Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 14 février 2008 à 19h27

Polémique autour du nouvel indice des loyers


(LaVieImmo.com) - A peine publié, le nouvel indice de référence des loyers suscite déjà la polémique.

L’Insee a indiqué ce matin que l’indice de référence des loyers « nouvelle formule » avait progressé de 1.36% au quatrième trimestre 2007. Comme prévu par la loi du 8 février 2008 pour le pouvoir d’achat, cet indice correspond à la moyenne, sur les douze derniers mois, de l’indice des prix à la consommation (IPC) hors tabac et hors loyers. L’indexation sur l’IPC, voulue par Nicolas Sarkozy, a pour effet de modérer la hausse des loyers qui suivaient auparavant, et depuis le 1er janvier 2006, les variations d’un indice composite prenant en compte l’évolution des prix à la consommation, à hauteur de 60%, du coût de la construction (ICC), à hauteur de 20%, et des prix d’entretien et d’amélioration de l’habitat (IPEA), pour les 20% restants.

L’Insee a également publié son nouvel indice sur les cinq dernières années. Pour Jean-Michel Guérin, directeur général du groupe particulier à Particulier, il l’a fait « dans la confusion la plus totale ».

L'Insee accusé d'interpréter la loi

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Explication. « Il existe des cas simples », note Jean-Michel Guérin. Ainsi, si « un bailleur a loué un logement l'année dernière et doit réviser son loyer cette année, après la publication de la loi, le 8 février 2008, il substitue le nouvel indice à l'ancien et applique une augmentation de 1.36% ».

D’autres cas sont plus compliqués, poursuit-il, par exemple, si « un bailleur a oublié d'indexer son loyer depuis 7 ans. Là, l'Insee nous dit qu'il doit remplacer, depuis le début son indice de référence, l'ICC, par le nouvel indice… ». Jean-Michel Guérin soulève ici le problème de la rétroactivité de la loi, qui n’a jamais été présentée comme rétroactive…

Dernier exemple, si un bailleur a oublié d'indexer son loyer depuis 2001. La situation est ici « inextricable », selon Jean-Marie Guérin. « L’Insee, qui prétend que la loi serait rétroactive, limite sa rétroactivité à 5 ans et ne publie son nouvel indice que depuis 2002 ». Attention à ne pas confondre prescription et application de la loi au contrat : « un bailleur qui a oublié d'indexer un loyer depuis 10 ans, peut l'indexer pour le remettre à la valeur du jour. Cependant, il ne peut réclamer les arriérés que sur les 5 dernières années, du fait de la prescription ». Si la loi était effectivement rétroactive, il faudrait que l’Insee publie son nouvel indice sur les 15 ou 20 dernières années. Affaire à suivre, très probablement…

ES

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...