’un point bas a été franchi au premier trimestre 2013, commente la chambre. Depuis, les volumes de vente tendent à se redresser par rapport à l’année dernière ».

-16 % sur deux ans

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Gare cependant, aux conclusions hâtives. Bien qu’en hausse, les volumes restent historiquement bas, et « la comparaison par rapport à d’autres périodes moins récentes nuance sensiblement l’amélioration » constatée. Ainsi, les 36 290 ventes observées sont inférieures de quelque 16 % au nombre de transactions qui avait été enregistré à la même période en 2011. Si on se rapporte à l’activité moyenne observée entre juin et août de 1999 à 2007, la baisse ressort à 24 %.

Près de 8 300 €/m² à Paris

Sur le front des prix, l’heure est toujours à « une stabilité que, dans la période actuelle, on pourrait appeler de la résistance », poursuit le document. Les prix s’affichent en baisse de 1,2 % sur un an dans la région, dans une fourchette de -0,6 % dans le Val-de-Marne à -2 % à Paris. En moyenne, le mètre carré dans la capitale se négociait à 8 290 € à la fin du mois d’août. Les indicateurs avancés, issus des avant-contrats de vente, laissent entrevoir la poursuite d’« une baisse modérée » jusqu’à la fin de l’année.

Ces chiffres ne doivent pas faire oublier la prudence avec laquelle la chambre avait présenté les chiffres du deuxième trimestre, rappelant que l’activité sur le marché francilien de l’immobilier ne saurait connaître de véritable rebond sans une reprise préalable de la confiance, et insistant sur la nécessité de relativiser la fiabilité d’indices de prix calculés sur un nombre très restreint de transactions. L’essai, en somme, reste à confirmer.

Evolution des volumes et prix des logements en Île-de-France à fin août 2013

Appartements anciens

  • Paris : 6 860 ventes (+3 %) / 8 290 €/m² (-2% en comparaison annuelle)
  • Hauts-de-Seine : 4 570 ventes (-0 %) / 5 350 €/m² (-0,8 %)
  • Seine-Saint-Denis : 2 190 ventes (+9 %) / 3 280 €/m² (-0,4 %)
  • Val-de-Marne : 3 120 ventes (+13 %) / 4 280 €/m² (-0,3 %)
  • Seine-et-Marne : 1 470 ventes (+ 17 %) / 2 750 €/m² (-0,1 %)
  • Yvelines : 2 310 ventes (+8 %) / 3 860 €/m² (-1 %)
  • Essonne : 1 790 ventes (+7 %) / 2 760 €/m² (-0,1 %)
  • Val-d’Oise : 1 390 ventes (+3 %) / 2 830 €/m² (stable)

Maisons anciennes

  • Paris : ns / ns
  • Hauts-de-Seine : 800 ventes (-3 %) / 581 400 € (-0,5 % en comparaison annuelle)
  • Seine-Saint-Denis : 1 250 ventes (+2 %) / 277 700 € (-1,5 %)
  • Val-de-Marne : 1 140 ventes (+2 %) / 358 100 € (-1,3 %)
  • Seine-et-Marne : 2 980 ventes (+5 %) / 242 400 € (-1,2 %)
  • Yvelines : 2 210 ventes (+5 %) / 372 200 € (-1,2 %)
  • Essonne : 2 340 ventes (+23 %) / 289 600 € (-1,6 %)
  • Val-d’Oise : 1 850 ventes (stable) / 281 900 € (-0,6 %)

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 30/10/2013 à 13:21 par Roger

    Après avoir tenté de faire croire que la baisse ne pouvait jamais arriver, ils tentent de faire croire que la baisse n'a pas d'effet....classique !

  • 0 Reco 30/10/2013 à 12:01 par hé-hé

    on est au stade où une seule vente c'est déjà la reprise à 100%

  • 2 Reco 30/10/2013 à 10:57 par chance

    je m'en fou,ma maison je l ai eu gratos c est un "heritage "

  • 0 Reco 30/10/2013 à 10:47 par lepoint

    nombre de vente en 2012 :709 000 et en 2013 650 000 :attendu
    plus rien ne vend c est une facon de parler mon voisin et notaire et franchement
    il y a un petit peu moins de boulot mais ca tourne

  • 0 Reco 30/10/2013 à 10:12 par Lapoliss

    @armelite
    Si vous voulez mon avis, ils ne jouent à rien et sont bien emm**dés de ne pas savoir quoi dire. l'article le dit d'ailleurs assez clairement : "Ces chiffres ne doivent pas faire oublier la prudence avec laquelle la chambre avait présenté les chiffres du deuxième trimestre, rappelant que l’activité sur le marché francilien de l’immobilier ne saurait connaître de véritable rebond sans une reprise préalable de la confiance, et insistant sur la nécessité de relativiser la fiabilité d’indices de prix calculés sur un nombre très restreint de transactions".

  • 0 Reco 30/10/2013 à 08:01 par armelite

    A quoi jouent les notaires ? Plus rien ne se vend !

  • 2 Reco 29/10/2013 à 19:20 par locataire

    C'est marrant ici on nous dit le contraire.
    "Enlevez les espaces"
    http://www.sicavonline.fr /index.cfm?action=m_actu& ida=516120-immobilier-201 3-pire-que-2012-et-2014-a lors


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...