Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermercredi 10 novembre 2010 à 09h21

Pour 69 % des Français, l'immobilier a fortement augmenté


69 % des français estiment que les prix de l'immobilier ont fortement augmenté en un an
69 % des français estiment que les prix de l'immobilier ont fortement augmenté en un an
69 % des français estiment que les prix de l'immobilier ont fortement augmenté en un an (©dr)

Les Français jugent toujours le pays en crise. 69 % pensent que les prix de l’immobilier ont fortement augmenté en un an et près d'un Français sur quatre préfère épargner plutôt que consommer, selon un sondage réalisé par l’IFOP pour la banque Robeco et publié par La Tribune.

(LaVieImmo.com) - Les prix sont à la hausse dans l’immobilier, c’est ce que confirmaient dernièrement les Notaires de France s’appuyant sur les chiffres du second trimestre 2010. Les ventes de maisons affichent une progression de 5,7 % sur douze mois courants, tandis que les ventes d’appartements connaissent une hausse de 6,3 %. Or, les Français, ressentent cette progression de manière plus forte : ils estiment d’ailleurs que l’inflation globale est d’environ 10 % alors que selon les chiffres de l’Insee, elle n’est que de 1.6 % entre septembre 2009 et septembre 2010.

Épargner plutôt que consommer

88 % des Français trouvent, toujours selon ce sondage, que les prix ont augmenté dans leur globalité, et 93 % pensent que cette hausse va se poursuivre. En conséquence, 68 % estiment qu’ils vont réduire leurs dépenses face à un climat qu’ils jugent très inflationniste et 27 % avouent alors songer à plus épargner dans les prochains mois.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Nastasia Desanti - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 11/11/2010 à 08:42 par fijok

    Sauf que le bon peuple n'a plus les moyen d'acheter sur quinze ou vingt ans encore moins 10 ans...

    A part les nantis et les propiétaires qui ont revendu leur premier bien pour en acheter un autre...

    On a aussi l'option 30 ans à financer un tas de pierre surévalué par des spéculateurs, qui au passage ont encaissé une commission disproportionnée pour trois visites effectuées....

  • 0 Reco 10/11/2010 à 14:32 par MisterHadley

    Sauf que mathématiquement, ils ont raison de préférer avoir "un tiens que deux tu l'auras"...

    Dans le cas d'un investissement à des fins patrimoniales dans l'immobilier, pour les vieux jours ou pour leurs gamins plus tard pourquoi pas, acquérir un logement en le finançant par emprunt avec les taux exceptionnels actuels est très très loin d'être une ânerie, bien au contraire, étant donné qu'avec un taux TEG fixe, la mensualité restera toujours la même sur toute la longueur de l'emprunt...

    ... alors que les prix, eux, avec l'inflation et donc le cout de la vie, comme les loyers par exemple, augmenteront obligatoirement...

    Quand dans dix ans, quinze, voir vingt ans, cette mensualité sera toujours la même que la toute première de départ, à combien sera le cout de la vie, à combien sera un loyer, etc, etc..?

    Sinon qu'ils auront donc augmentés, alors que la mensualité n'aura pas bougé, elle...

    Comme quoi, le bon peuple ne se laisse pas berner par ces inepties de "bulle", "krach", et autre "tunnel"... et il a bien raison de prévoir autant que faire ce peut son avenir par du concret bien tangible.

  • 0 Reco 10/11/2010 à 13:59 par UFFA92

    Les 31 % des sondés qui ne pensent pas que les prix ont augmenté sont sourds ! En effet nous avons droit à des déclarations quotidiennes des professionnels sur la "hausse des prix". Ces déclarations sont rapportées sans modération par les médias ce qui ne peut que conforter les français. Ce sondage est un bel exemple de "matraquage médiatique" car repris lui aussi par les médias et ce sans explications la plupart du temps. Seuls des médias spécialisés (MIEUX VIVRE VOTRE ARGENT notamment) invitent les acheteurs potentiels à plus de prudence compte tenu des prix prohibitifs dans des régions comme l'ile de france.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...