Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierlundi 22 mars 2010 à 09h32

Polémique autour de l'arrêté des syndics de copropriétés


Les litiges entres copropriétaires et syndics risquent de perdurer
Les litiges entres copropriétaires et syndics risquent de perdurer
Les litiges entres copropriétaires et syndics risquent de perdurer (©dr)

Fin du suspens. Le secrétaire d’Etat au commerce, Hervé Novelli, a signé vendredi un arrêté portant sur les contrats de syndics. Le texte fixe la liste des prestations que les syndics doivent faire figurer dans le forfait payé chaque année par les copropriétaires afin d’améliorer les relations entre ces derniers et les gestionnaires de syndics.

(LaVieImmo.com) - Le membre du gouvernement souhaite ainsi améliorer l’information des copropriétaires sur les pratiques tarifaires des syndics et leur donner les moyens d’exercer un contrôle effectif sur la gestion et le fonctionnement de leur copropriété. L’arrêté, qui reprend la liste de prestations de gestion courante telle que recommandée par le CNC, doit aussi permettre de favoriser une concurrence saine et active entre les professionnels.

De son côté, l’Association des responsables de copropriétés (ARC) dénonce « un texte qui laissera libre les syndics de continuer à pratiquer des horaires et frais « supplémentaires » abusifs, arbitraires, incontrôlables ». L’ARC déplore notamment que les syndics puissent désormais « facturer en plus les assemblées générales annuelles tenues hors heures ouvrables » et «  la gestion d’une partie des archives ».

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Marc Fleury - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 23/03/2010 à 06:46 par jcm1

    De nombreuses prestations non récurrentes étaient facturées à part, elles devront désormais être comprises dans le forfait. C'est la victoire du prêt à porter sur le sur mesure, donc de la médiocrité sur la qualité des prestations.
    Résultat les prix vont augmenter, et certaines copropriétés, qui n'auront pas eu besoin de ces prestations, vont payer pour les autres.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...